Hathut Records

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hathut Records

Description de l'image  Hathut logo.gif.
Fondation 1975
Fondateur Werner X. Uehlinger
Statut Label indépendant
Genre Jazz, Musique improvisée, Musique contemporaine
Pays d'origine Drapeau de la Suisse Suisse
Site web hathut.com

Hathut Records est un label discographique indépendant de jazz, musique improvisée, et de musique contemporaine basé en Suisse, à Bâle.

Le label est fondé en 1975 by Werner X. Uehlinger afin de documenter le travail du saxophoniste et trompettiste Joe McPhee. Le label est spécialisé dans le free jazz et la musique improvisée et enregistre des artistes comme Anthony Braxton, Peter Brötzmann, Steve Lacy, David Liebman, David Murray, Cecil Taylor, Mal Waldron, John Zorn, Steve Lacy. Le label enregistre aussi bien des artistes européens qu'américains, et joue un rôle important dans la diffusion du free dans les années 1970 et 1980. Le label revendique une grande prise de risque dans le choix des artistes, en produisant essentiellement des musiques marginales, orientées vers les amateurs spécialisés[1].

Au départ cantonné au jazz, Hathut s'élargit ensuite à la musique contemporaine, avec en particulier des œuvres de Karlheinz Stockhausen, John Cage, Giacinto Scelsi, Cornelius Cardew, George Crumb, Morton Feldman, Charles Ives. Suite à ces nouveaux apports, Hathut scinde ses productions en différentes catégories (hatART, HatOLOGY, hatNOIR), correspondant au jazz, musique contemporaine, et à l'inclassable.

De 1985 à 2000, Hathut reçoit le soutien financier de la banque suisse UBS.

Mike Westbrook, Dave Liebman, Marc Copland, Ellery Eskelin, le Vienna Art Orchestra, Theo Jörgensmann, Franz Koglmann, Max Nagl, ou le quatuor de saxophone Xasax enregistrent régulièrement pour Hathut.

En France et en Espagne, Hathut est distribué par Harmonia Mundi.

En septembre 2012, Werner X. Uehlinger lance un appel aux « idéalistes et sympathisants »[2]. Face aux récentes difficultés financières rencontrées par Hathut, liées à la crise économique et à la crise du disque, son fondateur recherche actuellement des mécènes qui fourniraient un soutien financier et assureraient ainsi le futur du label.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Historique du label sur le site web officiel
  2. [1] Lettre ouverte "Looking for idealists and sympathizers"

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]