Hans Sebald Beham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Acker Concz et Klos Wuczer durant la guerre de Bavière (1544).

Hans Sebald Beham (Nuremberg, 1500 - Francfort, 1550) est un illustrateur et graveur allemand, considéré, après la mort d'Albrecht Dürer, comme l'un des petits maîtres (Kleinmeister) de la grande tradition de la gravure en Europe.

Vie et œuvre[modifier | modifier le code]

Né à Nuremberg en 1500 dans une famille hanséatique très imprégnée par l'art, il était le demi-frère aîné du peintre Barthel Beham, également illustrateur et graveur. Il fut chassé de cette ville en 1525 par les luthériens pour hérésie, ainsi que son frère et son cousin, Georg Pencz. Les trois artistes furent qualifiés de "peintres sans dieu". En 1528, Hans est de nouveau banni de la ville mais cette fois pour plagiat d'un travail inédit d'Albrecht Dürer, lequel venait juste de mourir, et intitulé Les proportions du cheval[1]. Bien qu'il n'ait pas été officiellement, contrairement à son petit frère, l'élève du maître de Nuremberg, il est fort probable qu'Hans le côtoya durant ses dernières années (1521-1528).

Dès lors, il passe plusieurs années à exercer son art dans différentes villes allemandes. On sait que quelques-unes de ses gravures sur bois furent publiées à Ingolstadt entre 1527 et 1530. Par la suite, il réside à Munich, et c'est là qu'il publie une grand format imprimé illustrant l'entrée triomphale de Charles Quint dans cette ville le 10 juin 1530[2]. Vers 1532 il s'établit à Francfort, y est nommé citoyen de la ville en 1540 avant d'y mourir en 1550[3].

Auteur très prolifique, on lui attribue environ 250 estampes et plus de 1500 gravures sur bois, dont plusieurs livres illustrés. Il fut également créateur de cartes à jouer, de papier-peint et de divers objets de décoration raffinés dont un dessus de table aujourd'hui exposée au Louvre, commande du cardinal Albrecht, archevêque de Mayence.

Francfort est au XVIe siècle un centre important du livre illustré où pratiquent les maîtres de la xylographie, laquelle est souvent évoquée dans la correspondance de Dürer. Divers éditeurs comme Feyerabend, aidés par Jost Amman, Virgil Solis, Christian Egenolff et d'autres, se sont consacrés à la publication de nombreux beaux volumes illustrés de bois, des bibles, des traités scientifiques et musicaux, des chroniques, des manuels d'apprentissage et des recueils culinaires.

Adam et Ève, 1543, 82 x 56 mm.

Hans Sebald appartient au groupe dit des Kleinmeister, les "petits maîtres", en raison du petit format des gravures qu'ils produisaient pour être vendues à la pièce — il travaillait à la loupe —, et dont certaines avaient un caractère licencieux. À ce groupe appartenaient aussi Barthel Beham, Georg Pencz, et Heinrich Aldegraver[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Conservé au British Museum
  2. Conservé au Metropolitan Museum of Art.
  3. D'après John Rowlands, The Age of Dürer and Holbein: German Drawings 1400-1550, Londres, British Museum Publications, 1988 - ISBN 0-7141-1639-4.
  4. Meyers Lexikon

Sur les autres projets Wikimedia :