Henri Amand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Amand

Description de l'image  Amand FFR.jpg.
Fiche d'identité
Naissance 17 septembre 1873
à Paris (France)
Décès 29 septembre 1967 (à 94 ans)
à Villeneuve-sur-Yonne (France)
Taille 1,63 m (5 4)
Surnom(s) Le capitaine à barbe, Henri 1er de France[1]
Position ailier, demi d'ouverture
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
????-???? Stade français ? (?)
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
1906 Drapeau : France France 1 (0)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 13 janvier 2012.

Henri Amand, dit Le capitaine à barbe[2],[3], né le 17 septembre 1873 à Paris VIe, mort le 29 septembre 1967 à Villeneuve-sur-Yonne, est un joueur français de rugby à XV évoluant au poste d'ailier ou de demi d'ouverture.

Biographie[modifier | modifier le code]

France-Écosse en 1896: H.Amand 2e au milieu, en partant de la droite.

Henri Amand a la carte no 1 d'international français, sans avoir joué de rencontre officielle jusqu'en 1906, mais grâce aux déplacements à Édimbourg (contre le Civil Service) et à Richmond (contre le Centre Park House FC) en 1893 (il a alors 20 ans), en compagnie de Frantz Reichel et de Louis Dedet. Contrairement à eux, Amand dispute le premier match officiel, contre la Nouvelle-Zélande le 1er janvier 1906 à Paris au Parc des Princes (il est alors aussi le 1er capitaine (car joueur français le plus âgé, 33 ans), et sa casquette ainsi que sa cape de titulaire portent la mention 1893 - 1900 sur le devant (et 1906 sur le côté), tout comme celles de l'arbitre du match, Louis Dedet). Joueur du Stade français, trois-quarts aile (ou demi d'ouverture), Henri Amand est de petite taille (1,63 m pour 60 kg à peine), rapide et rusé ainsi que barbu durant une partie de chaque saison. Dessinateur industriel de son état, puis créateur chauffagiste[4], et excellent chanteur à la voix de baryton grand amateur d'opéra, il est sur le front de Champagne durant la Grande Guerre disputant ainsi « sa dernière partie de rugby » en 1915, sous une pluie d'obus et sur un champ de boue, avec Georges André. Il est également président de la Fédération française de rugby. En 1913, il est l'arbitre de la finale du championnat de France.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques en équipe nationale[modifier | modifier le code]

  • 1 sélection en équipe de France : 1 en 1906 (au poste de demi d'ouverture)
  • 1 sélection non-officielle rétroactive pour 2 matchs en 1893 (au poste de trois-quart)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (Roger Dries.)
  2. [1]
  3. Surnom donné par son coéquipier 3e ligne de l'équipe de France Pierre Garcet de Vauresmont en 1893 à Richmond, car Amand refusait de se raser la barbe des fêtes de la Toussaint à celles de Pâques.
  4. « Henri Amand », sur www.finalesrugby.com (consulté le 13 janvier 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]