Havre (Montana)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Havre.
Havre
Image illustrative de l'article Havre (Montana)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Drapeau du Montana Montana
Comté Hill
Type de localité City
Maire Bob Rice
Démographie
Population 9 310 hab. (2010)
Densité 1 034 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 32′ 43″ N 109° 40′ 39″ O / 48.545278, -109.677548° 32′ 43″ Nord 109° 40′ 39″ Ouest / 48.545278, -109.6775  
Altitude 773 m
Superficie 900 ha = 9 km2
· dont terre 9 km2 (100 %)
· dont eau 0 km2 (0 %)
Fuseau horaire MST (UTC-7)
Localisation
Carte du comté de Hill
Carte du comté de Hill

Géolocalisation sur la carte : Montana

Voir sur la carte administrative du Montana
City locator 14.svg
Havre

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Havre

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Havre
Liens
Site web http://www.ci.havre.mt.us

La ville de Havre (en anglais [hævɚ]) est le siège du comté de Hill, dans l’État du Montana, aux États-Unis. Lors du recensement de 2010, sa population a été estimée à 9 310 habitants.

Histoire[modifier | modifier le code]

Située dans le centre-nord de l’État du Montana, la ville de Havre a été intégrée en 1893. Sa première fonction était de devenir le principal centre ferroviaire du chemin de fer Great Northern Railway (construit par James J. Hill). Ce chemin de fer se situe à mi-chemin entre Seattle et Minneapolis-St. Paul. Havre est rapidement devenue le centre de transport de la région, fournissant des marchandises et de l’approvisionnement pour les trappeurs et mineurs alentours, ainsi que pour les militaires stationnés au fort Assinniboine, à 6 km au sud de la ville. Une statue de Hill se trouve près de l’Amtrak Station de Havre afin de commémorer les contributions importantes que ce chemin de fer a apporté à l’histoire de Havre et du Montana.

Simon Pepin (1840-1914) a été considéré comme le « père de Havre ». Né au Québec, Canada, il a émigré dans le Montana en 1863 et est devenu un entrepreneur fournissant de l’équipement pour la construction des forts Cluster, Assiniboine et Maginnis. Pepin acheta des terres et exploitations près du fort Assiniboine. Quand James J. Hill construisit le Great Northern Railway qui traverse le nord du Montana, Pepin le convainquît de bâtir ses usines de locomotives à Havre, sur les terres appartenant à Pepin. Au cours des années suivantes, Pepin apporta une contribution majeure à la croissance économique de Havre avec son bétail, ses biens immobiliers et ses entreprises bancaires.

Avant 1910, la région était principalement dédiée à l’élevage de moutons, de bétail et de chevaux. Le nombre de ranchs a ensuite rapidement diminué, tandis que les fermes commencèrent à produire un des meilleurs blés au monde.

Malgré le fait que l’agriculture soit sans conteste le pilier principal de la région, l’économie s’est diversifiée avec les exploitations agricoles, l’élevage, les hôpitaux et services de santé, l’éducation, la vente au détail ainsi que celle exercée par des professionnels et l’industrie, notamment l’industrie ferroviaire.

Havre est le point focal des activités commerciales de la région. En tant que plus grande ville du Hi-Line[1] (terme géographique faisant référence à la portion des Etats-Unis située sous la frontière canadienne, sur laquelle circule la principale ligne du BNSF Railway), elle possède une fonction de distribution en gros et de centre de vente au détail pour les populations habitant à 240 km à la ronde.

Les employeurs les plus importants sont le Northern Montana Hospital, la Montana State University – Northern, et le BNSF Railway. Durant la majeure partie du XXe siècle, le BNSF Railway était l’employeur le plus important de la ville, mais la société a réduit sa main-d’œuvre à Havre dans les années 1990.

Le précipice à bisons de Wahkpa Chu'gn est situé derrière le centre commercial du village de vacances au nord-ouest de havre. Vieux de plus de 2 000 ans, il s’agit d’un des précipices à bisons les plus grands et les mieux préservés au monde. À la préhistoire, les Amérindiens dirigeaient les bisons au bord de cette falaise afin de les tuer ou de les blesser grièvement. Par la suite, les Amérindiens ont enlevé la peau et préservé la viande. Le précipice à bisons est maintenant un site archéologique et une attraction pour les touristes.

