Haulies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Haulies
Image illustrative de l'article Haulies
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Gers
Arrondissement Auch
Canton Auch-Sud-Est-Seissan
Intercommunalité Communauté de communes du Val de Gers
Maire
Mandat
Alain Broseta
2014-2020
Code postal 32550
Code commune 32153
Démographie
Population
municipale
148 hab. (2011)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 33′ 30″ N 0° 40′ 03″ E / 43.5583, 0.6675 ()43° 33′ 30″ Nord 0° 40′ 03″ Est / 43.5583, 0.6675 ()  
Altitude Min. 177 m – Max. 292 m
Superficie 10,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Haulies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Haulies

Haulies (Haulias en gascon) est une commune française située dans le département du Gers en région Midi-Pyrénées.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune d'Haulies se situe dans le canton d'Auch-Sud-Est-Seissan et dans l'arrondissement d'Auch, dans l'aire urbaine d'Auch, entre les vallées du Ruisseau du Hay et de l'Arrats. À une distance de 15 km d'Auch, Haulies fut longtemps la commune la moins peuplée du canton, bien qu'elle n'en soit pas la moins vaste en superficie[1]. Historiquement, Haulies et Arcagnac (commune rattachée) faisaient partie de l'Astarac.

Situation de la commune

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Haulies
Auterive Pessan
Boucagnères Haulies Castelnau-Barbarens
Traversères Lartigue

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

L'altitude de la commune varie entre 177 mètres près de l'Arrats et 292 mètres au lieu-dit Le Garrau[2],[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Plusieurs cours d'eau traversent ou délimitent la commune[3] :

  • le ruisseau du Hay marque la limite occidentale ;
  • les ruisseaux de Laouellerat et de Moras marquent la limite méridionale ;
  • l'Arçon marque une partie de la limite septentrionale ;
  • l'Arrats marque la limite sud-est :
  • le ruisseau de Haulies nait sur la commune puis marque une partie de la limite orientale ;
  • le ruisseau de l'Aignan prend sa source au centre de la commune et se dirige vers le sud-est où il conflue dans l'Arrats.
  • le ruisseau de Lespin nait au nord-ouest de la commune et conflue dans le ruisseau du Hay.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Haulies est traversée par la route départmentale D 181, du nord-ouest en provenance d'Auterive vers le sud-est en direction de la D 40, elle-même en direction de Castelnau-Barbarens au nord ou de Faget-Abbatial au sud[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'ancienne forme du nom est Faulinis. Bien que l'origine exacte de ce nom soit inconnue, il y a peut-être un rapport avec foliis (feuillages), l'église paroissiale d'Haulies étant dédiée à sainte Madeleine de Foliis[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Haulies absorbe la commune d'Arcagnac en 1824[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Alain Broseta[4] ... ...
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 148 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856
160 149 159 168 224 239 252 221 225
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
213 206 183 174 177 175 161 150 146
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
139 132 115 130 129 119 108 98 81
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 - -
70 52 59 76 81 99 148 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Note : À partir de 1826, le recensement inclut la population d'Arcagnac[2].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Il n'y a pas d'école à Haulies.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Fête patronale : 22 juillet[7].

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Sainte-Madeleine de Foliis est l'église paroissiale d'Haulies. Remaniée à différentes époques, la nef principale pourrait dater du XVIIIe siècle, tandis que la chapelle sud date du XVIe siècle et la chapelle nord de 1823. Le clocher est de type clocher-mur triangulaire ou pignon à baies. Le mobilier comprend notamment une statue de la Vierge à l'enfant en bois doré, une statue de plâtre de saint Antoine de Padoue et une statue de saint Loup en bois doré[1].

L'ancienne église d'Arcagnac, dédiée à saint Antoine, est aujourd'hui disparue[1].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Georges Courtès (dir.), Communes du département du Gers, vol. I : Arrondissement d'Auch, Auch, Société Archéologique et Historique du Gers,‎ 2003, 460 p. (ISBN 2-9505900-7-1, notice BnF no FRBNF39151085)
  2. a, b et c Notice Cassini
  3. a et b Carte IGN sous Geoportail
  4. Site de la préfecture - Fiche de Haulies
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2011
  7. Michel de La Torre, Gers : Le guide complet de ses 462 communes, Paris, Deslogis-Lacoste, coll. « Villes et villages de France »,‎ 1990 (ISBN 2-7399-5032-2, notice BnF no FRBNF35576310)