Henri Birault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Birault (1918-1990) était un philosophe français. Il a été l'élève du métaphysicien français Louis Lavelle avant de découvrir l'œuvre de Martin Heidegger dont il est, avec Jean Beaufret, l'autre grand commentateur français.

Il a enseigné comme professeur titulaire à la Sorbonne puis à Paris IV et donné un grand nombre de conférences dans plusieurs universités du monde entier notamment à Harvard et Berkeley ainsi que dans des cercles extra-universitaires. Sa réflexion menée principalement à partir des œuvres de Pascal, Kant, Nietzsche et Heidegger est axée sur l'analyse de l'Être à partir d'une utilisation brillante et méthodique du langage. Sa pensée se conclut par une approche de la contemplation.

Ses travaux, outre de très nombreux articles et participations à des ouvrages collectifs (comme Nietzsche sous la direction de Gilles Deleuze, Cahier de Royaumont, Éditions de Minuit, 1964) ont fait l'objet d’une réécriture constante.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Heidegger et l’expérience de la pensée, Paris, Gallimard,«  Bibliothèque des Idées », 1978.
  • De l'Être, du divin et des dieux, Paris, Le Cerf, « Philosophie et théologie », 2005.

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Un hommage à Henri Birault dans la revue "La pensée de midi" publié par "Cairn" [1]