Hansel et Gretel : Witch Hunters

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hansel et Gretel (homonymie).

Hansel et Gretel :
Witch Hunters

Titre original Hansel & Gretel: Witch Hunters
Réalisation Tommy Wirkola
Scénario Tommy Wirkola
Dante Harper
Acteurs principaux
Sociétés de production Gary Sanchez Productions
Paramount Pictures
Metro-Goldwyn-Mayer
MTV Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Genre comédie horrifique
Sortie 2013
Durée 88 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hansel et Gretel : Witch Hunters ou Hansel et Gretel : Chasseurs de sorcières au Québec (Hansel and Gretel: Witch Hunters) est une comédie horrifique germano-américaine écrite et réalisée par Tommy Wirkola, sortie en 2013. Il s'agit d'une continuation cinématographique du conte traditionnel du XVIIe siècle Hansel et Gretel.

Les rôles-titres sont incarnés par Jeremy Renner et Gemma Arterton, qui forment un duo de chasseurs de sorcières. Famke Janssen interprète le rôle du leader d'une assemblée de sorcières qu'ils cherchent à détruire.

En dépit des critiques négatives, Hansel et Gretel : Witch Hunters a rencontré un énorme succès commercial au box-office avec 225,7 millions de dollars de recettes mondiales[1].

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Un soir, alors qu'ils étaient enfants, Hansel (Cedric Eich) et Gretel (Alea Sophia Boudodimos) sont abandonnés par leurs parents dans la forêt. Les deux enfants finissent par tomber sur la maison en sucreries mais la sorcière qui y habite (Monique Ganderton), les capture et prévoit de les manger. Gretel essaye d'affronter la sorcière qui lui jette un sort, sans effet. Elle délivre son frère et les deux enfants poussent la sorcière dans le four où elle meurt à petit feu...

Quinze ans après, Hansel (Jeremy Renner) et Gretel (Gemma Arterton) se sont lancés dans la chasse aux sorcières et disposent d'un arsenal d'armes modernes (arbalètes, fusils et mitrailleuses). Ils sont alors de passage dans une ville où une femme appelée Mina (Pihla Viitala) est sur le point d'être condamnée au bûcher pour sorcellerie. Hansel et Gretel démentent l'accusation car Mina ne présente pas les stigmates liés à l'usage de la sorcellerie. Les deux frère et sœur sont ici à la demande du maire car nombres d'enfants ont été enlevés par des sorcières ces derniers temps. Hansel et Gretel sont engagés malgré la résistance de l'exécrable shérif Berringer (Peter Stormare). Les jeunes gens commencent leurs investigations dans une chaumière habitée par une grande sorcière qu'ils tuent après un bref combat. Ils découvrent chez elle que la lune rouge approche, un événement symbolique pour les sorcières qui justifierait le sacrifice des enfants.

Pendant ce temps, Berringer a engagé des pisteurs qui vont de nuit dans la forêt où ils se font tous tuer par Muriel, une puissante grande sorcière capable de prendre une apparence humaine (Famke Janssen). À la taverne de la ville, Hansel et Gretel font connaissance avec Ben (Thomas Mann), un fervent admirateur. Le dernier pisteur arrive à ce moment-là et explose sous les yeux des personnes présentes. Dans la forêt, la puissante sorcière Muriel discute avec une sorcière cornue (Ingrid Bolsø Berdal) et une sorcière rousse (Joanna Kulig). Muriel fait boire une potion à ses consœurs en vue de les immuniser contre le feu, sans succès.

Le lendemain, Hansel sympathise avec Mina qui le remercie de son aide. Peu après dans la forêt, Hansel et Gretel tendent un piège à la sorcière cornue qu'ils capturent pour l'interroger en ville sur le motif des enlèvements d'enfants. À la tombée de la nuit, ils comprennent que les sorcières ont besoin de douze enfants, chacun né dans un mois différent de l'année. Avant qu'ils n'aient le temps de secourir la fillette manquante, Muriel et la sorcière rousse attaquent la ville, la première attaquant Gretel et la seconde capturant la fillette. Cette dernière est emmenée par un troll (Derek Mears). Muriel assomme Gretel, libère la sorcière cornue et prévoit d'enlever Gretel mais Ben secourt la jeune femme qu'il emmène chez lui. Hansel poursuit la sorcière rousse mais est largué sur un arbre dans la forêt.

