Heinrich Braun (chirurgien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec ses homonymes, le botaniste (1851-1920) et l'écrivain (1854-1927).
Page d'aide sur les redirections Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Braun.

Heinrich Braun

Naissance 1er janvier 1862
Rawitsch (Prusse)
Décès 26 avril 1934 (à 72 ans)
Überlingen (Allemagne)
Nationalité Drapeau d'Allemagne Allemand
Champs Chirurgie
Institutions Hôpital des diaconesses de Leipzig (de)
Hôpital royal de Saxe
Hôpital de Zwickau
Diplôme Université de Leipzig
Renommé pour Anesthésie générale et locale
Distinctions Médaille Kussmaul

Heinrich Braun est un chirurgien allemand, né en 1862 et mort en 1934, surtout connu pour ses contributions dans le domaine de l'anesthésie locale.

Carrière[modifier | modifier le code]

Heinrich Friedrich Wilhelm Braun est né le 1er janvier 1862 à Rawitsch, en Prusse[1], dans la province de Posnanie. Après une scolarité à l'école de la Croix (de) (Kreuzschule) et au lycée Vitzthum (de) de Dresde, il obtient son abitur en 1881. Il poursuit des études de médecine à Strasbourg, à Greifswald et enfin à Leipzig où, le 30 décembre 1887, il soutient avec succès sa thèse de doctorat sur une affection de la moelle épinière et des nerfs périphériques[2]. L'année suivante, il est nommé assistant à la clinique chirurgicale de l'université de Halle, poste qu'il occupe pendant trois ans. Il ouvre une petite clinique privée à Leipzig en 1891, puis une deuxième en 1894, année où il obtient son habilitation. En 1899, il est nommé conseiller principal du nouvel hôpital des diaconesses (de) de Leipzig. En 1905, il devient professeur agrégé de chirurgie de l'université de Leipzig et, l'année suivante, chirurgien en chef et directeur médical de l'hôpital royal de Saxe, à Zwickau, devenu hôpital d'État en 1918. Il conservera ces fonctions jusqu'à sa retraite.

En 1921 est inauguré le « style pavillonnaire[3] de Zwickau ». C'est sur les plans et selon les recommandations de Braun qu'on vient en effet d'édifier, dans le faubourg industriel de Marienthal (de), un édifice d'un genre nouveau dont l'architecture d'avant-garde servira de modèle à nombre d'autres bâtiments hospitaliers pendant des décennies, en Allemagne et au-delà.

La même année 1921, le médecin Gustav Boeters (de), partisan de la stérilisation eugénique, persuade Braun d'opérer illégalement, dans le but de forcer l'obtention d'une législation favorable. Le chirurgien effectue quatre premières interventions, trois sur des hommes, une sur une femme[4].

Braun a pris sa retraite le 30 mars 1928. Il est mort à Überlingen, dans le pays de Bade, le 26 avril 1934.

Œuvre[modifier | modifier le code]

En chirurgie, Braun a introduit plusieurs innovations, parmi lesquelles il faut noter d'importantes améliorations dans le traitement des plaies ouvertes et l'invention d'une attelle à suspension à laquelle il a laissé son nom[5].

Braun a surtout contribué au développement de l'anesthésie, tant générale que locale et régionale. En 1901, il a conçu un appareil d'anesthésie générale à mélange d'éther et de chloroforme. En 1903, il a amélioré l'hémostase par adjonction d'un agent vasoconstricteur, l'adrénaline, aux anesthésiques locaux. En 1905, avec son élève Arthur Läwen (de), il a mis au point la Novocaïne[6], anesthésique de synthèse dérivé de la cocaïne, découvert par Einhorn et resté en usage jusqu'à nos jours. Il a préconisé l'adjonction d'éphédrine aux anesthésiques locaux dans leur emploi par injection péridurale[7], méthode qu'il a développée en collaboration avec le pharmacologue Oskar Gross.

À partir de 1912, avec les chirurgiens Hermann Kümmell (de), de Hambourg, et August Bier (de), de Berlin, il a mis au point un ensemble de techniques opératoires sur lesquelles il a publié un manuel qui est resté, pendant plusieurs décennies, l'ouvrage de référence dans son domaine[8].

