Helge Rosvaenge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Helge Rosvaenge (Copenhague, 29 août 1897 - Munich, 19 juin 1972) était un ténor danois, l'un des plus grands ténors de sa génération, il a eu une longue carrière et défendit un vaste répertoire.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rosvaenge étudie à l'école polytechnique de Copenhague, avant de s'orienter vers le chant. Après avoir étudié avec différents professeurs danois et allemands, mais essentiellement autodidacte, il débute à Neustrelitz en 1921, en Don José.

Il chante alors à Altenbourg (1922-24), Bâle (1924-26), Cologne (1926-29), puis devient ténor vedette de l'Opéra d'État de Berlin de 1929 à 1949. Il débute à l'Opéra de Vienne en 1930, à Salzbourg en 1932, à Bayreuth en 1934. À l'étranger, il parait à Londres en 1938 et Paris en 1941.

Chanteur aux dons vocaux rares, il possédait un voix éclatante et généreuse mais d'une extrême souplesse, lui permettant d'aborder un vaste répertoire, de Mozart aux véristes italiens, ainsi que l'opérette viennoise. Il chanta Belmonte, Tamino, Huon, Florestan, Max, Parsifal, Faust, Duc de Mantoue, Manrico, Radames, Otello, Canio, Cavaradossi, Calaf, etc, jusqu'à la fin des années 1950, se produisant ensuite en concert.

Il a laissé son autobiographie Mach es besser, mein Sohn (Leipzig, 1963).

Sources[modifier | modifier le code]

Roland Mancini & Jean-Jacques Rouveroux, Le guide de l'opéra, Fayard, 1986. (ISBN 2-213-01563-5)