Haut-du-Them-Château-Lambert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Haut-du-Them-Château-Lambert
Vue de Château-Lambert
Vue de Château-Lambert
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Lure
Canton Mélisey
Intercommunalité Communauté de communes de la haute vallée de l'Ognon
Maire
Mandat
Hubert Claudel
2014-2020
Code postal 70440
Code commune 70283
Démographie
Population
municipale
442 hab. (2011)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 50′ 37″ N 6° 43′ 24″ E / 47.8436111111, 6.7233333333347° 50′ 37″ Nord 6° 43′ 24″ Est / 47.8436111111, 6.72333333333  
Altitude Min. 421 m – Max. 1 215 m
Superficie 25,16 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Haut-du-Them-Château-Lambert

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Haut-du-Them-Château-Lambert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Haut-du-Them-Château-Lambert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Haut-du-Them-Château-Lambert

Haut-du-Them-Château-Lambert est une commune française, située dans le département de la Haute-Saône en région Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située dans le nord du département de la Haute-Saône, dans la haute vallée de l'Ognon, à 3 km du Thillot par le col des Croix, à 20 km en amont de Mélisey et à 35 km de Lure.

Le point culminant de la commune (ainsi que du département de Haute-Saône) est le ballon de Servance, situé à 1 215 m d'altitude. C'est la première commune traversée par l'Ognon, qui prend sa source sur les hauteurs de Château-Lambert.

La commune[modifier | modifier le code]

Elle est composée en fait de deux villages bien distincts :

  • Le Haut-du-Them (550 m ; 500 hab)
  • Château-Lambert (700 m ; 17 hab. en 2010)

Le village de Château-Lambert a été réuni à la commune du Haut-du-Them en 1972.

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes du Haut-du-Them-Château-Lambert
Ramonchamp (Vosges) Le Thillot (Vosges) Fresse-sur-Moselle (Vosges)
Servance Haut-du-Them-Château-Lambert Saint-Maurice-sur-Moselle (Vosges)
Servance Miellin Plancher-les-Mines

Par la route, la mairie est distante de 4 km de Servance, de 7,5 km du Thillot par le col des Croix, de 27 km de Lure et de 42 km de Belfort.

Histoire[modifier | modifier le code]

Château-Lambert[modifier | modifier le code]

À l'origine, il y avait là un poste de surveillance de l'armée romaine au col de Lestoy (aujourd'hui col des Croix, donnant accès à la Lorraine).

Au XIIe siècle, le comte de Faucogney, Gislebert de Faucogney, fit ériger un château fort nommé Castrum Humberti ou Chastel-Humbert, qui devint Chasteau-Lambert à la fin du XVe siècle, puis Château-Lambert. De 1341 à 1347, la place fut occupée par les Bourguignons, puis revint à Henri de Faucogney.

En 1374, l'ensemble de la seigneurie de Faucogney est cédée pour 200 000 écus d'or à Philippe le Hardi, duc de Bourgogne. Sous la domination des Bourguignons commence l'exploitation des mines aurifères, puis argentifères situées en contrebas du hameau.

La Franche-Comté passe sous la tutelle espagnole vers 1598 sous Philippe II avec le gouvernement d'Isabelle d'Espagne (1566-1633). Le roi Philippe III fait ériger Notre-Dame de l'Assomption, chapelle située au cœur de Château-Lambert en 1616.

Le château est détruit en 1643, durant la guerre de Dix Ans.

Château-Lambert et le Haut-du-Them deviennent français en 1780.
Au cours de la Révolution française, la commune de Château-Lambert porta provisoirement le nom de Mont-Lambert[1].

Les mines ferment sous la Révolution française ; leur exploitation reprendra pour quelques années au début du XXe siècle (en partie sous l'occupation allemande), pour l'extraction de molybdène.

Notre-Dame des Neiges est érigée en 1855 au sommet de la montagne où se dressait jadis le château. Elle commémore les victimes de l'épidémie de choléra de 1854 ; foudroyée en 1973, elle sera aussitôt restaurée.

Le fort de Château-Lambert, situé au-dessus du col des Croix, héberge quelques militaires durant la guerre de 14-18.

Château-Lambert est libéré du joug allemand le 25 novembre 1944.

La gare du Haut-du-Them des Chemins de fer vicinaux de Haute-Saône vers 1907

La vallée de l'Ognon était reliée à celle de la Moselle par un petit train (on disait « tramway ») géré par la C.F.V. (Chemins de fer vicinaux de Haute-Saône) qui passait dans le tunnel creusé sous le Col des Croix. Le Haut-du-Them constituait initialement le terminus de la ligne ; c'est en 1912 que la ligne est prolongée jusqu'au Thillot.

En 1972, Château-Lambert est rattaché à la commune du Haut-du-Them, faute de population. Le village, qui comptait en 1616 entre 600 et 700 habitants (240 en 1790), n'en compte plus en 2010 que dix-sept.

Le Haut-du-Them[modifier | modifier le code]

Le village du Haut-du-Them est beaucoup plus récent.

À l'origine, il y avait là forêts et prairies, baptisées Haut-du-Them car situées au-dessus du Them, lieu-dit de Servance.

Le Haut-du-Them naquit au XIXe siècle, et resta longtemps un quartier de Servance.

En 1972, le village de Château-Lambert fut rattaché à la commune.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1972 mars 1989 Albert Côme (1910-2007)[réf. nécessaire]    
mars 1989 juin 2001 Fernand Claudel (1930-2014)[réf. nécessaire]    
juin 2001 janvier 2004 Suzanne Lamboley[réf. nécessaire]    
avril 2004 réélu en 2008[2] Hubert Claudel    
Liste des maires successifs du Haut-du-Them
Période Identité Étiquette Qualité
1953 1972 Albert Côme (1910-2007)[réf. nécessaire]   Devenu maire de la commune fusionnée
---- 1953 Charles Claudel[réf. nécessaire]    


Liste des maires successifs de Château-Lambert
Période Identité Étiquette Qualité
         

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune de Haut-du-Them-Château-Lambert comptait 442 habitants. À partir du XXIe siècle siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

           Évolution de la population  [modifier]
1841 1846 1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881
1 554 1 507 1 410 1 240 1 295 1 385 1 292 1 330 1 237
1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
1 268 1 222 1 234 1 216 1 212 1 193 969 929 851
1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999
838 719 754 766 643 562 521 465 502
2005 2006 2010 2011 - - - - -
512 515 449 442 - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'ancienne École de Belmont
  • le Musée départemental de la Montagne Albert-Demard créé en 1977, situé à Château-Lambert
  • la chapelle Notre-Dame de l'Assomption (1616), située à Château-Lambert, et qui porte toujours l'inscription (restaurée) « Érigée aux frais des Rois d'Espagne »
  • le cimetière conserve une croix de fonte de 1743, ornée de fleurs de lys
  • la statue de Notre-Dame des Neiges (élevée en 1855, foudroyée en 1970 et remplacée), sur l'emplacement de l'ancien château, à 808 m d'altitude
  • l'Espace Nature Culture inauguré en 2009, à Château-Lambert.
  • la Maison de la Nature des Vosges Saônoises, à Haut-du-Them, dans l'ancienne École de Belmont (fermée en 1972) : lieu de départ de « sorties nature ».

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Château-Lambert », École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) (consulté le 10 janvier 2013)
  2. Préfecture de Haute-Saône, Liste des communes de Haute-Saône, consultée le 18 juillet 2013.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011

Sources[modifier | modifier le code]

  • Château-Lambert, plaquette de G.Cugniert et J.Christin, Association pour la Restauration de l'Église de Château-Lambert, non daté

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :