Harzungen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Harzungen
Blason de Harzungen
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Land Drapeau du Land de Thuringe Thuringe
Arrondissement
(Landkreis)
Nordhausen
Bourgmestre
(Oberbürgermeister)
Brigitte Rothgänger
2006 -
Code postal 99762
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
16 0 62 016
Indicatif téléphonique 036331
Immatriculation NDH
Démographie
Population 216 hab. (31 décembre 2006)
Densité 56 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 33′ 00″ N 10° 48′ 00″ E / 51.55, 10.8 ()51° 33′ 00″ Nord 10° 48′ 00″ Est / 51.55, 10.8 ()  
Altitude 224 m
Superficie 386 ha = 3,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte administrative d'Allemagne
City locator 14.svg
Harzungen

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

Voir la carte topographique d'Allemagne
City locator 14.svg
Harzungen


Harzungen est un petit village d'Allemagne où se trouvait, pendant la Seconde Guerre mondiale, un Kommando de Dora, lui-même ancien Kommando de Buchenwald, situé à 10 kilomètres de Nordhausen.

Le camp de Harzungen est achevé en juin 1944. L'effectif du camp est de 4000 détenus

Le camp est constitué par 2 blocs pour les gardiens, 2 blocs pour le Revier et 10 blocs pour les détenus. La construction du camp a commencé en avril par des tsiganes puis les rejoignent des Polonais, des Russes, des Français. Les détenus sont gardés dans les débuts par des totenkopf (SS) puis par la Lutwaffe.

Les prisonniers travaillent sur des chantiers éloignés. Ils sont soit remorqués par des tracteurs soit en train. À partir de février 1945, suite à la désorganisation, ils doivent rejoindre leur chantiers à pied par marche forcée.

L'ordre d'évacuation est donné le 5 avril. Une partie des détenus sont évacués à pied, ce sont les marches de la mort.

La deuxième partie des détenus partent en train soit en wagon fermé soit sur des plateformes jusqu'à Bergen Belsen qu'ils atteindront le 10 avril; les alliés n'arriveront que le 15 avril à Bergen Belsen.


Bibliographie[modifier | modifier le code]

"Le Déporté La Haine et Le Pardon" de Jean Mialet

Liens externes[modifier | modifier le code]