Hellraiser : Bloodline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hellraiser 4)
Aller à : navigation, rechercher

Hellraiser: Bloodline

Titre original Hellraiser: Bloodline
Réalisation Alan Smithee (Kevin Yagher)
Scénario Peter Atkins
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Horreur, science-fiction
Sortie 1996
Durée 86 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hellraiser: Bloodline est un film américain réalisé par Kevin Yagher sous le pseudonyme d'Alan Smithee, sorti en 1996, c'est le quatrième film de la saga Hellraiser.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au XXIIe siècle, Paul Merchant, un scientifique, s’apprête à enfermer un démon dans une station spatiale. Il est stoppé par des militaires à qui il doit raconter l'histoire de la malédiction de sa lignée. Elle commence au XVIIIe siècle quand un fabricant de jouets nommé Lemarchant crée une boîte à puzzle pour le Duc de L'Isle. Ce duc, sataniste, fait de cette boîte un passage vers l'enfer et en fait sortir Angélique. Au XXe siècle Angélique devra affronter Pinhead, le nouveau maître des Enfers...


Le film commence à la station spatiale Minos en l'an 2127. Paul Merchant, l'homme qui a construit la station, utilise un robot à distance pour résoudre l'énigme du cube de Lament. Le robot est détruit et amène les cénobites. Cependant, plusieurs gardes menés par Rimmer capturent Paul. Paul raconte à Rimmer l'histoire de sa lignée.

Il y a environ 400 ans, Philippe Lemarchant, un fabricant de jouets français, crée un cube-puzzle pour un riche aristocrate, le Duc de L'Isle, qui est obsédé par la magie noire. Lui et son apprenti, Jacques, tuent une femme et l'utilisent afin de convoquer Angélique, une esclave cénobite. Cependant, Angélique et Jacques trahissent et tuent de L'Isle. Merchant, en train d'inventer une conception (de la configuration Elysium qui s'oppose à Lament) pour détruire les démons, tente de voler la boîte, mais est découvert. Jacques informe froidement le fabricant de jouets que lui et sa lignée sont maudits jusqu'à la fin des temps à cause de la boîte qu'il a créée, avant d'appeler Angélique pour le tuer. Cependant, son épouse survit et garde ses dernières recommandations. Des copies du cube sont créées par Jacques et Angélique pour tenter de trouver une porte définitive vers l'enfer.

Près de 200 ans plus tard, John Merchant a construit le bâtiment édifié, comme l'y attendait le destin, sur le cube. Lorsqu'il s'est rendu compte que la lignée de Merchant a survécu, Angélique informe Jacques qu'elle souhaite aller en Amérique. Cependant, Jacques refuse et Angélique le tue pour « essayer de se maintenir dans le chemin de l'enfer ». Angélique tente alors de séduire John. Elle trouve le cube de Lament dans un pilier de ciment au sous-sol et invoque alors Pinhead.

Pinhead veut faire utiliser à John la configuration Elysium pour garder la porte de l'enfer ouverte afin qu'il puisse aller et venir à sa guise entre les mondes. Pinhead dit à Angélique que la meilleure façon de manipuler John est de menacer son enfant, Jack. Il obtient que John utilise la configuration Elysium, mais elle ne fonctionne pas faute de moyens réalisables, alors Pinhead tue John. L'épouse de John, Bobbi, parvient à renvoyer Pinhead, Angélique et un démon bestial vers l'enfer.

De retour en 2127, les gardes sont rapidement tués par les cénobites libérés. Paul dit à Rimmer qu'il a un plan pour détruire les cénobites, Minos étant construite dans ce but précis. Rimmer échappe aux cénobites. Paul distrait Pinhead avec un hologramme, tandis qu'il monte sur la navette avec Rimmer, et active la configuration Elysium. Une série de lasers et de miroirs puissants créent un champ de lumière tandis que la station se transforme et se replie autour de la lumière pour créer une boîte énorme. La lumière est piégée à l'intérieur de la boîte, qui s'autodétruit, détruisant le Cube, Pinhead et les cénobites.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • La réalisation du film a tout d'abord été proposée aux cinéastes Guillermo del Toro et Stuart Gordon[1].
  • Hellraiser: Bloodline est le dernier film de la saga à avoir été distribué en salles.
  • Sous le pseudonyme d'Alan Smithee se cachent en fait deux réalisateurs : Kevin Yagher et Joe Chappelle. Tous deux, insatisfaits du résultat final, ne voulurent pas que leurs noms soient liés au film[1].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix du meilleur acteur pour Doug Bradley, lors du Fantafestival en 1996.
  • Nomination au prix du meilleur film, lors du festival Fantasporto en 1997.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]