Le lendemain, Hansel est secouru par Mina qui soigne ses blessures. Après quoi, les deux jeunes gens font l'amour dans une rivière. Gretel, partie retrouver son frère, est capturée à la lisière de la forêt par Berringer et ses hommes, qui comptent la violer et l'arrêter pour avoir causé l'incendie de la ville. C'est alors que le troll Edward arrive et vient en aide à Gretel en éliminant le shérif et ses hommes. Le troll soigne Gretel en lui disant qu'il aide les sorcières avant de s'en aller. Hansel et Gretel se retrouvent dans une chaumière abandonnée qui se révèle être leur ancienne maison. C'est alors que surgit Muriel qui fait la lumière sur la raison pour laquelle les parents des deux héros les ont abandonnés : leur mère Adrianna était une sorcière blanche. En outre, quinze ans auparavant, à une époque de l'année où une autre lune rouge approchait, il s'est avéré que la lune rouge permettait de préparer une potion qui immunise contre le feu, une des rares façons de tuer les sorcières. La préparation de la potion nécessitait le sacrifice de douze enfants et le cœur d'une sorcière blanche. Ce devait être celui de Gretel car Adrianna était trop forte pour Muriel. Cette dernière avait alors propagé une rumeur comme quoi Adriana était une sorcière; les villageois accoururent pour la brûler et pendirent le père qui avait juste eu le temps de cacher ses enfants. Muriel les informe ensuite que pour la lune rouge, un sabbat est organisé dans les montagnes. La sorcière enlève ainsi Gretel pour qu'elle soit sacrifiée et blesse Hansel.

Hansel est soigné par Mina, qui se révèle être une sorcière blanche. Avec elle et Ben, Hansel prévoit d'aller délivrer sa sœur. Mina bénit leurs armes, afin de les rendre plus efficaces contre les sorcières. À la nuit tombée, Hansel arrive à l'assemblée et ouvre le feu : il tue la sorcière rousse en explosant sa tête avec son fusil a pompe pendant que Mina canarde les sorcière avec une mitrailleuse. Muriel tente de tuer Gretel qui est détachée par Edward; la sorcière cornue tente de tuer les enfants mais Hansel l'abat en lui tirant dans le torse et dans la tête. Les sorcières restantes s'enfuient à balai ; Hansel se bat contre des sorcières siamoises. Le jour finit par se lever, rendant le rituel caduc; Muriel s'envole tandis que Gretel tue deux sorcières avec son arbalète et lacère mortellement une sorcière en l’attrapant avec une chaîne servant de lasso; les sorcières qui s'étaient enfuies sont déchiquetées en morceaux en passant à travers des fils invisibles entre deux arbres. Ben tire sur Muriel qui s'écrase un peu plus loin. Hansel, Mina et Ben traquent Muriel et tombent sur la maison en sucreries. Muriel les attaque et porte un coup mortel à Mina. Gretel les rejoint après avoir soigné Edward. À l'intérieur de la maison, le frère et la sœur se battent contre Muriel et parviennent à la terrasser.

Après cela, les habitants d'Ausbourg remercient Hansel et Gretel d'avoir sauvé les enfants et continuent la chasse aux sorcières avec Ben et Edward comme alliés en commencent par une sorcière du désert qu'ils réussissent à tuer facilement.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Source : IMDb - Sauf mention(s) contraire(s)[5]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légendes : Version française (V. F.) sur AlloDoublage[8] et RS Doublage[9] ; Version québécoise (V. Q.) sur Doublage.qc.ca[10]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Hansel et Gretel : Witch Hunters est le premier long-métrage en langue anglaise du réalisateur norvégien Tommy Wirkola, connu grâce à son film de zombies, la comédie horrifique indépendante Dead Snow, qui, fasciné par le conte Hansel et Gretel et ayant avoué avoir été traumatisé, au cours de sa jeunesse, par l'histoire, s'est demandé ce que les deux protagonistes de l'histoire, après avoir échappé à la sorcière, auraient bien pu devenir après[11].

