Hans von Beseler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de von Beseler en 1914.

Hans Hartwig von Beseler, né le 27 avril 1850 à Greifswald et mort le 20 décembre 1921 à Neu-Babelsberg), est un général et un homme politique allemand, au service du Royaume de Prusse puis de l'Empire allemand.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Hans von Beseler est issu d'une famille originaire du duché de Schleswig. Fils du célèbre savant Georg Beseler (1809-1888), il s'engage en 1868 dans l'Armée prussienne et prend part à la guerre de 1870. Il suit ensuite les cours de l'Académie de la guerre. En 1893, il devient chef de division au Ministère de la guerre de l'Empire allemand ; il est nommé en 1899 à l'état-major de l'Armée impériale allemande. Le 27 janvier 1904, il prend la suite de Alfred von Schlieffen. Il devient ensuite lieutenant général et commandant de la 6e Division, puis inspecteur général des forteresses. En 1910, il donne sa démission puis rejoint le parti conservateur et il devient député pour la Prusse jusqu'en 1912.

Après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, Beseler, comme Paul von Hindenburg, reprend du service actif et il est nommé commandant du IIIe Corps de réserve qui obtient des succès sur le front de l'ouest, notamment la prise d'Anvers en 1914, et, plus tard, sur le front de l'est, la prise de la forteresse de Novogeorgievsk (Modlin), en Pologne, le 20 août 1915.

Gouverneur de Pologne[modifier | modifier le code]

Peu de temps après, Beseler est désigné comme Gouverneur général de la partie occupée de la Pologne suite à la proclamation en 1916 par les forces d'occupation allemandes et autrichiennes de la création d'un royaume indépendant de Pologne. Avec l'aide active de ses proches collaborateurs, de certains nobles polonais, en particulier Bogdan comte de Hutten-Czapski, il remet en activité les universités polonaises de Varsovie. Il tente, en créant une « force armée polonaise », de prouver que le but des puissances centrales est bien la création d'un état « indépendant » pour la Pologne. Cependant les Légionnaires de Józef Piłsudski et les officiers de la nouvelle armée polonaise refusent de prêter serment aux deux empereurs Guillaume II et Charles Ier. Les officiers qui refusent de se soumettre sont internés, Piłsudski est envoyé dans la forteresse de Magdebourg.

Beseler finalement a échoué avec sa politique visant à construire un Royaume de Pologne. Ce sont les idées de Erich Ludendorff qui sont appliquées avec un quatrième partage de la Pologne et la création d'une « bande de protection » pour l'empire allemand.

Par peur d'être jugé par les conseils de soldats, Beseler s'enfuit déguisé en travailleur le 12 novembre 1918 avec ses deux adjoints à bord d'un navire mis à sa disposition par les hommes de Piłsudski et qui redescend la Vistule. Il meurt en 1921 à Potsdam et il est inhumé au cimetière des Invalides de Berlin.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bogdan Graf von Hutten-Czapski, Sechzig Jahre Politik und Gesellschaft, 1 - 2, Berlin, 1936.