Hans Scharoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Philharmonie de Berlin
Kammermusiksaal (à gauche) et Philharmonie (à droite) à Berlin

Hans Bernhard Scharoun, (20 septembre 1893 à Brême - 25 novembre 1972 à Berlin), est un architecte allemand, un des plus connus représentants de l'architecture organique. On lui doit notamment la Philharmonie et la bibliothèque de l'État de Prusse, à Berlin.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un Abitur à Bremerhaven en 1912, Scharoun étudie à la Technische Hochschule Berlin (École supérieure technique). Pendant la Première Guerre mondiale, il participe à partir de 1915 au programme de reconstruction de la Prusse-Orientale, où il s'installa en 1919 à Wrocław en tant qu'architecte indépendant. Dans l'académie locale d'art et d'artisanat artistique il obtient une chaire de professeur et enseigne de 1925 à 1932. Après la guerre il se joint au groupe d'architectes expressionnistes Die Gläserne Kette (Le chaîne de verre) de Bruno Taut et adhère en 1926 à l'association d'architectes Der Ring (Le cercle). Den 1927 Scharoun construit une maison d'habitation dans le Weißenhofsiedlung (littéralement lotissement de Weißenhof, un quartier de Stuttgart) de Stuttgart et à la fin des années 1920 il dessine et est responsable de l'aménagement de grand lotissement Siemensstadt de Berlin. À partir de la théorie des nouvelles constructions de Hugo Häring, Scharoun soutient la conception de l'architecture qui se passe de rationalisme et de schémas de formes préconçus, pour concevoir des constructions ayant un caractère particulier organisé par fonction. Au temps du national-socialisme, Scharoun pouvait construire uniquement des maisons individuelles, en particulier la maison Schminke [1] à Löbau. Il a pu après la Seconde Guerre mondiale concrétiser sa compréhension de l'architecture relativement exigeante et philanthropique dans des constructions exemplaires, par exemple dans le groupe de tours Romeo und Julia (Roméo et Juliette) (1954-1963), au Geschwister-Scholl-Gymnasium (Lycée) de Lünen (1956-1962) et à la célèbre Philharmonie de Berlin (1956-1963). L'entrée inédite à toute la construction se fait par une organisation de l'espace extrêmement ingénieuse. L'école est dessinée comme une petite ville autant pour les enfants et la jeunesse, le groupe de tours avec son partitionnement multiforme par espace et par fonction. La Philharmonie enfin, qui est reconnue au niveau international comme une des constructions les plus réussies pour sa catégorie, est l'œuvre principale de Scharoun. Autour du centre du podium musical, la rangée de spectateurs monte en forme de terrasse et de façon irrégulière.

Le succès de la Philharmonie fit suivre d'autres importantes commandes, comme le bâtiment de l'ambassade allemande au Brésil (1963-1969), le musée allemand de la Marine de Bremerhaven (1969-1975) et la bibliothèque nationale de Prusse de Berlin (1963-1979).

À côté d'autres honneurs, Scharoun reçoit en 1959 la croix de commandeur de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne, le Grand Prix des architectes allemands en 1964 et devint citoyen d'honneur de Berlin en 1969.

Hans Scharoun fut un des membres fondateurs de l'association Paul-Hindermith-Gesellschaft à Berlin.


Sur les autres projets Wikimedia :