Le réalisateur norvégien a eu cet idée en 2007 alors qu'il faisait ses études de cinéma et de télévision à l'Université Bond en Australie, quand il voulait faire un court-métrage[12]. Le directeur de l'école de cinéma, Simon Hunter, lui a conseillé de « ne pas parler de l'idée jusqu'à ce que vous soyez en face d'un producteur d'Hollywood et je garantis que vous allez le vendre »[13] .

À partir du postulat « que sont-ils devenus ? », Wirkola construit l'idée du film, exploitant le potentiel en matière de frisson, mais aussi en humour.

« Je voulais recréer l’atmosphère du conte originel, mais également la pimenter de toutes les choses que j’aime le plus au cinéma : la comédie, l’horreur et des scènes d’action très graphiques, très dynamiques et très chorégraphiées (...). Injecter une bonne dose d’humour permet même à l’ambiance fantastique teintée d’horreur du conte de mieux rejaillir. »

— Tommy Wirkola[11]

Bien qu'inspiré du conte recueilli par les frères Grimm, qui a connu plusieurs adaptations cinématographiques, Hansel et Gretel: Witch Hunters n'est pas à proprement parler une véritable adaptation, puisque l'action du long-métrage se déroulent alors que le frère et la sœur sont devenus adultes[11]. De plus, le but du film est d'actualiser le conte originel, grâce à une action intemporelle, ce qui la caractérise est son univers totalement féérique et fantastique[11]. Pour Wirkola, « c'était très amusant de rajeunir un univers classique et un peu figé dans le temps » et a « pris des éléments présents dans tous les contes de fées, mais en les distordant un petit peu, en leur trouvant une consonance plus moderne »[11].

Wirkola a dit qu'il a été contacté par le producteur Kevin Messick de Gary Sanchez Productions après la projection de Dead Snow au Festival de Sundance : « Alors, ma première rencontre, ma première journée à LA était avec ces gars-là et j'ai pitché Hansel et Gretel et ils ont adoré. Et ils m'ont emmené chez Paramount deux jours après et nous l'avons vendu »[14].

Casting[modifier | modifier le code]

Jeremy Renner, qui incarne Hansel adulte, a déclaré que son attirance initiale pour le projet provenait d'une seule feuille[note 1] où il a été offert, avant même de voir le script, de lui montrer Hansel et Gretel s'éloigner et au fond, une sorcière brûlant sur un pieu, ce qu'il a trouvé « incroyablement intéressant »[15],[note 2]. Il ajoute : « Quand j'ai lu le scénario, ma première pensée a été : « Je ne peux pas croire que cela n'a pas encore été fait ». C'est une bonne idée avec du potentiel. Cette dynamique a été certainement une grande chose, j'ai aimé ce que Tommy [Wirkola] a écrit en laissant beaucoup de place pour le personnage[note 3] »[15]. Wirkola a dit qu'il voulait Renner pour le rôle d'Hansel après l'avoir vu dans Démineurs[16]. Le réalisateur, qui décrit Hansel comme le franc-tireur du duo[17], lui a donné en supplément le défaut du personnage, qui est le diabète, en plus des séquelles psychologiques qu'il partage avec sa sœur Gretel (dans l'idée originale pour le court-métrage, Gretel souffrait également de troubles de l'alimentation[12]). Pour l'acteur, le film était une grande évasion pour lui car « c'était un conte de fées avec pas de stress comme dans les autres films d'action que j'avais fait récemment. J'ai eu tellement de plaisir à être suspendu à un fil, comme Peter Pan, accroché à un balai et faire d'autres choses fou[note 4] »[18]. Il a déclare que « Ce fut l'un des emplois les plus funs que j'ai jamais eu, car il y'a quelque chose de magique dans ce vieux monde, une chose fantastique[note 5] »[19]

