Hans von Luck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hans von Luck
Naissance 15 juillet 1911
Flensbourg
Décès 15 juillet 1997 (à 86 ans)
Hambourg
Origine Allemand
Allégeance Drapeau de l'Allemagne
Arme Wehrmacht
Grade Oberst (colonel)
Années de service 1929 – 1945
Commandement Kampfgruppe von Luck
7e Panzer-Division
21e Panzer-Division
Distinctions Croix de fer 1re et 2e classe
Croix de chevalier
Croix allemande
Medaglia d'Argento
Autres fonctions auteur militaire

Hans-Ulrich von Luck und Witten (15 juillet 1911–1997), raccourci en Hans von Luck, est un colonel des forces blindées de l'Allemagne (Oberst der Panzerwaffe) au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il sert au sein de la 7e Panzerdivision et de la 21e Panzerdivision, notamment en Pologne, en France, en Afrique du Nord, en Italie et en Russie. Il est proche du Generalfeldmarschall Erwin Rommel. Il est l'auteur du livre Panzer Commander.

Après la guerre[modifier | modifier le code]

Après plusieurs années d'internement dans un goulag en Géorgie, Luck a été rapatrié. Il s'est beaucoup impliqué dans les associations d'anciens combattants, et aussi des étudiants militaires. Il a aussi sympathisé avec des anciens soldats alliés, notamment le britannique John Major Howard. Il a également lié une amitié avec l'historien américain populaire Ambrose Stephen, qui le pousse à écrire ses mémoires, intitulé Panzer commandant. Après la guerre, Luck et Howard aurait été boire un café ensemble à Bénouville dans le premier bâtiment en France à être libérée de l'occupation allemande, le café Gondrée. Étant donné que les propriétaires étaient sévèrement anti-allemand, Howard convaincus ceux-ci que Luck était un Suédois.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Hans von Luck » (voir la liste des auteurs)


Bibliographie[modifier | modifier le code]

(en)The Memoirs of Colonel Hans von Luck, Stackpole Press, 1991