Hendrik Potgieter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Potgieter.
Hendrik Potgieter

Andries Hendrik Potgieter (19 décembre 1792 - 16 décembre 1852) était un chef Voortrekker d' Afrique du Sud, premier chef d'État de la république boer de Potchefstroom entre 1840 et 1845 et premier chef d'État de la république de Zoutpansberg entre 1845 et 1852.

Origines[modifier | modifier le code]

Potgieter est né dans le district de Graaff-Reinet, colonie du Cap.

D'ascendance néerlandaise, il est le fils de Hermanus Potgieter (1765-vers 1871) et de Petronella Margaretha née Krugel (1773-1802).

Il grandit dans la ferme de ses parents avec ses frères Hermanus Philippus, Jacobus Johannes et Willem Jacobus.

Il participe aux combats de frontières contre les tribus natives noires d'Afrique du Sud.

Un chef Voortrekker[modifier | modifier le code]

Comme de nombreux autres fermiers Boers de la colonie, il décide en 1834 de s'émanciper de la tutelle britannique et participe au Grand Trek. En 1835, il dirige un convoi de pionniers sur les traces de Louis Trichardt et de Johannes Hendrik Janse van Rensburg.

Il est en cours de route rejoint par le leader spirituel des Voortrekkers, Sarel Cilliers.

La colonne de Potgieter est la première à s'établir entre les rivières Vet et Vaal, au nord de ce qui deviendra l'État libre d'Orange. Attaqués par des tribus matabeles, son courage et ses talents de combattants en font un véritable leader de la communauté. Il est ainsi élu le 2 décembre 1836 commandant en chef des Voortrekkers.

En 1838, avec un autre leader voortrekker, Pieter Uys, il rejoint prêter mains fortes aux Voortrekkers du Natal après l'assassinat de Piet Retief et des siens par le Roi zoulou Dingane et après le massacre de Voortrekkers à Bloukrans.

Mais l'aptitude et le commandement de Potgieter sont remis en cause après la bataille d'Italeni. Dégouté, il préfère quitter le Natal et retourner dans sa communauté établie au nord de l'État libre d'Orange.

Drapeau voortrekker de Potgieter à Potchefstroom

Par la suite, il établit une autre communauté à Potchefstroom (baptisée en son honneur) érigée en république auto-proclamée et dont il devient le premier président.

En 1845, Potgieter est également à l'origine de la fondation de la petite ville d'Ohrigstad (baptisée Andries-Ohrigstad en hommage à Potgieter et à George Ohrig). En pleine zone où sévit le paludisme, la ville est finalement abandonnée et ses résidents se réfugient dans la région de Soutpansberg.

En 1852, il fonde la ville de Vredenburg pour sceller sa réconciliation avec Andries Pretorius.

Potgieter meurt à Schoemansdal le 16 décembre 1852.

Famille Potgieter[modifier | modifier le code]

  • Hermanus Potgieter (1797-1854) : frère d'Hendrik Potgieter. Hermanus Potgieter est, avec son fils Willem Jacobus, l'une des victimes du massacre perpétré par le chef Makapan,
  • Elizabeth Helena Botha (née le 27 janvier 1795 et morte le 7 mai 1841): épouse Hendrik Potgieter en 1812. Le couple aura 14 enfants dont :
    • Piet Potgieter : né le 24 décembre 1822, il s'est marié à Elsje Aletta van Heerden à Potchefstroom. Le couple aura 4 filles et 3 garçons, le dernier Pieter Johannes, étant né le 19 janvier 1855, quelques jours après la mort de Piet Potgieter, tué le 6 novembre 1854 durant le siège de Makapan. La ville de Potgietersrus fut baptisée en son honneur.
  • Mme Bronkhorst-Van der Merwe, sa deuxième épouse (1841) décédée en 1842
  • Catharina Elizabeth Erasmus (née le 8 juillet 1808 et morte le 25 mai 1852), sa troisième épouse à partir de 1843 et avec laquelle il aura 3 enfants.
  • Susanna Maria La Grange, sa quatrième épouse (5 juillet 1852)

Lien interne[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :