Harvey (Nouveau-Brunswick)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harvey.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Paroisse d'Harvey.
Harvey
Image illustrative de l'article Harvey (Nouveau-Brunswick)
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau du Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick
Comté ou équivalent York
Statut municipal Village
Maire
Mandat
Winston Gamblin
2012-2016
Fondateur
Date de fondation
Écossais
1837
Constitution 9 novembre 1966
Démographie
Population 363 hab. (2011 en augmentation)
Densité 148 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 43′ 48″ N 67° 00′ 23″ O / 45.73, -67.0063888945° 43′ 48″ Nord 67° 00′ 23″ Ouest / 45.73, -67.00638889  
Superficie 246 ha = 2,46 km2
Divers
Langue(s) Anglais (officielle)
Code géographique 1310005
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte administrative du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Harvey

Géolocalisation sur la carte : Nouveau-Brunswick

Voir la carte topographique du Nouveau-Brunswick
City locator 14.svg
Harvey
Liens
Site web http://www.village.harvey-station.nb.ca/

Harvey, aussi appelé Harvey-Station, est un village du Comté d'York au Nouveau-Brunswick.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Article connexe : Toponymie néo-brunswickoise.
Sir John Harvey.

Harvey fut nommé ainsi en 1837 par Andrew Inches en l'honneur de Sir John Harvey (1778-1852), lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick à l'époque. La paroisse d'Harvey fut aussi nommé en l'honneur de cet homme[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Harvey est situé à 50 kilomètres de route au sud-ouest de Fredericton, dans le comté d'York.

Harvey est enclavé dans la paroisse de Manners Sutton. Le village a une superficie de 2,46 kilomètres carrés[2]. Le village est bâti sur la rive sud du lac Harvey, au pied du mont Cherry. Harvey est desservi par la route 3.

Logement[modifier | modifier le code]

Le village comptait 159 logements privés en 2006, dont 145 occupés par des résidents habituels. Parmi ces logements, 75,9 % sont individuels, 0,0 % sont jumelés, 0,0 % sont en rangée, 0,0 % sont des appartements ou duplex et 24,1 % sont des immeubles de moins de cinq étages. 72,4 % des logements sont possédés alors que 27,6 % sont loués. 75,9 % ont été construits avant 1986 et 6,9 % ont besoin de réparations majeures. Les logements comptent en moyenne 7,2 pièces et 0,0 % des logements comptent plus d'une personne habitant par pièce. Les logements possédés ont une valeur moyenne de 130 046 $, comparativement à 119 549 $ pour la province[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Article connexe : Histoire du Nouveau-Brunswick.
La rue principale vers 1911.
La gare vers 1940.

Harvey est fondé en 1837 par 26 familles et un groupe de célibataires venus de Wooler, en Écosse, à bord du Cornelius of Sunderland ; ils devaient à l'origine s'établir à Stanley[4]. La route Fredericton-Saint-Andrews existait avant la fondation du village[5]. Harvey connait des premières années difficiles mais prospère par la suite[5]. Le bureau de poste est inauguré en 1870[4]. Une voie ferrée du Canadien Pacifique traverse le village à partir de la fin du XIXe siècle[4]. En 1898, Harvey compte cinq magasins, deux hôtels et trois églises[4]. Harvey est constitué en municipalité le 9 novembre 1966[6]. L'école élémentaire Harvey est inaugurée la même année tandis que l'école secondaire Harvey ouvre ses portes en 1980[7].

Affaire du sol contaminé[modifier | modifier le code]

En 1981, une étude menée par Santé Canada démontra que la concentration de radon et d'uranium est trop élevée dans certains puits et maisons du village. Les résultats ont seulement été rendus publics en 2008. L'annonce fit scandale, car elle apparut au même moment qu'un courant de protestation contre l'exploitation de l'uranium dans la province[8].

Chronologie municipale[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique de Harvey depuis 1898
1898 1981 1986 1991 1996 2001 2006 2011
250 360 390 372 383 349 352 363
(Sources : [4],[9],[10],[2])


Économie[modifier | modifier le code]

Article connexe : Économie du Nouveau-Brunswick.

