Al-Hassan al-Basrî

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hasan al-Basri)
Aller à : navigation, rechercher

Al-Hassan al-Basrî (arabe : الحسن البصري), de son vrai nom Abu Sa`îd al-Hassan ibn Abi al-Hassan Yassar al-Basrî, né en 642 à Médine sous le califat de Omar ibn al-Khattab[1] était un des plus importants savants musulmans de l'âge classique islamique[2]. Ses parents étaient d'origine perse[3],[4]. Il est connu pour son savoir, son ascèse, et pour avoir transmis nombre de hadiths. Il mourut en 728 (110 A.H.)[5], ou selon une autre version en 737[réf. nécessaire].

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, Yassar — appelé plus tard Abu al-Hassan (père de Hassan) — était un propriétaire de terrains au Khuzestan, une province perse. Il fut pris captif lors d'une expédition militaire du second calife de l'islam, Omar ibn al-Khattâb, et ramené à Médine avec sa famille. Ils leur rendront leur liberté plus tard.

À sa naissance on rapporte que Hassan al-Basri fut amené à Omar ibn al-Khattab implorant Allah de le rendre sage dans la religion et aimé des hommes. Oum Salama allaita al-Hassan si bien que les gens pensaient que la hikma et les connaissances acquises par al-Hassan al-Basri étaient dues à sa rencontre avec Omar et l'allaitement d'Oum Salama[1]. Il est donc un tabi'în, celui qui connut des compagnons du prophète Mahomet.

Al-Hassan est très présent dans les transmissions de hadith, puisqu'il transmit plus de 1 400 hadiths dans neuf recueils de hadiths. Les muhaddithûn pensent qu'il ne rapporta rien de Abu Hurayra directement, alors qu'ils sont partagés pour savoir s'il rapporta des narrations d'`Ali ibn Abi Talib : l'imam Ahmad considéra que oui car il est prouvé qu'il transmit un hadith commençant par "Ali me dit..." ; de même l'imam al-Suyuti et le shaykh Ahmad al-Ghumari qui citent des chaînes de transmission (isnâd) prouvant ces narrations directes depuis Ali[6]. 'Abd al-Razzaq as-san'ani rapporte même qu'Ali suivit une fois une recommandation de Al Hassan pour rendre un jugement. Al-Bazzar dans son musnad liste les compagnons desquels Al-Hasan narra des récits ou non.

Les élèves de Al Hassan (par exemple Abd al-Wahid ibn Zayd) étaient si pieux et ascètes qu'ils créèrent des centres de dévotions à Bassorah[7] qui fera la renommée de cette ville comme le dira plus tard Ibn Taymiyya que « l'origine du tasawwouf est Bassorah »[8].

Il était connu pour son ascétisme et sa piété, à tel point qu'il disait :

« Le cœur qui aime Allah, aime la fatigue et préfère la souffrance. Il est hors de question que celui qui préfère le repos obtienne le paradis. Celui qui aime (ce qu’il y a auprès d’Allah) sera généreux avec lui-même s'il est sincère, et il abandonnera les souhaits, car ils sont l’arme des stupides[1]. »

Il est rapporté qu'il portait une cape en laine (jubba) toute l'année, aussi bien en été qu'hiver.

Il était ainsi considéré par les salafs comme étant un saint (al-Abdâl) comme rapporté dans un hadith où le Prophète a dit que la Terre ne manquera jamais de 40 Awliya de Ar-Rahman (c-à-d Allah) et grâce à eux les gens sont secourus et par leur intermédiaire la pluie tombe ; aucun ne meurt sans qu'il ne soit remplacé. Qatada a dit "Nous ne doutons pas que Hasan est l'un d'eux"

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Ibn al-Jawzi dans Al-Hassan Al Basri: sa piété, sa sagesse, sa dévotion, son ascétisme et ses sermons, Éditions SABIL, pages 33-34
  2. Henri Corbin, Histoire de la philosophie islamique, coll.« Idées », Gallimard, 1964, p.134
  3. Michael G. Morony, Iraq After the Muslim Conquest, Gorgias Press LLC, 2006. Excerpt from pg 189: "the parents of Al-Hasan Al-Basri were lower-class Persians and came from this part of Iraq (Baladhuri, Futuh,344).
  4. Christopher Melchert, "ḤASANBAṢRI, ABU SAʿID B. ABI’L-ḤASAN YASĀR", in Encyclopædia Iranica
  5. (en) 'ULUM AL-QUR'AN #3 - THE HISTORY OF TAFSIR
  6. Voir Tashyid al-Haqiqa al-'Aliyya de As-suyuti et al-Burhan al-Jali du shaykh Ahmad Al-Ghumari
  7. Voir Hilya al-Awliya de Abu Nu'aym al-Asfanahi
  8. Voir al-Sufiyya wa al-Fuqara

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]