Publications[modifier | modifier le code]

En revue[modifier | modifier le code]

  • 1890 : « Über eine besondere Form der Finger- und griffelförmigen Exostosen », dans Deutsche Zeitschrift für Chirurgie, vol. 30, no 3, janvier, pp. 199-203.
  • 1894 : « Untersuchungen über den Bau der Synovialmembranen und Gelenkknorpel, sowie über die Resorption flüssiger und fester Körper aus den Gelenkhöhlen », dans Deutsche Zeitschr. f. Chirurgie, vol. 39, no 1-2, septembre, pp. 35-86.
  • 1898 : « Zur Exarticulation im Hüftgelenk », dans Deutsche Zeitschr. f. Chirurgie, vol. 47, no 5-6, mars, pp. 421-434.
  • 1898 : « Ueber die Erfolge der operativen Behandlung der traumatischen Jackson'schen Epilepsie », dans Deutsche Zeitschr. f. Chirurgie, vol. 48, no 2-3, mai, pp. 223-306.
  • 1899 : « Ueber ausgedehnte Blutextravasate am Kopfe, Halse, Nacken und linken Arme, infolge von Compression des Unterleibes », dans Deutsche Zeitschr. f. Chirurgie, vol. 51, no 5-6, mai, pp. 599-604.
  • 1900 : « Stauungsblutungen nach Rumpfkompression », dans Deutsche Zeitschr. f. Chirurgie, vol. 56, no 1-2, , pp. 183-189.
  • 1904 : « Weiterer Beitrag zur Kenntnis der Stauungsblutungen nach Rumpfkompression », dans Deutsche Zeitschr. f. Chirurgie, vol. 74, no 5-6.
  • 1909 : « Über entzündliche Geschwülste am Darm », dans Deutsche Zeitschr. f. Chirurgie, vol. 100, no 1, , pp. 1-12.
  • 1909 : « Otitis media als Frühsymptom und Teilerscheinung von Allgemeininfekten », dans Zeitschrift für Ohren, vol. 49, pp. 45.
  • 1911 : « Die Darstellung des Nierenbeckens und Ureters im Röntgenbilde nach Sauerstoffüllung », avec Alexander von Lichtenberg (de) et Hans Dietlen, dans Münchener medizinische Wochenschrift, vol. 58.
  • 1916 : « Ueber die Bleiplattennaht beim Bauschnitt », dans Beiträge zur klinischen Chirurgie : Kriegschirurgie, vol. 100, no 4, pp. 420-426.
  • 1924 : « Die künstliche Sterilisierung Schwachsinniger », dans Zentralblatt für Chirurgie, vol. 51, no 3, , pp. 104-106.
  • 1928 : « Zur Geschichte der örtlichen Betäubung », dans Der Chirurg, vol. 10, pp. 462-466.

En volume[modifier | modifier le code]

  • 1907 : Die Lokalanästhesie : Ihre wissenschaftlichen Grundlagen und praktische Anwendung, Leipzig, Johann Ambrosius Barth ; traduction anglaise : Local Anesthesia : Its Scientific Basis and Practical Use, Percy Shields (trad. et éd.), Lea & Febiger, Philadelphie et New York, 1914. (Texte intégral. Consulté le 7 mars 2013.)
  • 1912 : Chirurgische Operationslehre, Leipzig, Verlag von J. A. Barth, avec Auguste Bier et Hermann Kümmel.
  • 1921 : Die örtliche Betäubung, ihre wissenschaftlichen Grundlagen und praktische Anwendung : Ein hand- und Lehrbuch, Leipzig, J. A. Barth ; 7e édit., 1925.

Récompenses, distinctions et hommages[modifier | modifier le code]

Hélicoptère de sauvetage
à la caserne de l'hôpital Heinrich-Braun

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Aujourd'hui Rawicz, en Pologne, dans la région de Grande-Pologne et le département de Rawicz.
  2. (de) Über einen eigentümlichen Fall von kombinierter systematischer Erkrankung des Rückenmarks und der peripheren Nerven [Sur un cas de maladie systémique combinée de la moelle épinière et des nerfs périphériques], université de Leipzig, éd. Hirschfeld, 1888, 24 pp.
  3. Le Pavillonstil est un style d'architecture hospitalière inventé en Allemagne à la fin du XIXe siècle et dont le principe essentiel consiste dans la dispersion de petits bâtiments hospitaliers sur une grande étendue d'espaces verts. (Voir, sur cette encyclopédie, l'article en allemand Pavillonstil.)
  4. (de) H. Braun: « Die künstliche Sterilisierung Schwachsinniger » [Stérilisation artificielle d'un sujet atteint de crétinisme], dans Zentralblatt für Chirurgie, vol. 51, 1924, pp. 104-106.
  5. L'attelle dite « de Braun » est constituée d'une structure en métal fixée à une poulie. Elle sert au maintien de la jambe fracturée, le patient étant alité.
  6. (de) H. Braun : « Ueber einige neue örtliche Anaesthetica (Stovain, Alypin, Novocain) » [Sur quelques nouveaux anesthésiques locaux (Stovaïne, Alypine et Novocaïne)], dans Deutsche Medizinische Wochenschrift, vol. 31, 1905, pp. 1667-1671.
  7. (de) H. Braun, Die Lokalanästhesie: Ihre wissenschaftlichen Grundlagen und praktische Anwendung [L'Anesthésie locale : Ses fondements scientifiques et son application pratique], J. A. Barth, Leipzig, 1907.
  8. Chirurgische Operationslehre (rééditions jusqu'en 1958).