Henri Alphonse Barnoin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Henri Barnoin : Marché breton, collection privée

Henri Alphonse Barnoin (né en 1882, mort en 1940 à Paris), est un peintre français,

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans un milieu d'artistes, ancien élève de Luc-Olivier Merson et de Émile Charles Dameron à l'École des beaux-arts de Paris.

Au cours de l'année 1909, Henri Alphonse Barnoin expose pour la première fois ses œuvres au Salon des Artistes de Paris et y gagne un prix (mention honorable). Cela sera suivi par d'autres distinctions en 1921 (médaille d'argent) et 1935 (médaille d'or).

Il vient dès 1912 à Concarneau où il va s'installer à demeure une partie de l'année à partir de 1919. Ayant boutique sur le quai Pénéroff, il est le témoin privilégié de l'animation du port, qu'il ne se lasse pas de peindre et fait alors partie du « groupe de Concarneau »: on dénomme ainsi les nombreux peintres français[1] et étrangers[2] attirés par cette ville et sa région à la fin du XIXe siècle et dans la première moitié du XXe siècle.

Avec ses halles majestueuses et sa grande place, Le Faouët est une de ses étapes privilégiées. Il y retrouve son ami Arthur Midy, qui y a élu domicile. Mieux, en 1933, son tableau de la chapelle Saint-Fiacre lui vaut de recevoir le prix de l'Association des Paysagistes français. Mais d'autres sujets l'attirent : il visite les autres ports bretons de la côte Atlantique et il parcourt la région en tous sens : il peint aussi à Quimperlé, Quimper, Locronan, Penmarc'h, Douarnenez, Auray, etc.

Excellent pastelliste, il aime jouer sur les effets de lumière tels les levers et couchers de soleil (il est parfois qualifié de peintre post-impressionniste), mais représente aussi souvent des groupes de bretonnes en tenue traditionnelle, des pêcheurs et autres thèmes portuaires, des scènes de marché, des processions, mais aussi des paysages de côte rocheuse, etc[3]... Il devient Peintre officiel de la Marine en 1926.

Une centaine d’œuvres de ce peintre épris de couleur et de lumière ont été présentées au Musée du Faouët lors d'une exposition qui lui a été consacrée en 2006[4].

Il est considéré aujourd’hui comme l’une des « coqueluches » des ventes publiques de peinture bretonne.

Œuvres (liste non exhaustive)[modifier | modifier le code]