Origine du nom de la ville[modifier | modifier le code]

Avec l’arrivée du chemin de fer, James Hill, le magnat des chemins de fer, a pensé que le nom de la ville, Bullhook Bottoms, pouvait être amélioré. Il demanda aux pères fondateurs de la ville de choisir un nouveau nom. La première réunion se termina en une querelle violente. Plus tard, une deuxième réunion fut organisée : il était convenu que seuls les premiers colons, Gus Descelles, Exor Pepin, Tom McDevitt, Joe Demars et Charles Goutchie, pourraient voter. Joe Demars a suggéré le nom France car la majorité d’entre eux étaient français. Personne n’a soutenu cette proposition. Gus Descelles a alors suggéré de nommer la ville Havre, en rapport à la ville du Havre, en France, qui était la ville natale de ses parents. Cela a été accepté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Havre est la plus grande ville du Hi-Line et la huitième plus grande ville du Montana. La métropole la plus proche, Great Falls, se situe à environ 190 km au sud, Havre sert ainsi de centre médical et de centre d’affaires pour la Hi-Line. Havre est le terminus nord de l’U.S Highway 87. La rue principale de la ville est l’U.S Highway 2, reliant l’ouest et l’est de la ville.

La rivière Milk (affluent du Missouri) traverse la ville, les champs de blé doré et les imposantes montagnes de Bear Paws entourent la ville de Havre. Les sommets des Monts Baldy, Bates et Otis ont une altitude de 1 800 à 2 100 mètres et se trouvent tous à 20 minutes de Havre.

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique des recensements[2],[3]
Année Population  %±
1900 1 033 hab.
1910 1 624 hab. 250,8 %
1920 5 429 hab. 49,8 %
1930 6 372 hab. 17,4 %
1940 6 247 hab. 0,9 %
1950 8 086 hab. 25,8 %
1960 10 740 hab. 32,8 %
1970 10 558 hab. -1,7 %
1980 10 891 hab. 3,2 %
1990 10 201 hab. -6,3 %
2000 9 621 hab. -5,7 %
Estimations 2008 9 575 hab. -0,5 %

Selon le recensement de la population de 2000, la ville de Havre comptait 9 621 habitants, 4 015 ménages et 2 449 familles. La densité de population était de 1 073,6 habitants par kilomètre carré. Le mélange ethnique comprenait 87,08 % de Blancs, 0,11 % d’Afro-américains, 9,01 % d’Amérindiens, 0,49 % d’Asiatiques, 0,02 % d’Insulaires du Pacifique et 0,51 % de personnes d’autres origines ethniques. Les Hispaniques ou les personnes provenant d’Amérique latine représentaient 1,48 % de la population.

En dix ans, la population âgée de moins de 18 ans a augmenté de 25,7 %, celle âgée de 18 à 24 ans a augmenté de 13,6 %, celle âgée de 25 à 44 ans a augmenté de 25,4 %, celle âgée de 45 à 64 ans a augmenté de 20,6 % et celle âgée de plus de 65 ans a augmenté de 14,6 %. L’âge moyen des 34 ans. Il y a 96,8 hommes pour 100 femmes (contre 92,3 hommes pour 100 femmes pour la population âgée de plus de 18 ans).

Le revenu moyen annuel d’un ménage était de 29 944 dollars (22 553 euros[4]) et celui d’une famille était de 38 870 dollars (29 276 euros). Les hommes disposaient d’un revenu moyen annuel de 30 401 dollars (22 898 euros) contre 19 189 dollars (14 453 euros) pour les femmes. Le revenu par habitant était de 15 847 dollars (11 935 euros). Environ 14,8 % des familles et 17,5 % de la population se situaient en dessous du seuil de pauvreté, incluant 22 % des individus âgées de moins de 18 ans et 7,8 % de ceux âgés de 65 ans ou plus.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://en.wikipedia.org/wiki/Hi-Line
  2. (en) Moffatt, Riley. Population History of Western U.S. Cities & Towns, 1850-1990. Lanham: Scarecrow, 1996, 131.
  3. (en) « Subcounty population estimates: Montana 2000-2007 » [CSV], United States Census Bureau, Population Division,‎ 18 mars 2009 (consulté le 9 mai 2009)
  4. avec un taux de change de 0,7532 euros pour un dollar

Liens externes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]