Pour le rôle de Gretel adulte, que Wirkola voulait qu'elle soit « un personnage féminin vraiment, vraiment forte et amusante »[12], Noomi Rapace était initialement prévue, qui s'est retiré des prétendantes pour le rôle en janvier 2011[20]. Diane Kruger et Eva Green ont été signalés en étant en pourparlers pour le rôle[21]. L'actrice britannique Gemma Arterton est finalement choisi pour incarner Gretel[12]. Elle a impressionnée le réalisateur avec sa performance dans La Disparition d'Alice Creed[12].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu entre 7 mars 2011[7] et 3 juin 2011 en Allemagne dans les Studios de Babelsberg, mais également à Berlin, Brunswick et à Bordeaux[22]. Après que le film a été repoussé en 2013, l'équipe de tournage s'est attelé à faire de nouvelles prises, y compris « un tout petit peu » dans les déserts de Californie (le tournage de la scène post-finale, version étendue de ce qui a été sortie dans le clip promotionnel The Desert Witch)[23],[24].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays Box-office Box-office arrêté le... Nombre de semaines
Alt=Image de la Terre Mondial[1] 225 703 475 $ 19 mai 2013 18
Drapeau des États-Unis États-Unis[1] 55 703 475 $ 25 avril 2013 13
Drapeau de la France France[25] 850 027 entrées 17 avril 2013 6

Hansel et Gretel : Witch Hunters a rencontré un succès commercial, totalisant 225 703 475 $ de recettes au box-office mondial, dont 55 703 475 $ rien qu'aux États-Unis, alors qu'il fut tourné pour un budget de 50 000 000 $[1]. Le film démarre en tête du box-office américain durant sa première semaine à l'affiche avec 25 252 794 $, dont 19 690 956 $ le week-end de sa sortie, dans une combinaison de 3 372 salles (il atteindra le seuil maximal de 3 375 salles la semaine suivante)[1]. Si Hansel & Gretel n'est pas un franc succès aux États-Unis, il obtient ses meilleures recettes à l'étranger, notamment au Brésil où ses 22 793 021 $ engrangées en vingt-deux semaines d'exploitation, lui permette d'être le meilleur score du long-métrage au box-office international[26].

En France, le film totalise 850 027 entrées après six semaines restés à l'affiche, dont trois dans le top 10 hebdomadaire de manière consécutive[25]. Sorti dans 418 salles la première semaine de sa sortie, Hansel et Gretel : Witch Hunters prend la quatrième place du box-office avec 357 266 entrées[25]. La semaine suivante, il atteint le seuil maximal de 421 salles et chute à la sixième place, tout en perdant peu d'entrées (soit une baisse de 19,87% de ses entrées par rapport à la semaine précédente), avec 286 266 entrées supplémentaires, portant le total à 643 532 entrées[25]. Par la suite, le film connaît une baisse de ses entrées, tout en parvenant à atteindre les 800 000 entrées au cours de sa quatrième semaine d'exploitation[25].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Hansel et Gretel : Witch Hunters reçoit un accueil négatif dès sa sortie en salles dans les pays anglophones de la part des critiques professionnelles, obtenant 15% d'avis favorables sur le site Rotten Tomatoes, basé sur 127 commentaires collectés et une note moyenne de 4/10[27] et une moyenne de 21/100 sur le site Metacritic, basé sur 24 commentaires collectés[28]. En France, l'accueil est similaire, puisque le site AlloCiné lui attribue une note moyenne de 1,7/5, basé sur 21 commentaires collectés[29].

Toutefois, le long-métrage obtient un bon accueil de la part du public, obtenant une note de 3,5/5 sur le site AlloCiné pour 5 222 notes dont 916 critiques[30]. Il obtient une note plus modérée sur le site IMDb, soit 6,2/10, pour 105 945 notes[31].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations et sélections[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans le secteur du divertissement, il s'agit d'un document unique qui résume un produit pour la publicité et des ventes.
  2. Cette scène est incluse dans le film fini.
  3. Citation originale : « When I read the script, my first thought was, 'I can’t believe this hasn’t been done yet.' It’s such a great idea with so much potential. That dynamic was definitely a big thing, I loved that what Tommy [Wirkola] wrote left so much room for character. »
  4. Citation originale : « As this was a fairytale with no stress like the other action movies I'd done recently. I was having so much fun hanging on a wire like Peter Pan, hanging onto a broom and doing other crazy stuff. »
  5. Citation originale : « That was one of the most fun jobs I’ve ever had because there’s something magical about that old world, fantasy thing »

