Harry Burrard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Burrard.
Harry Burrard
Naissance 1er juin 1755
Décès 17 octobre 1813 (à 58 ans)
Origine Britannique
Grade Général
Faits d'armes Guerre d'indépendance des États Unis
Campagne de Flandres
Campagne du Danemark,
Portugal
Distinctions Baronet of Lymington
Autres fonctions Représentant au Parlement

Sir Harry Burrard (1er juin 175517 octobre 1813), 1er baronnet Burrard de Lymington, est un général britannique.

Il débute sa carrière militaire en prenant part aux campagnes de l'armée britannique en Amérique, en Flandres et au Danemark. Sir Harry Burrard est déjà âgé quand il prend le commandement de l'armée britannique dans la péninsule, remplaçant Sir Arthur Wellesley, et où il est surnommé Betty par ses troupes[1].

Il commande en chef l'armée britannique pendant une seule journée avant d'être remplacé par Sir Hew Dalrymple. Sa seule décision est d'arrêter Wellesley dans sa poursuite du général Jean-Andoche Junot après la bataille de Vimeiro. Son successeur entame avec Junot les négociations qui conduisirent à la convention de Cintra. Rappelé à Londres pour une enquête sur le traité, Burrard[2] est mis à la retraite anticipée[3].

Son cousin, dont le nom est également Sir Harry Burrard (1765-1840), est celui dont le nom fut attribué en 1792 à la Baie Burrard au Canada par son ami le capitaine George Vancouver.

Sources[modifier | modifier le code]

Plaque commémorative à Harry Burrard, à Jersey.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Wellesley était l'un des plus jeunes Lieutenant-généraux de l'armée britannique, et ainsi pour des raisons de protocole, un officier plus ancien devait être placé au-dessus de lui. Au cas où Burrard viendrait à mourir, Dalrymple était placé au-dessus de lui.
  2. ainsi que Dalrymple.
  3. par contre Wellesley, qui s'était opposé à la convention de Cintra, fut blanchi par la commission d'enquête et confirmé dans son commandement en chef des armées britanniques et portugaises opérant dans la péninsule.