Hellen Obiri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hellen Obiri Portail athlétisme
Hellen Obiri Istanbul 2012.jpg
Hellen Obiri lors des Championnats du monde en salle 2012
Informations
Disciplines Demi-fond
Nationalité Drapeau : Kenya Kényane
Naissance 13 décembre 1989 (25 ans)
Lieu Nyangusu (Kisii)
Records
Co-détentrice du record du monde du relais 4 x 1500 m (2014)
Palmarès
Championnats du monde - - 1
Championnats du monde en salle 1 1 -
Championnats d'Afrique 1 - -

Hellen Onsando Obiri (née le 13 décembre 1989 à Nyangusu, Kisii) est une athlète kényane, spécialiste des courses de demi-fond.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle se révèle en début de saison 2012 lors des championnats du monde en salle d'Istanbul en s'adjugeant la médaille d'or du 3 000 m, devant les Éthiopiennes Meseret Defar et Gelete Burka, dans le temps min 37 s 16[1]. En mai 2012, elle descend pour la première fois de sa carrière sous les 4 minutes au 1 500 m en établissant le temps de min 59 s 68 lors du Golden Gala de Rome. Elle participe aux Jeux olympiques de 2012, à Londres, et se classe douzième et dernière de la finale du 1 500 m[2].

En 2013, elle porte ses records personnels en plein air du 1 500 m à min 58 s 58 à Eugene, et du 3 000 m à min 34 s 25 à Stockholm. Lors des Championnats du monde 2013 de Moscou, Hellen Obiri remporte la médaille de bronze du 1 500 m dans le temps de min 3 s 86, devancée par la Suédoise Abeba Aregawi et l'Américaine Jennifer Simpson[3].

Hellen Obiri se classe deuxième du 3 000 m lors des championnats du monde en salle se déroulant en mars 2014 à Sopot en Pologne, derrière l'Éthiopienne Genzebe Dibaba. Début mai, au cours du Qatar Athletic Super Grand Prix de Doha, elle établit la meilleure performance mondiale de l'année en min 20 s 68 et améliore à cette occasion de près de quatre secondes le record d'Afrique que détenait l'Éthiopienne Meseret Defar depuis 2007[4]. En mai 2014, elle remporte la médaille d'or du relais 4 × 1 500 mètres lors des premiers relais mondiaux de l'IAAF, à Nassau aux Bahamas, en compagnie de Mercy Cherono, Faith Kipyegon et Irene Jelagat. L'équipe du Kenya, qui devance les États-Unis et l'Australie, améliore de plus de 30 secondes le record du monde en 16 min 33 s 58.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2011 Championnats du monde Daegu 11e 1 500 m min 20 s 23
2012 Championnats du monde en salle Istanbul 1re 3 000 m min 37 s 16
Jeux olympiques Londres 12e 1 500 m min 16 s 57
2013 Championnats du monde Moscou 3e 1 500 m min 3 s 86
2014 Championnats du monde en salle Sopot 2e 3 000 m min 57 s 72
Relais mondiaux Nassau 1re 4 × 1 500 m 16 min 33 s 58
Championnats d'Afrique Marrakech 1re 1 500 m min 9 s 53

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
En plein air 1 500 m 3 min 57 s 05 Eugene 31 mai 2014
3 000 m 8 min 20 s 68 (AR) Doha 9 mai 2014
En salle 1 500 m 4 min 05 s 82 Birmingham 15 février 2014
3 000 m 8 min 29 s 99 Stockholm 6 février 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« EVENT REPORT - Women's 3000 Metres - Final », sur iaaf.org,‎ 11 mars 2012 (consulté le 4 mars 2014)
  2. (en) « Athletics at the 2012 London Summer Games:Women's 1,500 metres », sur sports-reference.com (consulté le 4 mars 2014)
  3. (en) Len Johnson, « Report: Women’s 1500m final – Moscow 2013 », sur iaaf.org,‎ 15 août 2013 (consulté le 4 mars 2014)
  4. (en) Mike Rowbottom, « Kiprop and Obiri make it a night to remember for Kenya in Doha – IAAF Diamond League », sur iaaf.org,‎ 9 mai 2014 (consulté le 10 mai 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]