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Hansel and Gretel: Witch Hunters », sur Box Office Mojo.com (consulté le 24 décembre 2013).
  2. a, b et c « Fiche du film Hansel et Gretel : Chasseurs de sorcières » sur AlloCiné, consulté le 5 décembre 2011
  3. « Section Business » sur IMDb, consulté le 5 décembre 2011
  4. a et b « Fiche du film en Suisse » sur ProCinéma.ch, consulté le 20 février 2012
  5. a, b et c « Dates de sortie » sur IMDb, consulté le 5 décembre 2011
  6. (en) Peter Stormare Cast in Hansel & Gretel: Witch Hunters', posté le 24 février 2011 par Russ Fischer.
  7. a et b (en) Site officiel de Ingrid Bolsø Berdal sur Ingridbb.com
  8. « 1re fiche de doublage V. F. du film » sur AlloDoublage, consulté le 6 mars 2013
  9. « 2de fiche de doublage V.F. du film », sur RS Doublage (consulté le 24 décembre 2013).
  10. « Carton de doublage québécois du film » sur Doublage.qc.ca, consulté le 2 février 2013
  11. a, b, c, d et e « Hansel & Gretel : Witch Hunters - Secrets de tournage », sur AlloCiné (consulté le 27 décembre 2013).
  12. a, b, c, d et e (en) « Extreme Version: Tommy Wirkola on Hansel & Gretel: Witch Hunters », sur craveonline.com (consulté le 31 décembre 2013)
  13. Peter Michell, A crum of an idea led to Hansel & Gretel hit film, theage.com.au, January 29, 2013
  14. (en) Tommy Cook, « Director Tommy Wirkola Talk HANSEL AND GRETEL: WITCH HUNTERS, More Violent Footage on the Blu-ray, Shooting in 3D, and DEAD SNOW Sequel », sur Collider.com (consulté le 31 décembre 2013)
  15. a et b http://www.jeremyleerenner.com/news/jan-17-2013-jeremy-renner-interview-for-hansel-gretel-witch-hunters-flicksandbits-com/
  16. Hansel & Gretel: Witch Hunters Interview Tommy Wirkola, TvShowsandseries, 4 janvier 2013
  17. « Tommy Wirkola : Hansel and Gretel : Witch Hunters Interview », sur MSN (consulté le 2 janvier 2014).
  18. (en) « Grimms' unlikely bounty hunters », sur The Sydney Morning Herald,‎ 1er février 2013 (consulté le 2 janvier 2014)
  19. (en) « Interview : Jeremy Renner Reluctant Hero », sur ripitup.co.nz (consulté le 2 janvier 2014)
  20. Tim Evans, « Arterton to play Gretel? », Sky Movies,‎ 5 janvier 2011
  21. Liam Goodwin, Gemma Arterton joins Jeremy Renner in Hansel and Gretel: Witch Hunters, Filmonic, 5 janvier 2011
  22. Une superproduction américaine tournée à Bordeaux sur Sud Ouest.fr
  23. HANSEL & GRETEL - WITCH HUNTERS - Official Clip - "Desert Witch", paramountintl, 30 January 2013
  24. Michael Gingold, « Gemma Arterton: Life’s a "WITCH" for "HANSEL & GRETEL" », Fangoria.com,‎ 23 janvier 2013
  25. a, b, c, d et e « Box-office français du film », sur JP's Box-office.com (consulté le 24 décembre 2013).
  26. (en) « Hansel & Gretel : Witch Hunters : International Box Office » (consulté le 24 décembre 2013).
  27. (en) « Hansel & Gretel : Witch Hunters », sur rottentomatoes.com (consulté le 24 décembre 2013)
  28. (en) « Hansel & Gretel : Witch Hunters », sur Metacritic.com (consulté le 24 décembre 2013).
  29. « Hansel & Gretel : Witch Hunters : Critiques Presse », sur AlloCiné (consulté le 24 décembre 2013)
  30. « Hansel & Gretel : Witch Hunters : Critiques Spectateurs », sur AlloCiné (consulté le 31 décembre 2013)
  31. (en) « User ratings for Hansel & Gretel: Witch Hunters  », sur IMDb (consulté le 31 décembre 2013)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]