Henri Barnoin : Marché à Quimperlé
Henri Barnoin : Le marché aux étoffes à Quimperlé
Henri Barnoin : La place Maubert à Paris
Henri Barnoin : Le pardon de Saint-Fiacre (à Le Faouët (Morbihan)
Henri Barnoin : Le pardon de La Forêt-Fouesnant
Henri Barnoin : Scène de marché
Henri Barnoin : Animation rue Kereon à Quimper
  • La promenade en barque
  • Vue du quai Saint-Michel et de Notre-Dame (début XXe siècle, huile sur toile, 45 × 54 cm)
  • Les quais à Paris (huile sur toile, 50 × 61 cm)
  • Port Saint-Nicolas, bords de Seine : sur un quai le long de la Seine (huile sur toile, 60,5 × 73,5 cm)
  • La place Maubert à Paris
  • Retour de pêche en Bretagne (1911, huile sur toile, 64 × 49 cm)
  • Le Pardon de Saint-Fiacre (au Faouët)
  • Débarquement de la pêche au Passage-Lanriec[5] (Concarneau)
  • Marché à Concarneau
  • Jour de marché devant la "Ville close"[6] (Concarneau)
  • Marché en Bretagne, lithographie signée dans la planche, 26 × 35 cm
  • Ruelle animée dans le midi, huile sur panneau d’acajou, signée en bas à droite, 46 × 34 cm
  • Entrée du port de Concarneau (lithographie, 23 × 29 cm)
  • Retour de pêche à Concarneau, panneau, signé en bas à gauche, 14 × 15 cm
  • Retour de pêche à Concarneau (huile sur toile, 46 × 38 cm)
  • Retour de pêche à Concarneau (pastel, gouache et crayons de couleurs, 53,5 × 44, 5 cm)
  • Bateaux de pêche dans le port de Concarneau (1919, huile sur toile, 36,5 × 44 cm, collection privée)[7]
  • Le port de Concarneau (huile sur panneau, 21 × 27 cm)
  • L'arrière-bassin de Concarneau (huile sur toile, 33 × 41 cm)
  • Filets bleus, soleil couchant (huile sur papier, 27 × 22 cm)
  • Thoniers et chaloupe au port[8]
  • Thoniers à Concarneau
  • Goélettes à quai
  • Bateaux au soleil couchant (huile sur toile,53,5 × 44,5 cm)
  • Scène de port (24 × 19 cm)
  • La Fontaine de Sainte-Barbe
  • Petite rue (1923, pastel, 54 × 62 cm)
  • Lavandières au pied du pont de Quimperlé (pastel sur papier, 54 × 65 cm)
  • Marché à Quimperlé, huile sur toile, signée en bas à gauche, 60 × 73 cm, musée des beaux-arts de Quimper[9]
  • Jour de marché à Quimperlé[10]
  • Vue de Quimperlé, la Laïta
  • Marché aux étoffes (lithographie, 34 × 43 cm)
  • Jour de marché au pied de la cathédrale de Quimper[11]
  • Le Steir à Quimper (huile sur toile, 55 × 46 cm)
  • Jour de marché au Faouët[12]
  • Le marché aux étoffes du Faouët (Musée du Faouët)
  • Sortie de messe au Faouët (vers 1928, Musée du Faouët)
  • Rivière d'Auray, huile sur carton (collection particulière)
  • Le port de Saint-Goustan (huile sur toile, 50,2 × 61 cm) (Auray)
  • Sortie de messe à Locronan (aquarelle sur papier, 24,5 × 21 cm)
  • Départ de la procession, place de l'église, à Locronan (huile sur papier, 22 × 27 cm)
  • Ramassage du goémon, Concarneau (pastel, 38 × 28 cm)
  • Village en bord de mer, bretonne sur le chemin (huile sur toile, 50 × 61 cm)
  • Le cirque près de la chapelle de Penmarc'h (pastel)
  • Le Pardon à Notre-Dame-de-la-Joie[13] (Penmarc'h)
  • La Tour carrée Saint-Guénolé (estampe, 39 × 51 cm)
  • Marine, Douarnenez (huile sur toile, 50 × 61 cm)
  • Douarnenez, le port
  • Les bords de l'Aulne animés (huile sur toile, 59 × 78 cm)
  • Animation rue Kereon à Quimper

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire des petits maîtres de la peinture par Gérald Schurr et Pierre Cabanne - (ISBN 2859173781)
  • La Merveilleuse Bretagne des peintres par Bernard Frélaut - (ISBN 2831303877)
  • Les peintres de Concarneau par Henri Belbeoch - (ISBN 2950468551)
  • Les peintres de Pont Aven par André Cariou - (ISBN 273732517X)
  • Henri Barnoin par Jean-Marc Michaud - Le Télégramme, Brest (Finistère), 2006, (ISBN 978-2-84833-168-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.concarneau-peintres.fr/francais.htm
  2. http://www.concarneau-peintres.fr/etrangers.htm
  3. http://www.concarneau-peintres.fr/barnoin.htm
  4. Jean-Marc Michaud, Henri Barnoin, musée du Faouët, éditions Le Télégramme, 2006
  5. http://www.concarneau-peintres.fr/barnoin/retour.htm
  6. http://www.concarneau-peintres.fr/barnoin/marche.htm
  7. http://www.impressionism-art.org/img748.htm
  8. http://www.concarneau-peintres.fr/barnoin/echouage.htm
  9. http://www.mbaq.fr/musee-collections/peinture-bretonne/oeuvre/o/marche-a-quimperle/
  10. http://www.concarneau-peintres.fr/barnoin/quimperle.htm
  11. http://www.concarneau-peintres.fr/barnoin/quimper.htm
  12. http://www.concarneau-peintres.fr/barnoin/faouet.htm
  13. http://www.concarneau-peintres.fr/barnoin/joie.htm

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :