Hector Fleischmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hector Fleischmann est un essayiste, romancier et historien belge né en 1882 à Saint-Nicolas[Lequel ?] (Belgique) et décédé le 4 février 1913 à Paris[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en 1882 à Saint-Nicolas (Belgique)[3] d'un père français et d'une mère belge, de nationalité belge lui-même[4], il fait toute sa carrière à Paris, publiant ses premiers poèmes en 1898, notamment des Cantilènes sentimentales et Six élégies d'un jeune homme mélancolique[5]. Historien, romancier, principalement sur la période révolutionnaire, il participe à différentes revues lilloises par des articles qui souvent ont fait l'objet d'édition en plaquettes : Le Beffroi (à partir de septembre 1901), La Revue Contemporaine illustrée (1902), L'Hémicycle (1902). En novembre 1901, il fonde avec le poète Léon Deubel la Revue Verlainienne, revue d'art, d'esthétisme et de piété verlainienne, qui fait paraître 3 numéros.

Franc-maçon de la loge Victor Hugo, à Paris, il est directeur de la Revue des curiosités révolutionnaires à partir de novembre 1910[6],[7]. En 1904-1905, il devient le rédacteur en chef du journal L'Événement et le secrétaire-général du théâtre de l'Œuvre[5].

Il est à l'origine de la colonne Victor Hugo de Waterloo et de l'ossuaire du Caillou en 1912[8].

Il a donné le prénom de Maximilien à son fils, en hommage à Maximilien de Robespierre[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Des glaives pour la gloire Poésies, Lille, Le Beffroi, 1902.
  • Le Massacre d'une amazone : quelques plagiats de M. Jean Lorrain, Paris, Genonceaux,‎ 1904, 28 p. (lire en ligne), disponible sur Gallica.
  • M. de Burghraeve, homme considérable ; [suivi de] Le massacre d'une amazone, Liège & Paris, L'Édition artistique & E. Rey,‎ 1904-1906 (lire en ligne), disponible sur Gallica.
  • Anecdotes secrètes de la Terreur : le remords de Mme Tallien, l'homme qui guillotine les statues, un charnier de la Terreur, la dernière nuit de Fouquier-Tinville, la légende du verre de sang, la tête de Mme de Lamballe, etc., etc., Paris, les Publications modernes,‎ 1908, 190 p. (lire en ligne), disponible sur Gallica.
  • Les Pamphlets libertins contre Marie-Antoinette : d'après des documents nouveaux et les pamphlets tirés de l'Enfer de la Bibliothèque nationale, Paris, Les publications modernes,‎ 1908, 319 p. (lire en ligne), disponible sur Gallica.
  • La Guillotine en 1793 : d'après des documents inédits des Archives nationales, Paris, Librairie des publications modernes,‎ 1908, 316 p. (lire en ligne), disponible sur Gallica.
  • Les Filles publiques sous la Terreur : d'après les rapports de la police secrète, des documents nouveaux et des pièces inédites tirées des Archives nationales, Paris, Albert Méricant,‎ 1908, 324 p., disponible sur Gallica.
  • Une maîtresse de Napoléon : d'après des documents nouveaux et des lettres inédites, Paris, Albin Michel,‎ 1908, XIII-410 p. (lire en ligne), disponible sur Gallica.
  • Robespierre et les femmes, Paris, Albin Michel,‎ 1909 (lire en ligne).
  • Napoléon et l'amour : une aventure galante au Palais-Royal, les maîtresses du premier consul, les passades de l'empereur, les deux femmes de Napoléon, un bâtard impérial, Paris, les Publications modernes,‎ 1909, 192 p. (lire en ligne), disponible sur Gallica.
  • Le Roi de Rome et les femmes, Paris, Albert Méricant,‎ 1910, 371 p. (lire en ligne), disponible sur Wikisource.
  • Madame de Polignac et la cour galante de Marie-Antoinette : d'après les libelles obscènes, suivi de la réédition de plusieurs libelles rares et curieux et d'une bibliographie critique des pamphlets contre Mme de Polignac, Paris, Bibliothèque des curieux,‎ 1910, 255 p. (lire en ligne), disponible sur Gallica.
  • Réquisitoires de Fouquier-Tinville : publiés d'après les originaux conservés aux Archives nationales et suivis des trois mémoires justificatifs de l'accusateur public, avec une introduction, des notes et des commentaires, par Hector Fleischmann, Paris, E. Fasquelle,‎ XXX-336 (lire en ligne), disponible sur Gallica.
  • Lettres d'amour inédites de Talma à la princesse Pauline Bonaparte, Paris, E. Fasquelle,‎ 1911, XXII-342 p. (lire en ligne), disponible sur Gallica.
  • Marie-Antoinette libertine, bibliographie critique et analytique des pamphlets politiques, galants et obscènes contre la Reine, précédée de la réimpression intégrale de quatre libelles rarissimes et d'une histoire des pamphlétaires du règne de Louis XVI, Paris, Bibliothèque des curieux,‎ 1911, 361 p. (lire en ligne), disponible sur Gallica.
  • Lettres d'exil inédites : (Amérique, Angleterre, Italie) : (1825-1844), le roi Joseph Bonaparte ; publiées avec une introduction, des notes et des commentaires par Hector Fleischmann d'après des documents originaux appartenant à M. le baron de Méneval, Paris, E. Fasquelle,‎ 1912, VIII-317 p. (lire en ligne), disponible sur Gallica.
  • Victor Hugo, Waterloo, Napoléon, documents recueillis, publiés et annotés par Hector Fleischmann, Paris, Albert Méricant,‎ 1912, XVI-271 p. (lire en ligne), disponible sur Gallica.
  • Napoléon, par Balzac, récits et épisodes du premier Empire tirés de la Comédie humaine, choisis, annotés et publiés par Hector Fleischmann, Librairie universelle, 1913.
  • Napoléon III et les Femmes, Bibliothèque des curieux, coll. « Les Secrets du Second Empire », 1913.
  • Batard d'Empereur, Bibliothèque des curieux, coll. « Les Secrets du Second Empire », 1913.
  • Discours civiques de Danton, avec une introduction et des notes par Hector Fleischmann, Paris, E. Fasquelle,‎ 1920, XXVII-271 p. (lire en ligne), disponible sur Gallica.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Revue historique, Librairie G. Baillière, 1965, vol. 116, p. 221.
  2. En février 1914, selon Daniel Auliac, Roman de Reschal, Éditions Publibook,‎ 2010, 380 p. (lire en ligne), p. 281.
  3. Léon Deubel, Lettres de Léon Deubel (1897-1912), Éditions Le rouge et le noir,‎ 1930, 278 p., p. 4.
  4. a et b Folklore brabançon, n° 145 à 148, Service de recherches historiques et folkloriques, 1960, p. 257.
  5. a et b Folklore brabançon, n° 161 à 164, Service de recherches historiques et folkloriques, 1964, p. 453.
  6. Pierre Caron, Manuel pratique pour l'étude de la Révolution française, Picard,‎ 1947, 324 p., p. 22.
  7. Le Tyhrse, vol. 8, Bruxelles, 1906-1907, article de F. Charles Morisseaux.
  8. Éric Meuwissen, « La colonne a son historien », Le Soir,‎ 6 avril (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Van Hoorebeeck, La Colonne Victor Hugo. Son histoire et son secret, du dénuement au dénouement. Champ de bataille de Waterloo 1815, Éditions namuroises,‎ 2011, 223 p..

Liens externes[modifier | modifier le code]