Happy Gilmore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gilmore.

Happy Gilmore

Réalisation Dennis Dugan
Scénario Tim Herlihy
Adam Sandler
Acteurs principaux
Sortie 1996
Durée 92 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Happy Gilmore est un film américain de Dennis Dugan sorti en 1996.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Happy Gilmore, (Adam Sandler) un homme qui adore le hockey plus que sa propre vie qu'il délaisse, doit réunir la somme de 270 000 dollars pour sauver la maison de sa grand-mère qui sera vendue aux enchères car elle n'a pas payé ses taxes depuis une décennie. En pariant avec un déménageur, il se rend compte qu'il a un swing «du tonnerre» et qu'il pourrait faire plusieurs paris sur son swing et gagner beaucoup d'argent. En allant dans un terrain de pratique pour élargir son terrain de paris, il se fait remarquer par un ex-professionnel du golf: Chubbs Peterson (Carl Weathers, connu pour le personnage de Apollo Creed dans la série des Rocky). Ce dernier lui fait comprendre que son coup de golf pourrait le faire entrer dans le circuit de la PGA. Tout en ayant le comportement le plus étrange que tous les experts avaient pu voir auparavant, il réussit à gagner une compétition de quartier qui le fait entrer sur le circuit professionnel. Pendant tout le temps qu'il amasse l'argent nécessaire au rachat de la maison de sa grand-mère, son adversaire, le talentueux Shooter McGavin (Christopher McDonald), accumule les premières places. Ce dernier est cependant très jaloux de l'intérêt porté à Happy. Il se lance donc dans des magouilles pour le faire renvoyer du circuit, ce qu'il réussit en partie. En fait il lui procure plutôt une suspension. Dans une discussion avec le président du circuit Doug Thompson (Dennis Dugan) à propos de sa suspension, Happy laisse entrevoir la vente aux enchères de la maison de sa grand-mère, ce qui procure une petite idée à Shooter. Ce dernier achète la maison aux enchères. Il propose cependant un marché a Happy :« Quitte le circuit et la maison est à toi». Happy est tenté un moment mais propose plutôt son dernier pari: s'il gagne le tournoi des champions, il récupère la maison et si Shooter gagne, il quitte le circuit professionnel.

Happy, qui avait laissé Chubbs sur le carreau depuis le tournoi amateur qui l'avait entrer dans la PGA, décide de lui rendre une petite visite, question d'apprendre à vraiment jouer au golf. Happy mène tout le long du tournoi jusqu'à ce qu'un débile engagé par Shooter lui fonce dedans avec son véhicule (une Volkswagen Beatle jaune): c'est le début de la descente aux enfers. Il perd son avance et se fait dépasser par Shooter. Par la suite, sa grand-mère vient lui redonner confiance. Il remonte la pente et gagne le tournoi, la maison et le veston doré du gagnant du tournoi.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]