Entreprise Central NB, membre du Réseau Entreprise, a la responsabilité du développement économique[11]. Harvey est le siège de la CBDC Southwest[12].

Évolution du taux de chômage à Harvey
Sources[13],[14],[15]:

Administration[modifier | modifier le code]

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Le conseil municipal est formé d'un maire et de trois conseillers généraux[6].

Le conseil précédent est formé à la suite de l'élection du 12 mai 2008, où le maire sortant Winston D. Gamblin est élu par acclamation[16]. Le conseiller Richard Corey occupe actuellement le poste de maire par intérim, en remplacement de Winston Gamblin. Des élections partielles sont organisées le 15 novembre 2010 et le 9 mai 2011 afin d'élire un nouveau maire mais il n'y eut aucun candidat[17],[18]. Le conseil municipal actuel est élu lors de l'élection quadriennale du 14 mai 2012[6].

Conseil municipal actuel

Mandat Fonctions Nom(s)
2012 - 2016 Maire Winston Gamblin
Conseillers Richard Harry Corey, Ronald A. Goodine, Floyd O. Thompson.

Anciens conseils municipaux

Mandat Fonctions Nom(s)
2008 - 2012 Maire Richard Corey (intérim)
Conseillers Richard Harry Corey, Ronald A. Goodine, Floyd O. Thompson.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2012 en cours Winston D. Gamblin    
2010 2012 Richard Corey (intérim)    
1995 2010 Winston D. Gamblin    
         
Les données manquantes sont à compléter.

Commission de services régionaux[modifier | modifier le code]

Harvey fait partie de la Région 11[19], une commission de services régionaux (CSR) devant commencer officiellement ses activités le 1er janvier 2013[20]. Harvey est représenté au conseil par son maire[21]. Les services obligatoirement offerts par les CSR sont l'aménagement régional, la gestion des déchets solides, la planification des mesures d'urgence ainsi que la collaboration en matière de services de police, la planification et le partage des coûts des infrastructures régionales de sport, de loisirs et de culture; d'autres services pourraient s'ajouter à cette liste[22].

Représentation et tendances politiques[modifier | modifier le code]

Harvey est membre de l'Union des municipalités du Nouveau-Brunswick[23].

Drapeau du Nouveau-Brunswick Nouveau-Brunswick : Harvey fait partie de la circonscription provinciale de York, qui est représentée à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick par Carl Urquhart, du Parti progressiste-conservateur. Il fut élu lors de l'élection générale de 2006 et réélu à celle de 2010.

Drapeau du Canada Canada : Harvey fait partie de la circonscription électorale fédérale de Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest, qui est représentée à la Chambre des communes du Canada par Gregory Francis Thompson, ministre des Anciens Combattants et membre du Parti conservateur. Il fut élu lors de la 40e élection fédérale, en 1988, défait en 1993 puis réélu à chaque fois depuis 1997.

Vivre à Harvey[modifier | modifier le code]

Harvey possède deux écoles publiques anglophones faisant partie du district scolaire #18. Les élèves fréquentent tout d'abord l'école élémentaire Harvey de la maternelle à la 5e année avant d'aller à l'école secondaire Harvey jusqu'en 12e année. Toutes deux possèdent un programme d'immersion française.

Le village est inclus dans le territoire du sous-district 10 du district scolaire Francophone Sud[24]. Les écoles francophones les plus proches sont à Fredericton alors que les établissements d'enseignement supérieurs les plus proches sont dans le Grand Moncton.

Harvey possède une bibliothèque publique en milieu scolaire, situé dans l'école secondaire. Harvey possède aussi un bureau de poste, une caserne de pompiers et un poste d'Ambulance Nouveau-Brunswick. Le détachement de la Gendarmerie royale du Canada le plus proche est à McAdam.

