Heirin-ji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Heirin-ji
Image illustrative de l'article Heirin-ji
Porte intérieure du Heirin-ji
Présentation
Type Myōshin-ji
Début de la construction 1375
Géographie
Pays Drapeau du Japon Japon
Commune Niiza
Coordonnées 35° 47′ 24″ N 139° 33′ 37″ E / 35.789961, 139.56022535° 47′ 24″ Nord 139° 33′ 37″ Est / 35.789961, 139.560225  

Géolocalisation sur la carte : Japon

(Voir situation sur carte : Japon)
Heirin-ji

Géolocalisation sur la carte : Préfecture de Tokyo

(Voir situation sur carte : Préfecture de Tokyo)
Heirin-ji

Le Heirin-ji (平林寺?) est un temple bouddhique japonais situé dans la ville de Niiza, aux alentours de Tōkyō. C'est le plus grand temple du bouddhisme zen de l'école Rinzai dans la région du Kantō. Il fut construit en 1375 par Sekishitsu Zenkyu, le fondateur d'autres temples tels que l'Engaku-ji et le Tenryu-ji. Comme beaucoup d'autres temples zen, les bâtiments principaux sont disposés en ligne droite.

Les jardins sont remarquables pour leurs érables, ou kaede (楓), en automne et pour la floraison de ses ume (, abricotiers?) au début du printemps. La cloche, pendant la floraison des ume, inspira Tōshi Yoshida (en) (吉田遠志) pour l'une de ses estampes[1].

Galerie d'images[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Temples bouddhistes au Japon

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Estampe de Yoshida