Heliozoa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les héliozoaires, (Heliozoa) constituaient un groupe d'actinopodes, aujourd'hui avéré polyphylétique. Ils possèdent un squelette de silicate (SiO2) ou chitinoïde (proche de la chitine, de nature glucidique). Aujourd'hui, une soigneuse étude de la phylogénie a permis de proposer l'embranchement monophylétique des héliozoaires recentré autour des Centrohelida.

Les héliozoaires doivent leur nom au biologiste allemand Ernst Haeckel (1834-1919) qui les classifie en 1866 de manière différente des acanthaires et des radiolaires, groupes avec lesquels ils partagent des extensions cytoplasmiques appelés axopodes et un squelette minéral.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Leur alimentation se fait à l'aide d'exopodes (extensions cytoplasmiques) qui produisent des enzymes digestives avant de phagocyter la proie.

Ces protozoaires doivent leur nom à leur structure particulière évoquant la forme du soleil. En effet à partir d'une seule cellule sphérique qui constitue le corps de l'animal émergent des projections radiantes cytoplasmiques : les axopodes. Certaines formes d'héliozoaires possèdent des coquilles composées de grains de sable ou de petites particules semblables, d'autres ont un squelette siliceux. Mais ni les coquilles, ni les squelettes ne sont aussi élaborés que ceux que l'on trouve dans d'autres ordres de sarcodines. Par contre, comme dans les autres ordres de cette classe, le corps est composé de deux couches de cytoplasme, l'ectoplasme et l'endoplasme. L'ectoplasme présente une texture plutôt vacuolaire alors que l'endoplasme très dense contient de nombreuses inclusions, parmi lesquelles le ou les noyaux.

Les héliozoaires vivent en mer ou en eau douce. Ils font partie du plancton et vivent souvent en symbiose avec des algues unicellulaires présentes dans leur cytoplasme (chlorelles et Xanthophycées) mais certaines formes sont fixées à un substrat.

Classification phylogénétique[modifier | modifier le code]

Le groupe s'avère aujourd'hui polyphylétique : certains Héliozoaires sont proches des Radiolaires, d'autres des Cercozoaires, d'autres enfin des Chromistes.

Il a cependant été proposé d'employer désormais ce terme pour seulement désigner les Centrohelida ou Centrohelea[1], formant un groupe monophylétique proche des Haptophyta[2].

Liste d'héliozoaires[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. T. Cavalier-Smith The phagotrophic origin of eukaryotes and phylogenetic classification of Protozoa, Int J Syst Evol Microbiol, Mar 2002; 52: 297 - 354.
  2. (en) Cavalier-Smith T, « Kingdoms Protozoa and Chromista and the eozoan root of the eukaryotic tree », Biol. Lett., vol. 6, no 3,‎ juin 2010, p. 342–5 (PMID 20031978, DOI 10.1098/rsbl.2009.0948, lire en ligne)