Heliconius hermathena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Heliconius hermathena est un insecte lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Heliconiinae et au genre Heliconius.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Heliconius hermathena a été décrit par William Chapman Hewitson en 1853 sous le nom initial d' Holiconia hermathena[1].

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Heliconius hermathena hermathena
  • Heliconius hermathena duckei Brown & Benson, 1977; présent au Brésil.
  • Heliconius hermathena renatae Brown & Fernández, 1984; présent au Venezuela.
  • Heliconius hermathena sabinae Neukirchen, 1992; présent au Brésil.
  • Heliconius hermathena sheppardi Brown & Benson, 1977; présent au Brésil.
  • Heliconius hermathena vereatta Stichel, 1912; présent au Brésil.

Description[modifier | modifier le code]

Heliconius hermathena est un grand papillon noir, au corps fin et aux longues ailes antérieures allongées à l'apex arrondi et au bord interne légèrement concave.

Le dessus présente une ornementation variable, les ailes antérieure sont barrées d'une large bande orange partant du milieu du bord costal. Les ailes postérieures, sauf chez Heliconius hermathena vereatta ont une ornementation jaune pâle constituée d'une ligne submarginale de petits points et d'une seconde qui lui est parallèle ainsi que d'une large bande du bord interne près de la base à distance de l'apex.

Le revers présente la même ornementation.

Biologie[modifier | modifier le code]

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont des Passifloraceae (Astrophea)[2].

Sur les autres projets Wikimedia :

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Heliconius hermathena est présent au Venezuela et au Brésil[1]. Il est déclaré présent dans tout le bassin amazonien[2]. Cependant sa présence au Surinam, en Guyana et en Guyane reste à confirmer.

Biotope[modifier | modifier le code]

Heliconius hermathena réside dans les broussailles jusqu'à 1 000 m d'altitude[2].

Protection[modifier | modifier le code]

Pas de statut de protection particulier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Heliconius », sur funet.fi (consulté le 27 juillet 2012)
  2. a, b et c « Heliconius hermathena », sur tolweb.org (consulté le 27 juillet 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

« Heliconius hermathena », sur butterfliesofamerica.com (consulté le 27 juillet 2012)