Hatam Sofer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La représentation traditionnelle du Hatam Sofer

Le Hatam Sofer (Rabbi Moché Schreiber de son vrai nom) est né le 26 septembre 1762 à Francfort-sur-le-Main en Allemagne et décédé le 3 octobre 1839 à Bratislava, capitale de l'actuelle Slovaquie. C'est l'une des grandes figures du judaïsme européen du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

À l'âge de 9 ans, il entre à la yechiva du Rabbi Nathan Adler et à 13 ans, il donne déjà des cours de religion. Brillant universitaire, il reçoit de nombreuses propositions de postes rabbiniques et accepte celui de Grand-Rabbin de la communauté juive de Bratislava, en 1806. Il y fonde un séminaire rabbinique dont l'excellente réputation et le haut niveau d'enseignement attirent de brillants étudiants de toute l'Europe.

De nombreux rabbins viennent à Bratislava pour recevoir ses conseils sur des questions de Talmud. En plus de ses fonctions religieuses et éducatives, le Hatam Sofer se consacre aux affaires juridiques en tant que juge du tribunal rabbinique.

En 1809, alors que Bratislava est assiégée par les troupes de Napoléon Ier, il trouve refuge dans un village voisin, où il organise des activités caritatives afin d'aider ses coreligionnaires touchés par la guerre.

Le Hatam Sofer est un auteur prolifique, signant de nombreux sermons, responsa, commentaires, lettres, poèmes. Il écrit également un journal emprunt de ferveur orthodoxe.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Shulman Yaakov, Le Hatam Sofer, éditions Raphaël,‎ 2000, 272 p. (ISBN 978-2877810302)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]