Haute-Amance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Haute-Amance
Vue sur la vallée de l'Amance depuis une parcelle du territoire de la commune de Haute-Amance à côté de Varennes-sur-Amance.
Vue sur la vallée de l'Amance depuis une parcelle du territoire de la commune de Haute-Amance à côté de Varennes-sur-Amance.
Blason de Haute-Amance
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Haute-Marne
Arrondissement Arrondissement de Langres
Canton Canton de Terre-Natale
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Vannier-Amance
Maire
Mandat
Jean-Philippe Bianchi
2014-2020
Code postal 52600
Code commune 52242
Démographie
Gentilé Hortois, Hortoises
Population
municipale
976 hab. (2011)
Densité 21 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 50′ 27″ N 5° 32′ 57″ E / 47.84078, 5.5492547° 50′ 27″ Nord 5° 32′ 57″ Est / 47.84078, 5.54925  
Altitude 300 m (min. : 280 m) (max. : 411 m)
Superficie 46,33 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Haute-Amance

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Haute-Amance

Haute-Amance est une commune française, située dans le département de la Haute-Marne en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Haute-Amance est situé à la limite du Pays de Langres et du Bassigny. La rivière passant à proximité de la commune s'appelle l'Amance, d'où le nom. Le point culminant est le Plain de Celsoy, plateau s'étendant du village de Culmont jusqu'à Plesnoy, sur lequel se situe le village de Montlandon. La superficie de Haute-Amance en fait une des plus grandes communes de Haute-Marne, bien devant Langres.

La situation de Haute-Amance dans la région failloise (Fayl-Billot).

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Orbigny-au-Mont Marcilly-en-Bassigny Champigny-sous-Varennes Rose des vents
Chatenay-Vaudin, Celsoy N Maizières-sur-Amance, Anrosey
O    Haute-Amance    E
S
Chaudenay Rougeux

Distances kilométriques[modifier | modifier le code]

Distances orthodromiques (à vol d'oiseau)

Histoire[modifier | modifier le code]

Depuis le 12 mai 1972, Hortes, village principal de Haute-Amance, est associé avec les villages de Montlandon, Troischamps et Rosoy-sur-Amance. Ce rassemblement forme la commune telle qu'elle est aujourd'hui : Haute-Amance.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

  • Modèle:Ancien jumelage, située à 313 kilomètres dans le cadre du partenariat de l'association «Montlandon 52'28»

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

  • Fort de Montlandon, ferme-auberge.
  • Épicerie "Panier Sympa", Place Virey à Hortes.
  • La Poste, rue de Beaulieu Hortes.
  • Cabinet Bailly, assurances, placements, rue de saint Didier à Hortes.
  • Garage Blanchard, rue Camille Perfetti à Hortes.
  • Café Freyss, rue des Tournieres à Hortes.
  • Etude généalogique de Haute-Amance à Hortes.

Festivités[modifier | modifier le code]

Chaque année la Fête Nationale est célébrée à Haute-Amance sur le modèle du cycle tournant. Haute-Amance étant donc un regroupement de villages, chaque année, la fête se déroule dans un lieu en plein-air de l'un des 4 villages.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2008 2014 Pierre Rousselot DVD Conseiller général (canton de Terre-Natale)

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 976 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 070 1 404 1 346 1 536 1 442 1 446 1 370 1 411 1 452
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 296 1 309 1 308 1 290 1 280 1 160 1 118 1 048 1 009
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
972 890 851 829 761 776 821 766 749
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
660 602 1 106 1 190 1 062 1 018 1 001 997 976
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique
L'évolution de la population à Haute-Amance de 1962 à 2008.

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Haute-Amance est situé dans l'académie de Reims.

Établissements scolaires[modifier | modifier le code]

La commune administre une école primaire et une école maternelle dans le village de Hortes, mais aussi une école primaire dans le village de Rosoy-sur-Amance.

Il n'y a ni collège, ni lycée à Haute-Amance.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le Temple de l'Amour (sa fontaine), place Virey, à Hortes.
  • Église Notre-Dame, dans le village de Montlandon.
  • Fort de Montlandon ( ou Fort Mortier ) situé sur les hauteurs du village de Montlandon, aujourd'hui reconverti en ferme-auberge et géré par M. et Mme Devilliers.
  • Chapelle Saint-Didier, rue de saint Didier à Hortes.
  • L'abbaye de Beaulieu

à proximité :

Haute-Amance et son passé[modifier | modifier le code]

Auparavant, Haute-Amance possédait une véritable vie de village et un patrimoine bâti remarquable, historique et culturel…

  • Ancienne gare du village de Hortes
  • Hôtel "du Centre" dans le village de Hortes
  • Fort de Montlandon, fort d'enceinte de la Batterie de Langres, dispositif conçu par le Général Séré de Rivières.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Ce blason, qui, aujourd'hui, est celui de la ville de Cirey-sur-Blaise, appartenait auparavant aux familles notables de Haute-Amance et au Seigneur Du Châtelet originaire du village de Hortes.

Armes des familles notables de Haute-Amance et du Seigneur Du Châtelet

Les armes du Seigneur Du Châtelet de Hortes se blasonnent ainsi :

D'or à la bande de gueules, chargée de trois fleurs de lys d'argent, posées dans le sens de la bande.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Julien Joseph Virey, (1775-1846), est né dans le village de Hortes le 21 décembre 1775. À la suite de brillantes études, il devient pharmacien de 1804 à 1813 au Val-de-Grâce.

Par la suite, il devient écrivain et écrit de nombreux ouvrages sur la nature. Il est décédé en 1846 à l'âge de 71 ans. En hommage, son buste est érigé dans le village de Hortes, et la place principale de Hortes, croisement des routes entre Langres et Bourbonne-les-Bains porte son nom.

  • Claude Bernard Marie Viard, (1785-1856), est né le 1er mars 1785 dans le village de Montlandon (Haute-Marne). Il deviendra maire du village de Hortes. Claude Bernard Viard acheta la chapelle Notre-Dame de Presle (qui, aujourd'hui est sur le territoire de la commune de Marcilly-en-Bassigny) et fit entreprendre le projet de lignes de train passant sur la commune appartenant aux Chemins de Fer de l'Est. Il est décédé en 1856 à l'âge de 71 ans.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011