Haut-le-pied

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le haut-le-pied est une expression utilisée en transport ferroviaire et routier.

En France[modifier | modifier le code]

Elle désigne en France tout déplacement non commercial d'un véhicule sur le réseau, en raison de contraintes d'exploitation.

Dans le transport ferroviaire, il s'agit pour le matériel roulant d'une ou deux locomotive(s) (en unité multiple) circulant seule(s) ou pouvant tracter de un à deux véhicules (wagon ou voiture) et pour le personnel, d'un parcours à bord d'un train avec ou sans voyageurs, où l'agent se déplace en simple passager, sans effectuer de mission de contrôle. Dans le cas de rames multiples (par exemple un rame double de TGV), on distingue la rame haut-le-pied, fermée aux voyageurs et jumelée à une rame ouverte aux passagers, de la rame W entièrement fermée aux voyageurs.

Dans le transport routier de voyageurs, le haut-le-pied est le déplacement d'un véhicule (autobus ou autocar) ne transportant aucun passager.

Par extension, le terme haut-le-pied désigne tout véhicule qui n'est pas affecté à une tâche particulière et qui est disponible pour remplacer tout autre matériel en panne ou en indisponibilité, souvent, il s'agit d'un matériel ancien, amorti mais en état d'usage.

Un parcours haut-le-pied est donc contre-productif puisqu'il n'apporte aucune recette commerciale, tout en générant des coûts de fonctionnement (consommation de carburant, rémunération des agents...). Le graphicage vise principalement à minimiser les distances haut-le-pied (à vide) par rapport aux distances commerciales (en ligne).

En transport fluvial, on appelle aussi un haut-le-pied, un pousseur ou remorqueur qui navigue sans etre brêlé (attaché) à une barge ou un automoteur.

Par analogie, cette expression est également utilisée en hôtellerie-restauration pour faire remarquer qu'un personnel de salle retourne les mains vides dans les parties arrières (cuisine, plonge) alors que, dans l'absolu, il y a toujours quelque chose à débarrasser durant un service.

En Suisse et en Belgique[modifier | modifier le code]

Cette expression est utilisée en Belgique à propos du personnel roulant des trains : un conducteur ou un accompagnateur de trains « haut-le-pied » (abrégé HLP) signifie qu'il effectue un déplacement en train, en bus ou en taxi sans exercer sa fonction (sans conduire pour le conducteur, sans être ni chef de train ni contrôle pour l'accompagnateur).

Origine[modifier | modifier le code]

Cette expression viendrait à l'origine du transport à cheval. Les hypothèses sont les suivantes :

  • Les voitures à chevaux s’affaissaient sous le poids lorsqu'elle étaient chargées. En revanche, lorsqu'elles étaient vides, les voyageurs devaient lever le pied haut pour monter à bord[1].
  • Lorsque l'animal ne portait pas de charge ou ne tirait pas d'attelage, il était soulagé et levait haut le pied.

Autre expression souvent utilisée au Québec[modifier | modifier le code]

L'équivalent anglais est Deadhead (DH).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Glossaire "infolignes" SNCF [1]