Hatf 7

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hatf 7
Image illustrative de l'article Hatf 7
Présentation
Fonction Missile de croisière
Constructeur National Defence Complex
Déploiement 30-40 unités en service
Caractéristiques
Moteur 1 turboréacteur + 1 booster au décollage
Masse au lancement 1 500 kg
Longueur 6,2 m
Diamètre 0,52 m
Envergure 2,67 m
Portée 700 km
Charge 450 kg d'explosif ou une charge nucléaire de 10 à 35 kT
Guidage INS/GPS, suivi de terrain

Le Hatf 7 surnommé Babur ((fr): Vengeance) est un missile de croisière pakistanais à capacité nucléaire en cours de développement.

Conception[modifier | modifier le code]

La conception de ce missile à probablement débuté dans les années 1990 en réponse au programme de développement de missiles de croisière indiens et à la nécessité de diversifier les vecteurs de son armement nucléaire. En juillet et août 1998, deux missiles de croisière américains Tomahawk sont retrouvés quasiment intacts dans le sud du Pakistan et ont probablement subi une rétro-ingénierie fournissant ainsi d'importantes informations pour le programme Hatf 7.

Un rapport signala le premier vol d'un missile de croisière nouvelle génération en août 2004, cependant la première confirmation officielle eu lieu en août 2005. Ce premier lancement fut effectué à partir d'une plate-forme basée au sol et avait une portée d'environ 500 km.

De nouvelles version pouvant être tirées à partir de vecteurs aériens, maritimes ou sous-marins sont encore en développement et posséderaient une portée de 1 000 km.

Les forces armées pakistanaises posséderait, en 2008, un régiment de missile Hatf 7 doté de 18 lanceurs mobiles équipés chacun de quatre missiles ainsi que des véhicules de commandement et de contrôle et de rechargement. Il est également prévu d'équiper les frégates F-22P commandées à la Chine en août 2004, de huit missiles chacune.

La marine pakistanaise a créé un Commandement de la force navale stratégique en inaugurant, le 19 mai 2012, des locaux de ce nouvel état-major chargé des armes nucléaire de la marine. Il se pourrait que cette annonce soit la confirmation de l’existence d’une version sous-marine de ce missile de croisière capable d'être emporté par les 3 sous-marins de classe Agosta dont elle dispose[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Usman Ansari, « Pakistan Acknowledges Sea-Based Nuclear Deterrent », sur Defense News,‎ 23 mai 2012 (consulté le 3 octobre 2012)

Sources[modifier | modifier le code]