Les anglophones bénéficient des quotidiens Telegraph-Journal, publié à Saint-Jean, et The Daily Gleaner, publié à Fredericton. Ils ont aussi accès au bi-hebdomadaire Bugle-Observer, publié à Woodstock. Les francophones ont accès par abonnement au quotidien L'Acadie nouvelle, publié à Caraquet, ainsi qu'à l'hebdomadaire L'Étoile, de Dieppe.

Culture[modifier | modifier le code]

Langues[modifier | modifier le code]

Selon la Loi sur les langues officielles, Harvey est officiellement anglophone[25] puisque moins de 20 % de la population parle le français.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alan Rayburn, Geographical Names of New Brunswick, Énergie, Mines et Ressources Canada, Ottawa, 1975, p. 130.
  2. a et b « Profils des communautés de 2006 - Harvey - Population », sur Statistique Canada (consulté le 3 novembre 2011).
  3. « Profils des communautés de 2006 - Harvey - Familles et ménages », sur Statistique Canada (consulté le 20 octobre 2009).
  4. a, b, c, d et e « Noms de lieux du Nouveau-Brunswick - Harvey », sur Archives provinciales du Nouveau-Brunswick (consulté le 28 septembre 2011).
  5. a et b (en) William Gagnong, A Monograph of the Origins of the Settlements in New Brunswick, Ottawa, J. Hope,‎ 1904, 185 p., p. 138.
  6. a, b et c « Élections quadriennales municipales, le 14 mai 2012, Rapport du directeur général des élections municipales », sur Élections N.-B. (consulté le 24 décembre 2013)
  7. [PDF] « Anglophone West », sur Ministère de l'Éducation du Nouveau-Brunswick (consulté le 3 novembre 2012).
  8. (fr) Radio-Canada - 15 mai 2008 - Front commun contre l'uranium
  9. « 1986 (2A) questionnaire abrégé des provinces aux municipalités », sur Statistique Canada (consulté le 3 novembre 2011).
  10. « Profils des communautés de 1996 - Harvey - Population », sur Statistique Canada (consulté le 3 novembre 2011).
  11. (en)« About Enterprise Central », sur Entreprise Central NB (consulté le 8 novembre 2012).
  12. « Trouvez une cbdc », sur CBDC (consulté le 8 novembre 2012).
  13. « Profils des communautés de 1996 - Harvey - Revenu et travail », sur Statistique Canada (consulté le 25 mars 2012).
  14. « Profils des communautés de 2001 - Harvey - Travail », sur Statistique Canada (consulté le 25 mars 2012).
  15. « Profils des communautés de 2006 - Harvey - Travail », sur Statistique Canada (consulté le 25 mars 2012).
  16. « Événements électoraux locaux de 2008 », sur Élections N.-B. (consulté le 15 octobre 2011)
  17. « Résultats non officiels des élections partielles municipales du 15 novembre 2010 », sur Élections Nouveau-Brunswick (consulté le 24 décembre 2010)
  18. « Les résultats non officiels des élections partielles municipales - 9 mai 2011 », sur Élections N.-B. (consulté le 12 octobre 2011)
  19. « Les communautés dans chacune des 12 Commissions de services régionaux (CSR) », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  20. « Conseils d'administration des commissions de services régionaux annoncés », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 1 novembre 2012).
  21. « Gouvernance des nouvelles commissions de services régionaux », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  22. « Services obligatoires », sur Gouvernement du Nouveau-Brunswick (consulté le 9 novembre 2012).
  23. « Liste des zones », sur Union des municipalités du Nouveau-Brunswick (consulté le 16 novembre 2011).
  24. [PDF] « Francophone Nord-Ouest », sur Ministère de l'Éducation du Nouveau-Brunswick (consulté le 2 novembre 2012)
  25. Canada, Nouveau-Brunswick. Loi sur les langues officielles, art. 35, 36, 37, 38 [lire en ligne (page consultée le 15 mars 2011)].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) William F. Ganong, A Monograph of the Origins of the Settlements in New Brunswick, Ottawa, J. Hope,‎ 1904, 185 p.
  • (en) Alan Rayburn, Geographical Names of New Brunswick, Ottawa, Énergie, Mines et Ressources Canada,‎ 1975