Heinrich Hellwege

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Heinrich Hellwege
Fonctions
2e ministre-président de Basse-Saxe
26 mai 195512 mai 1959
Gouvernement Hellwege I et II
Coalition CDU-DP-BHE-FDP (1955-1957)
SPD-CDU-DP (1957-1959)
Prédécesseur Hinrich Wilhelm Kopf
Successeur Hinrich Wilhelm Kopf
Ministre fédéral des Affaires
du Bundesrat d'Allemagne
20 septembre 19497 juin 1955
Chancelier Konrad Adenauer
Prédécesseur Aucun
Successeur Hans-Joachim von Merkatz
Président du groupe DP au Bundestag
7 septembre2 novembre 1949
Législature 1er Bundestag
Prédécesseur Aucun
Successeur Friedrich Klinge
Président fédéral du Parti allemand
19471961
Prédécesseur Aucun
Successeur Herbert Schneider
Biographie
Nom de naissance Heinrich Peter Hellwege
Date de naissance 18 août 1908
Lieu de naissance Neuenkirchen,
Reich allemand
Date de décès 4 octobre 1991 (à 83 ans)
Lieu de décès Neuenkirchen, Allemagne
Parti politique DP (1945-1961)
CDU (1961-1979)
Profession Commerçant
Entrepreneur

Heinrich Hellwege Heinrich Hellwege
Ministre-présidents de Basse-Saxe
MInistres fédéraux des Affaires du Bundesrat d'Allemagne

Heinrich Peter Hellwege, né le 18 août 1908 à Neuenkirchen et décédé le 4 octobre 1991 à Neuenkirchen, était un homme politique ouest-allemand.

En 1949, il devient président fédéral du Parti allemand (DP) et ministre fédéral des Affaires du Bundesrat dans le premier gouvernement ouest-allemand, conduit par Konrad Adenauer. Il le quitte six ans plus tard, après avoir été investi ministre-président du Land de Basse-Saxe. Il perd son poste aux élections de 1959, et progressivement se met en retrait de la vie politique.

Formation et carrière[modifier | modifier le code]

Après ses études secondaires, qu'il termine en 1926 à Stade, il suit une formation commerciale et travaille ensuite dans l'import-export à Hambourg jusqu'en 1933. Cette année-là, il succède à son père la direction de l'entreprise familiale de produits chimiques à Neuenkirchen. Il est enrôlé dans la Wehrmacht en 1939 et y sert jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1945

Activité militante[modifier | modifier le code]

Un régionaliste de Hanovre[modifier | modifier le code]

Ancien membre du Parti germano-hanovrien (DHP) jusqu'à sa dissolution en 1933, il a été actif au sein du « mouvement pour la liberté en Basse-Saxe » sous le Troisième Reich. Après la Seconde Guerre mondiale, il rejoint le Parti de la Basse-Saxe (NLP).

Du DP à la CDU[modifier | modifier le code]

En 1947, le NLP se transforme en Parti allemand (DP), dont il prend la présidence fédérale.

Il mène deux ans plus tard les négociations pour la fusion de la formation avec le Parti conservateur allemand – Parti allemand de la justice (DKP-DRP) et le Parti national-démocrate (NDP). Celles-ci seront interrompues peu avant leur aboutissement, à cause de l'opposition des autorités britanniques d'occupation à un tel rapprochement.

Il quitte le DP au profit de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) en 1961, avec la majeure partie de l'appareil. Il se retire de la CDU en 1979, estimant que celle-ci s'oriente trop à gauche.

Vie institutionnelle[modifier | modifier le code]

Les débuts régionaux[modifier | modifier le code]

Il est nommé au conseil économique de la bizone en 1946, et en devient vice-président un an plus tard. Cette même année 1947, il est élu au Landtag de Basse-Saxe, où il siège pendant cinq ans et préside le groupe des députés du DP.

Carrière fédérale[modifier | modifier le code]

Lors des premières élections fédérales ouest-allemandes, en 1949, il est élu député de Basse-Saxe au Bundestag dans la circonscription de Stade - Bremervörde et prend la présidence du groupe DP.

Le 20 septembre, Heinrich Hellwege est nommé ministre fédéral des Affaires du Bundesrat dans le premier gouvernement fédéral ouest-allemand, dirigé par le chrétien-démocrate Konrad Adenauer. Il renonce le 2 novembre suivant à présider son groupe parlementaire. Reconduit après les élections de 1953, il donne sa démission le 26 mai 1955, celle-ci ne prenant effet que douze jours plus tard.

Ministre-président de Basse-Saxe[modifier | modifier le code]

Après les élections régionales de 1955 en Basse-Saxe, au cours desquelles il est réélu député au Landtag, il est investi le 26 mai au poste de ministre-président du Land, à la tête d'une coalition entre l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU), le DP, le Bloc des réfugiés (BHE) et le Parti libéral-démocrate (FDP). Au milieu de son mandat, en 1957, le BHE et le DP quittent le gouvernement, au profit du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD). Minoritaire dans son propre cabinet, il perd le pouvoir aux élections de 1959.

Il fut le seul chef de gouvernement allemand issu du Parti allemand (DP) et l'un des rares n'ayant pas appartenu à la CDU/CSU ou au SPD.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]