Henri Bedimo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henri Bedimo
Henri Bédimo - OL System.JPG
Henri Bedimo en 2013
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Olympique lyonnais
Numéro 3
Biographie
Nom Henri Bedimo Nsamé
Nationalité Drapeau : Cameroun Cameroun
Naissance 4 juin 1984 (30 ans)
Lieu Douala
Taille 1,80 m
Poste Défenseur gauche
Parcours junior
Saisons Club
1999-2003 Drapeau : France Grenoble Foot
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
2003-2006 Drapeau : France Toulouse FC 27 (0)
2006-2007 Drapeau : France Le Havre AC 25 (0)
2007-2010 Drapeau : France LB Châteauroux 83 (4)
2010-2011 Drapeau : France RC Lens 56 (1)
2011-2013 Drapeau : France Montpellier HSC 83 (1)
2013- Drapeau : France Olympique lyonnais 53 (1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2009- Drapeau : Cameroun Cameroun 32 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 24 juin 2014

Henri Bedimo Nsamé est un footballeur international camerounais né le 4 juin 1984 à Douala.

Évoluant au poste de défenseur gauche, il commence sa carrière professionnelle au Toulouse FC en 2003 après avoir été formé au Grenoble Foot durant quatre saisons. Après trois saisons en Haute-Garonne n'ayant pas beaucoup de temps de jeu, il est prêté pour une saison au Havre AC avant de quitter le club pour le LB Châteauroux en 2007. C'est alors qu'il évolue dans le Berry qu'il est appelé pour la première fois en équipe nationale et se fait ainsi repérer par le RC Lens qu'il rejoint en 2010. Après une saison difficile dans le Pas-de-Calais, il quitte le club et signe un contrat avec le Montpellier Hérault Sport Club. A l'été 2013, il rejoint l'Olympique lyonnais pour un montant de 2 millions d'euros.

Henri Bedimo n'a qu'un seul titre à son palmarès, celui de champion de France obtenu en 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Henri Bedimo quitte le Cameroun en 1999 pour intégrer le centre de formation du Grenoble Foot, où il évolue avec les équipes de jeunes jusqu'en 2003[1].

Ses débuts à Toulouse et en Ligue 2[modifier | modifier le code]

Il est recruté en 2003 par le Toulouse Football Club où il signe son premier contrat professionnel[1] mais ne dispute son premier match que le 7 août 2004 contre le RC Lens après une saison sans jouer en équipe première[1].

Il prend part à dix-sept rencontres lors de sa deuxième saison en Haute-Garonne. La saison suivante, il joue dix matches.

En 2006, il signe au Havre AC[2] et dispute vingt-trois matches de Ligue 2.

En 2007, il est recruté par un autre club de deuxième division, La Berrichonne de Châteauroux[3]. Il s'impose comme titulaire durant la saison 2007-2008 et est approché par le Grenoble Foot en juillet 2008[4], mais les dirigeants parviennent à le conserver.

Son éclosion en Ligue 1[modifier | modifier le code]

Le 13 janvier 2010, il est transféré au RC Lens pour trois ans et demi, influencé dans son choix par le capitaine de la sélection camerounaise, Rigobert Song, présent dans le club entre 2002 et 2004[5]. Il joue son premier match avec le club le 6 février contre Le Mans UC au Stade Félix-Bollaert en tant que titulaire, profitant de la blessure de Marco Ramos et étant à l'origine de l'ouverture du score de Kévin Monnet-Paquet, débordant latéralement et adressant un bon centre pour ses attaquants[6]. Le 20 février, il marque son premier et dernier but sous ses nouvelles couleurs en tirant un pénalty face à Stéphane Ruffier[7].

Le 9 juin 2011 il signe dans le club du Montpellier Hérault Sport Club[8] après la relégation du RC Lens en Ligue 2. Le 27 août 2011, lors de la 4e journée du championnat de France, il marque son premier but sous les couleurs montpelliéraines face à l'Olympique lyonnais (1-2)[9].

Le 1er aout 2013, Henri Bedimo signe un contrat de 3 ans avec l'Olympique lyonnais, le montant du transfert est de 2 millions d'euros. La première partie de la saison 2013/2014, avec l'OL, est pour lui une véritable réussite, son entraîneur et les journalistes, et même ses supporters, ne tarissent pas d'éloges sur lui.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Appelé en 2009 pour jouer avec le Cameroun, il fait partie de la liste des vingt-trois joueurs qui disputent la coupe d'Afrique des nations 2010[10]. Grâce à ses bonnes prestations avec le RC Lens, il dispute son premier match le 13 janvier 2010 contre le Gabon puis est de nouveau présent contre la Zambie et face à l'Égypte en quart de finale.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Henri Bedimo totalise vingt-quatre capes avec l'équipe du Cameroun.

Il participe notamment à la coupe d'Afrique des nations 2010 et il est appelé plusieurs fois lors des éliminatoires des coupes d'Afrique des nations 2012 et 2013.

