Helena Ekholm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Helena Jonsson-Ekholm Biathlon pictogram.svg
Helena Jonsson Ostersund 2008.jpg
Helena Jonsson lors des Mondiaux 2008 d'Östersund.
Contexte général
Sport Biathlon
Période active de 2005 à 2012
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la Suède Suède
Naissance 6 septembre 1984 (30 ans)
Lieu de naissance Helgum
Taille 1 m 72
Poids de forme 60 kg
Club I21 IF Helgum
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 0 0 0
Championnats du monde 3 1 4
Coupe du monde (globes) 5 0 4
Coupe du monde
(épreuves indiv.)
13 10 10
* Dernière mise à jour : 31 janvier 2014

Hanna Helena Jonsson-Ekholm , née le 6 septembre 1984 à Helgum dans la Commune de Sollefteå, est une biathlète suédoise. Elle possède huit médailles mondiales à son palmarès dont cinq individuelles, et une victoire au classement général de la coupe du monde 2008-2009.

Carrière[modifier | modifier le code]

La Suédoise Helena Jonsson fait sa première apparition en Coupe du monde de biathlon lors d'un relais se déroulant à Östersund à l'occasion de la première étape de la saison 2005-2006. Elle dispute sa première course individuelle à Hochfilzen quelques jours plus tard et marque ses premiers points grâce à une 25e place obtenue sur un sprint. Jonsson franchit un palier lors de la troisième étape de la saison 2006-2007 organisée à Hochfilzen en Autriche. Elle manque en effet de peu le podium en prenant une 4e place lors d'une individuelle.

Lors des Championnats du monde 2007, elle remporte la médaille d'or lors de l'épreuve non-olympique du relais mixte. Quelques semaines plus tard, elle monte sur son premier podium en Coupe du monde en gagnant l'ultime épreuve de la saison, une mass-start se déroulant à Khanty-Mansiïsk (elle devance à cette occasion l'Ukrainienne Oksana Khvostenko et l'Allemande Kathrin Hitzer). La saison suivante débute sous les meilleurs auspices pour la Suédoise qui gagne l'épreuve inaugurale à Östersund. Auteur d'un sans-faute lors de l'individuelle 15 km, elle enlève le second succès de sa carrière devant l'Allemande Kati Wilhelm et la Russe Ekaterina Iourieva[1], et endosse brièvement le dossard de leader de la Coupe du monde. Après des Championnats du monde 2009 réussis — elle remporte le titre de la poursuite et le bronze du départ en ligne, ses deux premières récompenses individuelles —, elle lutte au sommet du classement général avec l'Allemande Kati Wilhelm. Plusieurs podiums et succès lui permettent de pointer en première position avant l'ultime épreuve de la saison, une mass start organisée à Khanty-Mansiïsk mais son avantage est fragile car sa concurrente allemande a autant de points. Deuxième de la dernière épreuve, Jonsson profite de la sixième place, insuffisante, de Wilhelm pour remporter le gros globe de cristal récompensant la vainqueur du classement général. Ex æquo avant le même nombre de points que l'Allemande, Jonsson est désignée vainqueur au nombre de victoires durant la saison (4 contre 3). Elle est la troisième Suédoise sacrée après Eva Korpela (1986 et 1987) et Magdalena Forsberg (6 fois entre 1997 et 2002). En plus de cette victoire, elle s'impose dans les classements finaux du sprint et du départ en ligne.

La saison suivante, elle dispute pour la première fois les jeux olympiques. Lors des épreuves de Vancouver, elle termine quarante-deuxième de l'individuelle[2], douzième du sprint[3], quatorzième de la poursuite[4] et dixième du départ en ligne[5]. Elle obtient son meilleur lors du relais où les Suédoises terminent cinquième. Elle remporte une médaille internationale avec la médaille de bronze lors du relais mixte des championnats du monde disputés à Khanty-Mansiïsk. En coupe du monde, elle termine troisième du classement du sprint et au troisième rang du classement général, derrière les Allemandes Magdalena Neuner et Simone Hauswald.

