Heinrich Walpot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Heinrich Walpot
Statue d'Heinrich Walpot à Bassenheim
Statue d'Heinrich Walpot à Bassenheim
Titre
Grand maître de l'ordre Teutonique Blason ordre teutonique 2.svg
1198 – 1200
Successeur Otto von Kerpen
Biographie
Date de naissance date inconnue
Date de décès 24 octobre 1200

Heinrich Walpot

Henri de Walpot de Bassenheim (après Passenheim) (11?? - 1200) est le premier Grand maître de l'ordre Teutonique. Il est probablement né à Mayence et issu d'une famille patricienne[1].

Des pèlerins allemands ayant fondé en Terre sainte un hôpital pour les blessés et les malades de leur nation, Frédéric, duc de Souabe, fils de Frédéric Barberousse conçut la pensée de faire pour eux ce qui avait été fait pour les pèlerins de Saint-Jean et du Temple, de les ériger en un ordre de chevalerie.

Les évêques présents à la croisade furent chargés de rédiger une règle, tirée de celle des Hospitaliers pour ce qui regardait le soin des malades, et de celle des Templiers, pour ce qui avait rapport à la discipline militaire. Après quoi le duc de Souabe institua solennellement le nouvel ordre, sous le titre de l'Hôpital teutonique de la Sainte Vierge de Jerusalem. Le pape Célestin III confirma cette institution, et Henri de Walpot de Passenheim, d'une illustre famille des bords du Rhin, fut élu grand maître de l'Ordre, dans le premier chapitre tenu sous les murs de Ptolémaïs, en 1190. Walpot bâtit un hôpital dans cette ville après qu'elle eut été prise par les croisés, et à la tête de ses chevaliers remplit glorieusement son vœu jusqu'à sa mort, le 24 octobre 1200.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Armorial de la salle des croisades (1840)
  1. Wilhelm Eugen J. W., Recherches sur l'ancienne constitution de l'Ordre teutonique et sur ses usages comparés avec ceux des Templiers Jean George Thomm, Imprimeur, 1807, p. 238