Henri Chalet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chalet (homonymie).

Henri Chalet est un musicien français né à Paris en 1983, chef de chœur du Jeune Chœur de Paris et organiste cotitulaire des grandes orgues de Notre-Dame de Versailles

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Chalet fait ses études au Conservatoire national supérieur de musique de Paris et de Lyon dans les classes d’écriture et de direction. Il se forme également, en parallèle de ses études en assurant la direction artistique de la Maîtrise de Saint Christophe de Javel qu’il dirige jusqu’en 2011 et avec qui il enregistre entre autres le Requiem de Duruflé et les psaumes d’Yves Castagnet

En 2010, Laurence Equilbey lui transmet la direction de son ensemble « le Jeune Chœur de Paris » au Département supérieur pour Jeunes Chanteurs/CRR de Paris. Le Jeune Chœur se consacre à la formation de futurs chanteurs professionnels en abordant tous les répertoires de la musique à travers de nombreux concerts.

Il collabore ainsi avec différents orchestres (Orchestre du Festival de Budapest dirigé par Ivan Fischer, Ensemble Intercontemporain dirigé par Susanna Mälkki, Orchestre des Champs-Elysées dirigé par Philippe Herreweghe… et artistes : tant classique (Sabine Devieilhe, Marie-Nicole Lemieux, Nathalie Dessay, Jean-François Zygel, Philippe Cassard, René Jacobs…) que pop (AaRON, Florent Marchet, Camille, Gaëtan Roussel…)

Henri Chalet collabore également avec la Maîtrise de Notre-Dame de Paris[1] en tant que chef de chœur assistant auprès de Lionel Sow et comme professeur d’écriture et de direction de chœur pour le chœur d’adultes. En 2014, il succédera à Lionel Sow, nommé chef du chœur de l'Opéra de Paris.

Il est appelé régulièrement à préparer le chœur de l'Orchestre de Paris.

La renommée de ces différents postes lui a permis d’être chef invité au Muziekgebouw d’Amsterdam lors du festival Tenso afin de créer une pièce de Léo Samama puis en 2010, lors de la Nuit de la voix de la Fondation Orange à l’Opéra-Comique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]