Heinrich Biltz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Heinrich Biltz

Heinrich Biltz (né le 26 mai 1865 à Berlin - mort le 29 octobre 1943 à Breslau) est un professeur et chimiste allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Heinrich Biltz est né le 26 mai 1865 à Berlin. Il est le fils de Karl Friedrich Biltz.

Il entre à la Königliches Wilhelm-Gymnasium de Berlin en 1885. Il étudie d'abord la chimie à l'université Humboldt de Berlin sous la direction, notamment, d'August Wilhelm von Hofmann. Plus tard, il continue ses études dans le domaine à l'université de Göttingen avec Victor Meyer. En 1888, il obtient son doctorat en sciences naturelles. À cette époque, avec Meyer, il travaille sur la masse moléculaire de substances à hautes températures. Il étudie également la densité de vapeur du Chlorure d'étain(II) et du soufre[1].

À partir du 8 juillet 1891, il est professeur de chimie à l'université de Greifswald. En 1897, il est nommé à la tête du département de chimie inorganique à l'université de Kiel. En 1908, il synthétise avec succès la phénytoïne.

De l'automne 1911 jusqu'à sa retraite en 1933, il enseigne à l'institut Albert Ladenburg de l'université de Breslau. Il met en évidence les réactions chimiques de substances organiques, particulièrement les réactions de l'acétylène et d'autooxydation (en)[2]. Il concentre ses activités sur la chimie de l'acide urique, établissant les détails de l'oxydation de cet acide avec plusieurs comburants[3].

Lors de la Première Guerre mondiale, il est officier de réserve. Après la guerre, il reprend ses recherches et travail de temps à autre avec son jeune frère Wilhelm Biltz (en).

En 1925, l'industrie chimique allemande crée la fondation Heinrich-Biltz, qui vise à appuyer les étudiants talentueux.

Il a été marié à Freya de la Motte Fouqué.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Heinrich Blitz » (voir la liste des auteurs)

  1. (de) Heinrich Blitz, Experimentelle Einführung in die Anorganische Chemie, Berlin, Walter de Gruyter,‎ 1991, 285 p. (présentation en ligne)
  2. (de) Heinrich Biltz et Wilhelm Biltz, Ausführung quantitativer Analysen, Hirzel,‎ 1960, 456 p. (présentation en ligne)
  3. (de) Heinrich Biltz, Die neue Harnsäurechemie,Tatsachen und Erklärungen, Leipzig, Johan Ambrosius Barth,,‎ 1936, 164 p.