Heliconius nattereri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Heliconius nattereri est un insecte lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Heliconiinae et au genre Heliconius.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Heliconius nattereri a été décrit par Cajetan Freiherr von Felder et Rudolf Felder en 1865[1].

Nom vernaculaire[modifier | modifier le code]

Heliconius nattereri se nomme Natterer's Longwing en anglais.

Description[modifier | modifier le code]

Heliconius nattereri est un grand papillon au corps fin et aux ailes antérieures allongées à apex arrondi, aux ailes de couleur noire orne mentées de blanc chez le mâle différemment chez la femelle qui présente une ressemblance (mimétisme Müllérien) avec Heliconius ethilla et Mechanitis polymnia.

Le mâle présente un dessus de couleur noire orné de jaune pâle, aux ailes antérieures une bande partant de la base et une flaque séparant en partie l'apex du reste de l'aile alors que les ailes postérieures présentent une large bande jaune pâle partant du bord interne près de la base vers l'apex.

La femelle présente un dessus de couleur noire orné d'orange cuivré, aux ailes antérieures une large bande en triangle partant de la base et une bande irrégulière jaune pâle séparant en partie l'apex du reste de l'aile, aux ailes postérieures une large bande orange cuivré partant du bord interne près de la base vers l'apex, et une ligne submarginale de l'angle anal à la moitié du bord externe.

Biologie[modifier | modifier le code]

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des Tetrastylis et des Dilkea[2].

Sur les autres projets Wikimedia :

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Heliconius nattereri est présent au Brésil[1].

Biotope[modifier | modifier le code]

Heliconius nattereri réside en forêt tropicale humide jusqu'à 1 300 m[2].

Protection[modifier | modifier le code]

Heliconius nattereri est noté CR (en grave danger) sur le Red Data Book[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Heliconius », sur funet.fi (consulté le 28 juillet 2012)
  2. a et b « Heliconius nattereri », sur tolweb.org (consulté le 28 juillet 2012)
  3. « Heliconius nattereri », sur iucnredlist.org (consulté le 28 juillet 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

« Heliconius nattereri », sur butterfliesofamerica.com (consulté le 28 juillet 2012)