Liste des matchs en sélection d'Henri Bedimo
Date Adversaire Score Compétition Lieu Commentaires
10 octobre 2009 Drapeau : Togo Togo 3-0 Élim. CM Stade Ahmadou Ahidjo, Yaoundé, Cameroun Titulaire[11]
14 octobre 2009 Drapeau : Angola Angola 0-0 Match amical Stade José Arcanjo, Olhao, Portugal Remplaçant (entre à la 79e minute)[12]
9 janvier 2010 Drapeau : Kenya Kenya 3-1 Match amical Stade Kasarani, Nairobi, Kenya Titulaire[13]
13 janvier 2010 Drapeau : Gabon Gabon 0-1 CAN Stade National de Tundavala, Lubango, Angola Titulaire (remplacé à la 76e minute)[14]
17 janvier 2010 Drapeau : Zambie Zambie 3-2 CAN Stade National de Tundavala, Lubango, Angola Titulaire (remplacé à la 46e minute)[15]
25 janvier 2010 Drapeau : Égypte Égypte 1-3 (a.p.) CAN Stade National de Ombaka, Benguela, Angola Titulaire (remplacé à la 114e minute)[16]
11 août 2010 Drapeau : Pologne Pologne 3-0 Match amical Stade de Szczecin, Szczecin, Pologne Titulaire (remplacé à la 82e minute)[17]
4 septembre 2010 Flag of Mauritius.svg Ile Maurice 3-1 Élim. CAN Stade Anjalay, Belle Vue, Ile Maurice Titulaire (remplacé à la 72e minute)[18]
9 octobre 2010 Drapeau : République démocratique du Congo Rép. dém. du Congo 1-1 Élim. CAN Stade Roumdé Adjia, Garoua, Cameroun Titulaire[19]
9 février 2011 Drapeau : Macédoine Macédoine 1-0 Match amical Philip II Arena, Skopje, Macédoine Titulaire (remplacé à la 53e minute)[20]
26 mars 2011 Drapeau : Sénégal Sénégal 0-1 Élim. CAN Stade Léopold Sédar Senghor, Dakar, Sénégal Titulaire (remplacé à la 61e minute)[21]
4 juin 2011 Drapeau : Sénégal Sénégal 0-0 Élim. CAN Stade Ahmadou Ahidjo, Yaoundé, Cameroun Remplaçant (entre à la 71e minute)[22]
7 juin 2011 Drapeau : Russie Russie 0-0 Match amical Red Bull Arena, Salzbourg, Autriche Titulaire ( Averti averti lors du match)[23]
3 septembre 2011 Flag of Mauritius.svg Ile Maurice 5-0 Élim. CAN Stade Ahmadou Ahidjo, Yaoundé, Cameroun Titulaire (remplacé à la 46e minute)[24]
11 octobre 2011 Drapeau : Guinée équatoriale Guinée équatoriale 1-1 Match amical Nouveau stade de Malabo, Malabo, Guinée équatoriale Titulaire[25]
13 novembre 2011 Drapeau : Maroc Maroc 1-1 (tab : 4-2) Match amical Stade El Harti, Marrakech, Maroc Titulaire[26]
29 février 2012 Drapeau : Guinée-Bissau Guinée-Bissau 1-0 Élim. CAN Stade du 28 Septembre, Bissau, Guinée-Bissau Titulaire[27]
26 mai 2012 Drapeau : Guinée Guinée 2-1 Match amical Stade Saint-Symphorien, Metz, France Titulaire[28]
2 juin 2012 Drapeau : République démocratique du Congo Rép. dém. du Congo 1-0 Élim. CM Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé, Cameroun Titulaire[29]
10 juin 2012 Drapeau : Libye Libye 1-2 Élim. CM Stade Taïeb Mehiri, Sfax, Tunisie Titulaire[30]
17 juin 2012 Drapeau : Guinée-Bissau Guinée-Bissau 1-0 Élim. CAN Stade Ahmadou-Ahidjo, Yaoundé, Cameroun Titulaire[31]

En club[modifier | modifier le code]

Après avoir eu du mal à lancer sa carrière au Toulouse FC, il s’aguerrit lors de trois saisons passé en Ligue 2 ou il devient indispensable aux équipes avec lesquelles il évolue.

Auteur d'une saison pleine en 2010-2011 avec le RC Lens, il ne peut empêcher la chute de son club en seconde division. Il rebondit au Montpellier Hérault SC avec qui il obtient, le 20 mai 2012, le titre de champion de France en étant un des piliers de la défense du club héraultais[32].

