Harry Lampert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Harry Lampert

Alias
Harrielle
Naissance 3 novembre 1916
New York
New York
Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès 13 novembre 2004 (à 88 ans)
Boca Retton
Floride
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis américaine
Profession
Conjoint
Adele Lampert (née Birnbaum)
Descendants
Karen Akavan

Harry Lampert, né le 3 novembre 1916 et mort le 13 novembre 2004, est un auteur américain de bande dessinée connu pour avoir créé le super-héros Flash.

Biographie[modifier | modifier le code]

Harry Lampert, naît le 3 novembre 1916 à New York. Après avoir travaillé dès 1932 aux studios Fleisher comme encreur sur les dessins animés Betty Boop et Popeye, Harry Lampert est engagé par All American Comics pour dessiner des comics[1] et surtout des dessins humoristiques[2]. En janvier 1940, il y crée, avec Gardner Fox au scénario, le super-héros Flash[K 1] publié dans le comics Flash comics avec d'autres histoires à l'intérieur. Il reste cependant sur cette série uniquement pour cinq épisodes. Il continue à travailler pour DC Comics et All American Comics avec des séries comme Red, White and Blue et The King. Il engage alors Johnny Craig comme assistant[3]. jusqu'en 1941 quand il est appelé sous les drapeaux. Après guerre, il se spécialise dans les comic books d'humour. Parallèlement il réalise des dessins humoristiques publiées dans des revues telles que Le Time, Esquire, The New York Times, etc. Il est aussi professeur à la New York School of Visual Arts à New York de 1947 à 1951[4] et fonde une agence de publicité. Celle-ci est une réussite et remporte plusieurs prix décernés par la profession. Il prend sa retraite en 1976 et passe alors son temps à se consacre au bridge auquel il consacre plusieurs ouvrages. Il donne aussi des conférences sur ce jeu lors de croisières. À partir des années 1990, il participe à des festivals de bandes dessinées où il vend des recréations de ces œuvres des années 1940[5]. Il meurt le 13 novembre 2004, à Boca Retton en Floride[4] d'une hémorragie cérébrale[5] suite à un cancer du cerveau[6].


Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Bibliographie française[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  1. p. 2

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Lambiek comic shop and studio in Amsterdam, The Netherlands, « Comic creator: Harry Lampert », sur lambiek.net,‎ 15 novembre 2006 (consulté le 5 juin 2012)
  2. (en) Roy Thomas, All-Star Companion, vol. 1, TwoMorrows Publishing,‎ 2004, 208 p. (ISBN 9781893905054, lire en ligne), p. 30
  3. Mark Evanier, « Johnny Craig », sur povonline.com (consulté le 03 février 2012)
  4. a et b (en) Margalit Fox, « Harry Lampert Dies at 88 ; Helped Create the Flash », New York Times,‎ 16 novembre 2004 (lire en ligne)
  5. a et b (en) Patricia Sullivan, « The Flash Creator Harry Lampert Dies », Washington Post,‎ 14 novembre 2004, C10 (lire en ligne)
  6. « Décès d’Harry Lampert, le dessinateur du superhéros The Flash. », sur actuabd.comt,‎ 18 novembre 2004 (consulté le 12 octobre 2012)

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article source utilisée pour la rédaction de cet article

  • (en) Arie Kaplan, From Krakow to Krypton : Jews and comic books, The Jewish publication society,‎ 2008, 240 p. (ISBN 0827608438, lire en ligne), p. 2 Document utilisé pour la rédaction de l’article