Henri Berr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berr.

Henri Berr (né le 31 janvier 1863 à Lunéville (Meurthe-et-Moselle), † le 19 novembre 1954 à Paris) est un philosophe français, fondateur de la Revue de Synthèse historique (1900) publiée depuis 1931 sous le titre Revue de synthèse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il entra à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm en 1881 et étudia la philosophie avec Émile Boutroux. Il fut professeur de rhétorique à Douai, puis à Tours et enfin au lycée Henri-IV. Il épouse Cécile Halphen, dont le frère, Jacques Halphen (1880-1964), ingénieur des Arts et Manufactures et président de la Compagnie industrielle des pétroles, se mariera avec la fille d'Émile Durkheim.

L’objectif de Henri Berr en fondant la Revue de synthèse historique était de répondre aux excès de l’érudition et du cloisonnement des disciplines.

Une dizaine d'années après cette création, il lança la collection encyclopédique L'Évolution de l'humanité dont les premiers volumes sont parus aux éditions La Renaissance du livre après la Première Guerre mondiale. Du milieu des années 1930 et jusqu'aux années 2000, cette collection et la Revue de synthèse ont été publiées aux Éditions Albin Michel. Aujourd'hui la collection y demeure, accompagné d'une série complémentaire de rééditions de référence intitulée Bibliothèque de Synthèse Historique. La Revue de synthèse quant à elle, est aujourd'hui publiée par Springer Verlag.

C'est dans L'Évolution de l'humanité que la nouvelle école historique française s'est affirmée, notamment avec les ouvrages de Marc Bloch et de Lucien Febvre, aux côtés d'auteurs plus classiques ou bien de philosophes novateurs en histoire des sciences tel Abel Rey ou encore d'élèves du sociologue Émile Durkheim, tel Henri Hubert.

Si la conception de la synthèse historique strictement berrienne ne s'est pas imposée comme doctrine, l'action de Henri Berr à la Revue, dans l'animation avec Lucien Febvre de la collection, dans la création en 1925 de la Fondation Pour la science et de son Centre international de synthèse, dans la création et l'organisation des Semaines de synthèse fut déterminante dans la formation d'un style de recherche qu'on a ensuite qualifié d'interdisciplinaire.

Principaux ouvrages[modifier | modifier le code]

En marge de l'histoire universelle, 2 volumes. Pose les principes de la Bibliothèque de synthèse historique.
  • Vie et science. Lettres d'un vieux philosophe strasbourgeois et d'un étudiant parisien. Paris, Armand Colin, 1894.
  • La Synthèse des connaissances et l'histoire. Essai sur l'avenir de la philosophie, Paris, Hachette, 1898 (thèse de doctorat).
  • L'Avenir de la philosophie. Esquisse d'une synthèse des connaissances fondée sur l'histoire. Paris, Hachette, 1899 (réédition de la thèse).
  • Peut-on refaire l'unité morale de la France ?. Paris, Armand Colin, 1901.
  • La Synthèse en histoire. Essai critique et théorique, Paris, Félix Alcan, 1911.
  • La Guerre allemande et la paix française. Paris, La Renaissance du livre, 1919.
  • L'Histoire traditionnelle et la Synthèse historique. Paris, Félix Alcan, 1921.
  • L'Encyclopédie et les encyclopédistes. Paris, Bibliothèque nationale, 1932 (exposition organisée par le Centre international de synthèse ; avant-propos de Henri Berr).
  • En marge de l'histoire universelle. Paris, La Renaissance du livre, Vol. 1 1934 (plusieurs rééditions jusqu'à : Paris, Albin Michel, Vol. 2 1953)
  • L'Hymne à la vie. Roman. Paris, Albin Michel, 1945.
  • Problèmes d'avenir. Le Mal de la jeunesse allemande. Paris, Albin Michel, 1946.
  • Allemagne, le contre et le pour. Paris, Albin Michel, 1950.
  • La Synthèse en histoire. Son rapport avec la synthèse générale. Paris, Albin Michel, 1953 (nouvelle édition).
  • La montée de l'esprit. Bilan d'une vie et d'une œuvre. Paris, Albin Michel, 1955.
  • Du Scepticisme de Gassendi (traduction de la thèse latine soutenue par Henri Berr en 1898). Paris, Albin Michel, 1960.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Suzanne Delorme, "Henri Berr", Osiris, vol. 10, 1952, p. 4-9.
  • Hommage à Henri Berr (1863-1954). A l'occasion de la commémoration du centenaire de sa naissance. Paris, Éditions Albin Michel, 1965.
  • Henri Berr et la culture du XXe siècle. Paris, Albin Michel, 1997 (sous la direction d'Agnès Biard, Dominique Bourel et Éric Brian ; la bibliographie des écrits de Henri Berr, p. 301-339, compte près de 400 titres).
  • Lucien Febvre, De la "Revue de synthèse" aux "Annales". Lettres à Henri Berr, 1911-1954, Paris, Fayard, 1997 (édition par Jacqueline Pluet et Gilles Candar).
  • Enrico Castelli-Gattinara, Les Inquiétudes de la raison. Épistémologie et histoire en France dans l'entre-deux-guerres, Paris, Vrin-EHESS, 1998.
  • Les mots de l'histoire. Le vocabulaire historique du Centre international de synthèse, Naples, Bibliopolis, 2000 (publié par Margherita Platania).
  • Robert Leroux, Histoire et sociologie en France : De l'histoire-science à la sociologie durkheimienne, Paris, PUF, 1998.

Liens externes[modifier | modifier le code]