Helena Norberg-Hodge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Helena Norberg-Hodge (avant 2011)

Helena Norberg-Hodge, née en 1946, est une militante écologiste britannique, philosophe et écrivain contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Helena Norberg-Hodge fait ses études en Suède, Allemagne, Autriche, Angleterre et aux États-Unis. Elle se spécialise en linguistique, y compris un doctorat à l'Université de Londres et au MIT, avec Noam Chomsky. Elle est également polyglotte, pratiquant un répertoire de sept langues, elle a vécu et étudié dans de nombreuses cultures à des degrés divers de l'industrialisation.

Elle fonde en 1975 la Société Internationale pour l'Écologie et la Culture, une ONG à but non lucratif.

Helena Norberg-Hodge est également cofondatrice du Forum International sur la Mondialisation, une alliance de soixante chefs de groupes militants, scolaires, économistes, chercheurs et écrivains, alliance formée pour stimuler une nouvelle réflexion, utiliser la pédagogie comme moyen de réponse à la mondialisation économique libérale.

Elle est également impliquée dans le Réseau Mondial d'Écovillages et dirigea le Projet Ladakh, célèbre pour son travail novateur pour développer durablement le plateau Tibétain.

La philosophe britannique est reconnue pour être une analyste experte concernant les conséquences de l'économie mondialisée sur l'agriculture. Elle a beaucoup lu, et enseigné partout dans le monde (Harvard, Oxford...).

Engagement[modifier | modifier le code]

Helena Norberg-Hodge participe à des campagnes altermondialistes de recherches d'alternatives (notamment aux côtés de Vandana Shiva en 1999 à l'occasion du G8 à Cologne).

Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Au nom du Ladakh Ecological Development Group, Helena Norberg-Hodge est récipiendaire du prix Nobel alternatif en 1992, « pour préserver la culture et les valeurs traditionnelles du Ladakh contre les assauts du tourisme et le développement. »[a 1].

Citation[modifier | modifier le code]

« Partout dans le monde d'aujourd'hui, il y a une conscience croissante des défaillances du modèle occidental de développement et un désir correspondant à chercher davantage à l'échelle humaine, des façons écologiques de vivre.  »

— Helena Norbert-Hodge Discours d'acceptation du prix Nobel alternatif 9 décembre 1986.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Helena Norberg-Hodge, Quand le développement crée la pauvreté. L'exemple du Ladakh, Fayard,‎ 2002, 280 p. (ISBN 978-2-213-61141-9)
  • Helena Norberg-Hodge et Steven Todd Merrifield (trad. Geneviève Boulanger et Françoise Forest), Manger local. Un choix écologique et économique, Écosociété,‎ 2005 (ISBN 978-2-923165-07-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (fr) von Lüpke / Erlenwein le "Nobel" alternatif, 13 portraits de lauréats, La Plage, Sète, 2008
  • Autres sources

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Geseko von Lüpke et Peter Erlenwein, "Nobel" alternatif, 13 portraits de lauréats, Sète, La Plage,‎ 2008, 213 p. (ISBN 978-2-84221-191-2), p. 107 à 117

Liens externes[modifier | modifier le code]