Henri-Antoine Jacques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri-Antoine Jacques, né à Chelles en Seine-et-Marne en 1782, mort en 1866, est un pépiniériste rosiériste français, connu notamment pour avoir introduit en France le rosier Bourbon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né dans une famille de jardiniers.

Après avoir exercé diverses fonctions, il devient en 1818[1] le jardinier en chef du Duc d'Orléans, Louis-Philippe II d'Orléans, le futur roi Louis-Philippe Ier, au domaine royal de Neuilly jusqu'en 1848 (actuellement Neuilly-sur-Seine).

Il est le créateur de nombreux cultivars, notamment des rosiers Bourbons mais aussi d'autres classes de rosiers, dont certains sont encore en culture comme 'Félicité et Perpétue' (1828).

Il figure parmi les membres fondateurs de la « Société horticole de Paris » créée le 11 juin 1827 devenue par la suite, en 1885, la Société nationale d'horticulture de France (SNHF).

Obtentions célèbres[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Manuel général des plantes, arbres et arbustes, ou flore des jardins de l'Europe, éd. Dusacq, Librairie agricole de la maison rustique, Paris, 1846.

Il fut également l'éditeur des « Annales de Flore et de Pomone »[2]. .

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Nouvelle encyclopédie des roses anciennes, François Joyaux, Ulmer, Paris, 2005, ISBN 2-84138-205-2, p. 88.
  2. Lémon, Jacques et de Bure sur le site de la Société française des iris et plantes bulbeuses.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Jacques est l’abréviation botanique officielle de Henri-Antoine Jacques.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI