He Qinglian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

He Qinglian est une économiste chinoise, née en 1956, rendue célèbre grâce à son ouvrage Les Pièges de la modernisation de la Chine (Les écueils de la modernisation, The Pitfalls of Modernization [现代化的陷阱]). Cet ouvrage dénonçait la tournure que prenaient les réformes économiques et notamment le rôle des fonctionnaires des gouvernements locaux. Elle a aussi fortement dénoncé le pouvoir des clans dans le sud de la Chine.

À la suite de la publication de cet ouvrage, en 1998, et de nombreux articles, l'auteur a perdu son poste à l'Université Fudan pour aller vivre à Shenzhen. Puis elle a été contrainte à s'enfuir de Shenzhen et s'exiler en 2001 aux États-Unis où elle réside actuellement.


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les pièges de la modernisation : problèmes économiques et sociaux de la Chine contemporaine, He Qinglian, Jinri Zhongguo chubanshe, 1998.
  • La Chine enfermée dans le brouillard : révélations sur les politiques de contrôle des médias en Chine continentale, He Qinglian, Taipei, Liming Wenhua chubanshe, 2006, 462 p.

Références[modifier | modifier le code]

  • He, Qinglian (2000), « China's listing social structure » New Left Review, 5 (sep/oct 2000), p. 69-99.
  • Centre d'Études Français sur la Chine contemporaine  : He Qinglian, Wusuo Zhongguo. Zhongguo dalu kongzhi meiti celüe da jiemi (La Chine enfermée dans le brouillard : révélations sur les politiques de contrôle des médias en Chine continentale), compte-rendu de lecture, David Bandurski.
  • Blog de He Qinglian en anglais: http://hqlenglish.blogspot.com/