Heinrich Geissler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Geissler.

Heinrich Geißler

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Photographie de Heinrich Geißler

Naissance 26 mai 1815
Igelshieb, en Thuringe (Allemagne)
Décès 24 janvier 1879
Bonn (Allemagne)
Nationalité Allemand
Renommé pour Création d'une pompe à vide à déplacement de mercure et ses études sur les phénomènes liés à la décharge électrique dans les gaz raréfiés
Distinctions médaille d'or à l'Exposition Universelle de Paris

Heinrich Geissler, né à Igelshieb (Neuhaus en Thuringe) le 26 mai 1815 et décédé à Bonn le 24 janvier 1879, est un mécanicien et physicien allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père Georg Geissler était souffleur de verre et fabriquait des thermomètres et des baromètres. Vers 1850, il part à Bonn et monte un petit atelier de fabrication d'appareils de chimie et de physique. Geissler réalise dès cette époque des tubes dans lesquels il étudie les décharges lumineuses dans différents gaz à différentes pressions.

En 1855, il participe à l'Exposition Universelle de Paris et obtient une médaille d'or pour la qualité de ses appareils exposés (thermomètres, altimètre/hypsomètre, vaporimètre, hygromètre).

En 1857, il présente une pompe à vide à déplacement de mercure qui permet de faire un vide poussé (Le Tube de Geissler). Son travail sur cet objet aura fait de lui un des plus grands pionniers du vide. Le vide alors obtenu est proche de 1/10 de torr. Avec ce matériel, il va étudier de façon scientifique, les phénomènes liés à la décharge électrique dans les gaz raréfiés en collaboration avec le mathématicien et physicien Julius Plücker.