Harley Street

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

51° 31′ 14″ N 0° 08′ 52″ O / 51.5206, -0.1477

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harley.
Plaque signalétique de la rue

Harley Street est une rue située dans le district de la Cité de Westminster qui fait partie de l'Inner London, le secteur le plus central du Grand Londres. Située au nord de Oxford Street, elle relie Marylebone Road à Wigmore Street, et est connue depuis le XIXe siècle pour être la rue des médecins. Lorsque le système de santé public anglais, le National Health Service, a été créé en 1948, il y avait 1 500 docteurs et plus de 3 000 personnes actuellement travaillent dans des cabinets médicaux, des cliniques et des hôpitaux.

Historique[modifier | modifier le code]

La rue est toujours propriété de la famille de Walden (en), et est gérée par la Maison de Walden. (Howard de Walden Estates Limited).

lettre adressée, le 22 mars 1771, à M. le comte de Salis, Harley Street, Cavendish Square

Au début du XVIIIe siècle il n'y a là qu'une poignée de maison formant le village de Marylebone. Lorsque Londres s'étend, pendant la période georgienne, de grandes et belles demeures se construisent dans le quadrillages de rues entre Oxford Street et la Nouvelle Route (Marylebone Road). C'est Edward Harley, deuxième comte d'Oxford, qui, entre 1715 et 1720, crée et aménage avec l'architecte John Prince des rues dans les terrains que sa femme Henrietta Cavendish Holles, fille du duc de Newcastle, possède autour de Cavendish square en vue de les faire bâtir, donnant à certaines les noms de membres de la famille. Sa fille et héritière Margaret Cavendish Harley ayant épousé le duc de Portland en 1734, le domaine prend le nom de Maison Portland, jusqu'en 1879, où il passe à la veuve du sixième baron Howard de Walden, Lucy Joan Bentinck. C'est depuis lors la Maison de Walden[1].

C'est dans les années 1860 que les médecins commencent à s'y installer, probablement à cause de la proximité des gares de Kings Cross, St Pancras et Marylebone, mais aussi attirés par les belles demeures georgiennes[1]. L'installation de la Medical Society of London, dans Chandos Street en 1873, puis celle de la Royal Society of Medicine, dans Wimpole Street en 1912, conforte la vocation médicale du quartier.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

L'angle de Harley Street avec Wigmore Street, en juin 2011

Harley Street reste la rue de médecins et dentiste célèbres, mais aussi de grands hôpitaux privés comme la Harley Street Clinic[2], la London Clinic (ouverte en 1932)[3], le King Edward VII's Hospital, Sister Agnes (créé en 1899)[4].

Résidents et bâtiments célèbres[modifier | modifier le code]

Queens' College, fondé en 1848, premier établissement d'enseignement supérieur féminin à obtenir une Charte royale en 1853, occupe les numéros 43 à 49.

Au N° 1 se trouve l'Establishment for Gentlewomen, dont Florence Nightingale assura la direction du 22 août 1853 à octobre 1854.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « History of Harley Street », sur Harley Street Guide
  2. Ouverte par Norman Haire.
  3. « the London clinic »
  4. « Page d'accueil », sur King Edward VII's Hospital

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]