Hells Bells

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hell's Bells.

Hells Bells

Single de AC/DC
extrait de l'album Back in Black
Face B What Do You Do For Money Honey
Sortie 25 juillet 1980 (album)
Novembre 1980 (single)
Enregistré Printemps 1980
Compass Point Studios (Bahamas)
Durée 5:10
Genre Hard rock, heavy metal
Auteur Brian Johnson
Compositeur Angus Young, Malcolm Young
Producteur Mutt Lange
Label Atlantic (album)
Atco (single)

Singles de AC/DC

Pistes de Back in Black

Hells Bells est la première chanson de l'album Back in Black d'AC/DC. Cet album est le premier avec le chanteur Brian Johnson, il est sorti le 25 juillet 1980, cinq mois après le décès de Bon Scott, et constitue le troisième album de rock le plus vendu de tous les temps, après Thriller de Mickael Jackson et The Dark Side of the Moon de Pink Floyd. Hells Bells (« les cloches de l'enfer ») constituera le premier single de cet album (la face B du 45T contient What do you do for money, honey?) qui se hissera en 50e position dans les charts U.S[1].

Le morceau débute avec les 12 coups d'une cloche qui sonne le glas et qui, en concert, est marquée du sigle mythique du groupe. Cette chanson marquera l'entame de tous les concerts d'AC/DC pendant les tournées Back In Black en 1981 puis For Those About To Rock en 1982, et constitue à ce jour encore un des grands classiques du groupe, présent dans la quasi-totalité des set-lists des tournées ultérieures, trente ans après son enregistrement. La structure du morceau, et notamment son introduction hypnotique sur la base du jeu de guitare d'Angus Young auquel viennent se greffer successivement Malcolm Young, Phil Rudd puis les lignes de basse de Cliff Williams, constituent un classique du hard rock, reconnu comme tel bien au-delà des seuls fans d'AC/DC[2].

Cette chanson aurait été écrite en hommage à Bon Scott, bien qu'aucune allusion directe ne soit faite au chanteur dans les textes[3]. Diverses interprétations, plus ou moins fantaisistes, ont été avancées[Qui ?] pour expliciter les paroles: Hells Bells serait une allusion au datura (Datura stramonium L.), une plante hallucinogène communément appelée « Hells Bells » (ou encore « Satan's trumpets ») dans les campagnes anglaises, la chanson serait une référence à une offensive U.S. sur le nord Viêt Nam, l'opération « Rolling Thunder », ou le titre serait tiré d'un poème d'E.A. Poe, Bells[4]. AC/DC n'a jamais confirmé ou infirmé ces hypothèses[5]. Brian Johnson racontera dans une interview au magazine anglais Q comment il écrivit les paroles dans un état second : « I don't believe in God or Heaven or Hell. But something happened. We had these little rooms like cells with a bed and a toilet, no TVs. I had this big sheet of paper and I had to write some words. I was going, 'oh f--k.' and I'll never forget, I just went (scribbles frantically as if his hand is possessed). I started writing and never stopped. And that was it, hells Bells. I had a bottle of whisky and I went (generous gulps). I kept the light on all night, man. »[6]

Les fréquents emprunts à un vocabulaire satanique dans les textes feront de Hells Bells un titre décrié, notamment dans les diverses campagnes de fondamentalistes chrétiens contre le rock en général et le hard rock en particulier. Hell's Bells - The Dangers of Rock and Roll est du reste le nom d'une série vidéo de Eric Holmberg supposée prévenir les jeunes américains des dangers de la culture rock[7].

La chanson apparaît également sur Who Made Who, la bande son du film Maximum Overdrive.

Classement par pays[modifier | modifier le code]

Classement (1981) Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne (Media Control Charts) [8] 25
Drapeau des États-Unis États-Unis (Mainstream Rock)[9] 50
Drapeau de la France France (SNEP)[10] 9

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gregory McNamee, "AC/DC, "Back in Black" (Great Moments in Pop Music History)". Encyclopædia Britannica, Inc.
  2. Thierry Chatain, "AC/DC", Rock'n'Folk Ed. 1982.
  3. Interview de Brian Johnson en 2008 sur absoluteradio.co.uk - consultable sur http://www.youtube.com/watch?v=VZl9CHPuzXk
  4. http://www.songmeanings.net/songs/view/6068/
  5. Interviews d'Angus Young, Malcolm Young et Brian Johnson racontant la genèse de l'album "Back In Black", consultable sur http://www.youtube.com/watch?v=GCT0bnmyJpg
  6. Interview de Brian Johnson Q Magazine, novembre 2008.[réf. insuffisante]
  7. Tiré de http://www.jesus-is-savior.com/Evils%20in%20America/Rock-n-Roll/hells_bells1.htm consulté le 26/10/12.
  8. (en) musicline.de / PhonoNet GmbH, « Die ganze Musik im Internet: Charts, News, Neuerscheinungen, Tickets, Genres, Genresuche, Genrelexikon, Künstler-Suche, Musik-Suche, Track-Suche, Ticket-Suche », musicline.de (consulté le 14 août 2011)
  9. (en) « AC/DC Billboard Singles », Allmusic (consulté le March 4, 2011)
  10. http://tsort.info/music/78acpf.htm