Haplogroupe G (Y-ADN)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Distribution approximative de l'haplogroupe G (ADN-Y).

En génétique humaine, l’haplogroupe G (M201) est un haplogroupe du chromosome Y. L'haplogroupe G est plutôt rare dans la plupart des populations mais on le retrouve plus largement réparti dans plusieurs groupes ethniques de l'ancien monde en Europe (principalement en milieux alpins du centre et du sud), dans le Caucase, en Asie du sud de même qu'en Asie centrale et occidentale et au nord de l'Afrique.

Des estimations variées de dates et de régions ont été proposées pour l'origine de l'haplogroupe G. La National Geographic Society place les origines de l'haplogroupe G au Moyent-Orient il y 30 000 ans et présume que le peuple porteur de cet haplogroupe a pris part à l'expansion du Néolithique[1].

voir aussi https://sites.google.com/site/haplogroupgproject/origins

Membres célèbres[modifier | modifier le code]

Joseph Staline, d'après un test génétique de son petit-fils (le fils de son fils Vassily, Alexandre Burdonsky), montre que son haplogroup ADN-Y était G2a1a.

Ötzi, l'« homme de glace », une célèbre momie datant d'environ 5300 ans et trouvée en 1991 dans un glacier près de la frontière italo-autrichienne, s'est avéré être de l'haplogroupe ADN-Y G2a2b (anciennement G2a4).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Haplogroupes du chromosome Y (Y-ADN)

Plus récent ancêtre patrilinéaire commun
A
BT
B CT
DE CF
D E C F
G H IJK
IJ K
I J LT MNOPS
L T M NO P S
N O Q R
R1 R2
R1a R1b