Courant désormais sous le nom de Helena Ekholm à la suite de son mariage, elle dispute six épreuves aux mondiaux de Khanty-Mansiysk. Lors de la première de celles-ci, elle termine quatrième du relais mixte. Lors du sprint, elle réalise un nouveau sans faute mais cela s'avère insuffisant : elle termine cinquième à 1 minute 01 de Neuner[6]. Lors de la poursuite, elle réalise un vingt sur vingt au tir ce qui lui permet de remporter la médaille de bronze, derrière la Finlandaise Kaisa Mäkäräinen et Neuner[7]. Lors de la quatrième épreuve individuelle, le départ en ligne, elle réalise un dix-huit sur vingt et termine septième d'une course remportée par Neuner[8]. Lors de la dernière course, la Suède termine sixième. Elle remporte le classement général de l'individuelle et termine troisième de la poursuite. Au classement général de la coupe du monde, elle termine pour la troisième saison consécutive sur le podium avec une troisième place derrière Mäkäräinen et l'Allemande Andrea Henkel.

Avant les mondiaux 2012 de Ruhpolding, elle obtient quatre podiums en coupe du monde, trois deuxième places, en poursuite à Hochfilzen, l'individuelle et la poursuite à Nové Město, et une troisième place du sprint, toujours à Hochfilzen[9]. Ekholm annonce pendant ces championnats du monde la fin de sa carrière à l'issue de la saison 2011-2012[10]. Après une quatrième place lors du sprint, compétition où elle réalise un dix sur dix aux tirs, elle termine cinquième de la poursuite. En individuelle, elle obtient une nouvelle médaille mondiale avec le bronze, derrière la Norvégienne Tora Berger et la Française Marie-Laure Brunet. elle termine ses mondiaux par une quinzième place sur le départ en ligne. Elle participe également à deux compétitions de relais, terminant quatrième du relais mixte et cinquième du relais féminin. En termine sa dernière saison en coupe du monde au cinquième rang du classement général. Elle remporte son quatrième petit globe avec le classement de l'individuelle, classement où elle devance Kaisa Mäkäräinen et Darya Domracheva.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Individuelle Sprint Poursuite Départ en ligne Relais
Jeux olympiques de 2010
Drapeau : Canada Vancouver
49e 12e 14e 10e 5e

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Individuelle Sprint Poursuite Départ en ligne Relais Relais mixte
Mondiaux 2006
Drapeau : Slovénie Pokljuka
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date 6e
Mondiaux 2007
Drapeau : Italie Anterselva
18e 4e 15e 8e médaille d'or, monde
Mondiaux 2008
Drapeau : Suède Östersund
11e 24e 15e 5e 8e 4e
Mondiaux 2009
Drapeau : Corée du Sud Pyeongchang
8e 5e médaille d'or, monde médaille de bronze, monde 5e médaille d'argent, monde
Mondiaux 2010
Drapeau : Russie Khanty-Mansiïsk
Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date Épreuve inexistante à cette date médaille de bronze, monde
Mondiaux 2011
Drapeau : Russie Khanty-Mansiïsk
médaille d'or, monde 5e médaille de bronze, monde 7e 6e 4e
Mondiaux 2012
Drapeau : Allemagne Ruhpolding
médaille de bronze, monde 4e 5e 15e 5e 4e

Légende :
médaille d'or, monde : première place, médaille d'or
médaille d'argent, monde : deuxième place, médaille d'argent
médaille de bronze, monde : troisième place, médaille de bronze
Épreuve inexistante à cette date : épreuve inexistante à cette date
— : Helena Ekholm n'a pas participé à cette épreuve
En raison des Jeux olympiques de Turin puis Vancouver, la seule épreuve disputée aux mondiaux de Pokljuka 2006 et Khanty-Mansiïsk 2010 est le relais mixte, épreuve qui ne figure au programme des Jeux olympiques.

