Hasselblad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hasselblad

Description de l'image  Hasselblad Logo.png.
Création 1841
Dates clés 2004 : fusion avec Imacon A/S
Personnages clés Victor Hasselblad
Siège social Drapeau de Suède Göteborg (Suède)
Activité Photographie
Produits appareils photo
Sociétés sœurs Imacon A/S
Site web www.hasselblad.se
Hasselblad 503CW avec optique Zeiss Distagon 3,5/30 et dos numérique Ixpress V96C

Hasselblad est un fabricant suédois d'appareils photo de moyen format réputés pour leur grande qualité, installé à Göteborg. Ils sont notamment connus pour leurs capteurs très haute définition allant de 50 mégapixel en 2007 à 200 mégapixels en 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondée en 1841, l'entreprise fait tout d'abord de l'import-export. Arvid Viktor Hasselblad, le fils du fondateur, est passionné de photographie et développe une branche chargée d'importer du matériel de photographie. En 1888, il conclut un accord avec George Eastman pour distribuer en Suède les produits de la nouvelle compagnie Eastman Kodak.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement suédois demande à Victor Hasselblad (arrière-petit-fils du fondateur de l'entreprise) de développer des appareils pour son armée de l'air, en se fondant sur un exemplaire récupéré sur un avion allemand écrasé en Suède. Après la guerre, la production d'Hasselblad se tourne vers des usages civils et ses produits acquièrent une grande réputation parmi les professionnels pour leur qualité (objectifs Carl Zeiss et utilisation du moyen format, généralement du 6 × 6, donnant des négatifs d'excellente définition).

Hasselblad 500C

Les boîtiers les plus répandus sont ceux de la série 500, réflex avec viseur de poitrine. Leur particularité est d'avoir un obturateur central (chaque objectif est doté de son propre obturateur).

Le moment de gloire d'Hasselblad fut l'utilisation de ses appareils par la NASA, notamment lors de la mission Apollo 11 qui vit le premier homme marcher sur la Lune[1].

En août 2004, Hasselblad fusionne avec l'entreprise danoise Imacon A/S, spécialisée dans la production d'équipement de photographie numérique, confirmant la volonté d'Hasselblad de se développer dans le domaine de l'imagerie numérique.

La Fondation Hasselblad présente des expositions au Centre Hasselblad situé dans le Musée des beaux-arts de Göteborg.

En septembre 2012, Hasseblad lance son premier appareil photographique hybride, le Lunar : basé sur le Sony NEX-7, il est donc compatible avec tous les objectif Sony Alpha de monture E[2]. Le Lunar possède un boîtier plus luxueux que le Sony au niveau du choix des matériaux. En 2013 sort un compact expert, le Stellar, basé sur le Sony RX100[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Constructeurs ayant conçu et fabriqué des objectifs pour Hasselblad :

Principaux concurrents :

Liens externes[modifier | modifier le code]