Statistiques d'Henri Bedimo au 26 janvier 2014[33]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Cameroun Cameroun Total
Division M B M B M B C M B M B M B
2003 - 2004 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 - - - - - - - - - - - 0 0
2004 - 2005 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 15 0 1 0 1 0 - - - - - 17 0
2005 - 2006 Drapeau de la France Toulouse FC Ligue 1 8 0 1 0 1 0 - - - - - 10 0
2006 - 2007 Drapeau de la France Le Havre AC Ligue 2 23 0 1 0 1 0 - - - - - 25 0
2007 - 2008 Drapeau de la France LB Châteauroux Ligue 2 36 2 2 0 - - - - - - - 38 2
2008 - 2009 Drapeau de la France LB Châteauroux Ligue 2 20 1 3 0 2 0 - - - - - 25 1
2009 - Jan. 2010 Drapeau de la France LB Châteauroux Ligue 2 19 1 - - 1 0 - - - 3 0 23 1
Jan. 2010 - 2010 Drapeau de la France RC Lens Ligue 1 15 1 4 0 - - - - - 3 0 22 1
2010 - 2011 Drapeau de la France RC Lens Ligue 1 35 0 1 0 1 0 - - - 7 0 44 0
2011 - 2012 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 36 1 4 0 2 0 - - - 8 0 50 1
2012 - 2013 Drapeau de la France Montpellier HSC Ligue 1 32 0 2 0 2 0 C1 5 0 6 0 47 0
2013 - 2014 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 36 1 3 0 4 0 C1+C3 2+6 0 5 0 56 1
2014 - 2015 Drapeau de la France Olympique lyonnais Ligue 1 0 0 0 0 0 0 C3 2 0 0 0 2 0
Total sur la carrière 275 7 22 0 15 0 - 15 0 32 0 359 7


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Henri Bedimo, sur tfc.info, consulté le 3 janvier 2012
  2. Henri Bedimo au Havre, sur lfp.fr, publié le 21 juin 2006
  3. Mercato : Henri BEDIMO berrichon, sur berrichonne.net, publié le 22 juillet 2007
  4. Grenoble : la piste Bedimo se réchauffe, sur news.maxifoot.fr, le 27 juillet 2008
  5. Dequevauviller 2010, p. 130
  6. « Henri Bedimo déjà au rendez-vous »
  7. « Lens - Monaco : Tempête de neige et de buts »
  8. « Henri Bedimo a signé ! »,‎ 9 juin 2011
  9. Lyon 2-1 Montpellier, sur sport24.com, consulté le 3 janvier 2012
  10. L'aventure de Bedimo, sur bonaberi.com, publié le 23 février 2010
  11. Cameroun 3-0 Togo, le 10 octobre 2009, sur footballdatabase.eu
  12. Angola 0-0 Cameroun, le 14 octobre 2010, sur footballdatabase.eu
  13. Kenya 1-3 Cameroun, le 9 janvier 2010, sur footballdatabase.eu
  14. Cameroun 0-1 Gabon, le 13 janvier 2010, sur footballdatabase.eu
  15. Cameroun 3-2 Zambie, le 17 janvier 2010, sur footballdatabase.eu
  16. Egypte 3-1 Cameroun, le 25 janvier 2010, sur footballdatabase.eu
  17. Pologne 0-3 Cameroun, le 11 août 2010, sur footballdatabase.eu
  18. Maurice 1-3 Cameroun, le 4 septembre 2010, sur footballdatabase.eu
  19. Cameroun 1-1 RD Congo, le 9 octobre 2010, sur footballdatabase.eu
  20. Macédoine 0-1 Cameroun, le 9 février 2011, sur footballdatabase.eu
  21. Sénégal 1-0 Cameroun, le 26 mars 2011, sur footballdatabase.eu
  22. Cameroun 0-0 Sénégal, le 4 juin 2011, sur footballdatabase.eu
  23. Russie 0-0 Cameroun, le 7 juin 2011, sur footballdatabase.eu
  24. Cameroun 5-0 Maurice, le 3 septembre 2011, sur footballdatabase.eu
  25. Guinée équatoriale 1-1 Cameroun, le 11 octobre 2011, sur footballdatabase.eu
  26. Maroc 1-1 Cameroun, le 13 novembre 2011, sur footballdatabase.eu
  27. Guinée-Bissau 0-1 Cameroun, le 29 février 2012, sur footballdatabase.eu
  28. Guinée 1-2 Cameroun, le 26 mai 2012, sur footballdatabase.eu
  29. Cameroun 1-2 RD Congo, le 2 juin 2012, sur fifa.com
  30. Libye 2-1 Cameroun, le 10 juin 2012, sur fifa.com
  31. Cameroun 1-0 Guinée, le 17 juin 2012, sur footballdatabase.eu
  32. Montpellier au panthéon, sur lequipe.fr, publié le 21 mai 2012
  33. Statistiques de Henri Bedimo sur footballdatabase.eu

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Benoît Dequevauviller, Les enfants terribles de Bollaert, Les Lumières de Lille Éditions,‎ 2010 (ISBN 978-2952430593) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Sur les autres projets Wikimedia :