Henri Blanc-Fontaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Blanc-Fontaine est un peintre français, né à Grenoble le 16 janvier 1819, et mort à Sassenage le 20 décembre 1897.

Biographie[modifier | modifier le code]

Henri Blanc-Fontaine envisageait une carrière juridique. C'est Diodore Rahoult qui lui fait changer d'avis et l'entraine à Paris où il fut l'élève de Léon Cogniet. Il expose dès vingt-neuf ans au Salon des peintures de genre. C'est encore Rahout qui lui fait découvrir le paysage en 1853, qui deviendra son genre de prédilection à partir de 1870.

Il reçut aussi les conseils de Jean Achard à Grenoble (dont il fit un portrait conservé au musée de Grenoble) et de Auguste Ravier à Charlieu.

Œuvres[modifier | modifier le code]

C'est un peintre de genre, un portraitiste et un paysagiste. Il a également pratiqué la nature morte. En 1868, il est chargé avec son ami Diodore Rahoult de la décoration du vestibule du Musée-bibliothèque de Grenoble.

Il fit partie du groupe de peintres se réunissant à Proveysieux et est parfois rattaché à l'école dauphinoise. On trouve ses tableaux au musée de Grenoble, au musée dauphinois, et au musée des Beaux-Arts de Chambéry. Son tableau Souvenir de La Grave obtint une mention honorable à l'exposition universelle de Paris en 1855, et fut remarqué par Maxime du Camp

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]