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Elle détient un « gros » globe de cristal, récompensant la première du classement général en 2009. Lors de cette saison, elle termine avec le même nombre de points que l'Allemande Kati Wilhelm mais la devance au nombre de victoires. Elle détient également quatre « petits » globes, en tant que vainqueur du classement du sprint et du départ en ligne en 2009, et vainqueur du classement de l'individuelle en 2011 et 2012.

classement par épreuves en coupe du monde[11]
Saison Individuel Sprint Poursuite Départ en ligne Général
Points Position Points Position Points Position Points Position Points Position
2005-06 10 42e 32 44e 24 40e  ?  ? 66 42e
2006–07 64 16e 123 21e 81 23e 126 5e 394 17e
2007–08 98 4e 160 13e 135 13e 135 4e 544 9e
2008–09 111 6e 372 1re 226 6e 210 1re 952 1re
2009–10 120 5e 332 3e 182 7e 166 4e 813 3e
2010–11 173 1re 324 6e 279 3e 195 5e 971 3e
2011–12 138 1re 317 6e 295 6e 169 9e 893 5e

Elle termine trente-trois fois sur le podium dans des épreuves de coupe du monde[12], dont treize victoires, dix deuxièmes places et dix troisièmes places.

Résultats en coupe du monde[9]
Résultat Individuel Sprint Poursuite Départ en ligne Relais
(mixte compris)
Total
1re Place 4 2 3 4 4 17
2e Place 1 5 2 2 3 13
3e Place 3 3 2 2 3 13
Top 10 13 30 18 21 35 117
Départs 23 61 45 30 38 197
*Résultats dans toutes les épreuves de Coupe du monde, y compris le relais, au 18 mars 2012[9].

Victoires en Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Saison Lieu Pays Discipline
2006-2007 Khanty-Mansiïsk Drapeau de la Russie Russie Mass-start
2008-2009 Östersund Drapeau de la Suède Suède Individuelle
2008-2009 Anterselva Drapeau de l'Italie Italie Mass-start
2008-2009 Vancouver / Whistler Drapeau du Canada Canada Sprint
2009-2010 Östersund Drapeau de la Suède Suède Individuelle
2009-2010 Hochfilzen Drapeau de l'Autriche Autriche Poursuite
2009-2010 Pokljuka Drapeau de la Slovénie Slovénie Individuelle
2009-2010 Ruhpolding Drapeau de l'Allemagne Allemagne Mass-start
2010-2011 Hochfilzen Drapeau de l'Autriche Autriche Poursuite
2010-2011 Oberhof Drapeau de l'Allemagne Allemagne Mass-start
2010-2011 Presque Isle Drapeau des États-Unis États-Unis Sprint


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Résultats de l'individuelle 15 km à Östersund – Coupe du monde 2008-2009, site de l'IBU.
  2. (en) « Biathlon at the 2010 Vancouver Winter Games: Women's 15 kilometres », sur sports-reference.com (consulté le 17 février 2012)
  3. (en) « Biathlon at the 2010 Vancouver Winter Games: Women's 7.5 kilometres Sprint », sur sports-reference.com (consulté le 17 février 2012)
  4. (en) « Biathlon at the 2010 Vancouver Winter Games:Women's 10 kilometres Pursuit », sur sports-reference.com (consulté le 17 février 2012)
  5. (en) « Biathlon at the 2010 Vancouver Winter Games: Women's 12.5 kilometres Mass Start », sur sports-reference.com (consulté le 17 février 2012)
  6. (en) « IBU WORLD CHAMPIONSHIPS - Khanty-Mansiysk (RUS) Women 7.5 km Sprint », sur biathlonresults.com (consulté le 17 février 2012)
  7. (en) « IBU WORLD CHAMPIONSHIPS - Khanty-Mansiysk (RUS) Women 10 km Pursuit », sur biathlonresults.com (consulté le 17 février 2012)
  8. (en) « IBU WORLD CHAMPIONSHIPS - Khanty-Mansiysk (RUS) Women 12.5 km Mass Start », sur biathlonresults.com (consulté le 17 février 2012)
  9. a, b et c (en) « Helena EKHOLM », sur biathlonworld.com (consulté le 7 mars 2012)
  10. Mirko Hominal, « Helena Ekholm annonce la fin de sa carrière », sur ski-nordique.net,‎ 10 mars 2012
  11. (en) « International Biathlon Union - Cups Standings », sur biathlonworld.com (consulté le 7 mars 2012)
  12. la Fédération internationale de biathlon comptabilise les épreuves des jeux olympiques et des championnats du monde en tant qu'épreuve de coupe du monde.

Lien externe[modifier | modifier le code]