Hendrick van der Burch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hendrick van der Burch ou Hendrick van der Burgh (1627, Naaldwijk ou Honselersdijk - après 1665, Leyde? )[1] est un peintre et graveur néerlandais du siècle d'or. Il est connu pour ses peintures et gravures de portraits, de scènes de genre, et d'ensembles architecturaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hendrick van der Burch est né en 1627 à Naaldwijk ou Honselersdijk, près de Delft aux Pays-Bas, et est baptisé le 27 juin 1627 à Naaldwijk[2].

Ses parents Rochus Hendricksz. van der Burch et Dicwertj. Jochmsdr. van Vliet sont des fabricants de bougies installés à Honselersdijk. L'artiste a au moins cinq sœurs: Anna qui épouse l'orfèvre Barent Jacobsz Gast, Jacomina, Maria, Trijntge et Jannetge qui épouse le peintre Pieter de Hooch, et dont il sera l'apprenti. En 1633, la famille déménage et s'installe successivement à Voorburg, puis à Delft. Hendrick étudie la peinture à Delft en 1642, mais son maître demeure inconnu. Il devient membre de la guilde de Saint-Luc de Delft en 1649. En 1655, il déménage et s'installe à Leyde où il épouse Cornelia Cornelisdr van Rossum en novembre et a cinq enfants avec elle; son fils Rochus sera également peintre. Il devient membre de la guilde de Saint-Luc de Leyde. Il s'installe ensuite successivement à Amsterdam (1659), à Leyde (1661), à Delft (1664) et à Leyde (1666), où son dernier enfant est baptisé cette année-là. Il enseigne la peinture à son fils Rochus van Burgh.

L'année et le lieu de sa mort demeurent inconnus.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]