Hans Rottenhammer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hans Rottenhammer

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Portrait de Hans Rottenhammer par Lucas Killia (en)

Naissance 1564
Munich
Décès 14 août 1625
Augsbourg
Nationalité Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activités Peintre
Maîtres Hans Donauer (de)
Mouvement artistique Maniérisme

Œuvres réputées

Persée délivrant Andromède (1611)

Hans ou Johann Rottenhammer (Munich, 1564 - Augsbourg, 1625) est un peintre allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Hans Donauer (de) à Munich, Rottenhammer s’établit à Venise (1589), puis à Rome (jusque vers 1595), à Venise (1596-1606) et à Augsbourg où il est mort dans la pauvreté et, selon certaines sources, alcoolique.

Il tient une place spécifique dans l’histoire de l’art allemand, en sa façon de traduire l’essence de la haute renaissance vénitienne par de petits formats[1]. Ses peintures représentant des scènes mythologiques ou religieuses, imprégnées de « maniérisme[2] », sont hautement appréciées jusqu’au XVIIIe siècle.

Il fut le premier artiste allemand à se spécialiser dans les peintures de meubles. À Venise, il s’est fait une réputation avec ses petites peintures très finies sur cuivre pour meubles, qui représentaient des sujets religieux et mythologiques combinant des éléments de style allemand et italien. Il alliait, en particulier, la tradition des paysages du Nord tout en s’inspirant des styles de composition et de figure de Véronèse et du Tintoret. Un bon exemple de son style originel, où il approche du Tintoret, est sa Mort d’Adonis, au Louvre. À Rome, il était en contact avec les Bamboccianti, un cercle d’artistes du Nord. Ayant collaboré, pendant son séjour à Rome, avec Paul Bril, un artiste flamand vivant à Rome, il est resté en contact régulier avec celui-ci, lui envoyant, d’après la lettre d’un marchand de tableaux de 1617, des plaques avec les figures peintes pour que Bril lui fournisse le paysage. Il a également collaboré de cette façon avec Jan Brueghel l'Ancien. En 1600, l’empereur Rodolphe II lui a commandé une Fête des Dieux aujourd’hui à l’Ermitage.

Minerve et les Muses, 1603, Germanisches Nationalmuseum.

Une fois de retour en Allemagne, il a travaillé sur de plus grands retables et des décorations pour les palais, y compris la Résidence de Munich et le château de Bückeborg (Goldener Saal), plus dans le style du maniérisme du Nord que son travail italien. Il aurait employé Adam Elsheimer comme assistant en 1598 ou 1599, et il l’a surement présenté à Bril dont il est devenu l’ami proche lors de son passage à Rome. Elsheimer possédait deux dessins de Rottenhammer (aujourd’hui à Copenhague) dont ce dernier lui avait fait cadeau, comme en témoigne une inscription. Toutes les œuvres de maturité de Elsheimer, petites et sur cuivre, continuent de développer la synthèse des styles et italien, ainsi que le recours du paysage. Parmi ses œuvres notables, celles peintes pour Rodolphe II : une Nativité (1608), la Bataille entre les Centaures et les Lapithes et quatre autres, au musée de Vienne.

Ses toiles figurent dans de nombreux musées d’Europe (Londres, Munich, Augsbourg, Berlin, Cambridge, Saint–Petersbourg, Amsterdam, Milan, Schwerin) mais aussi Los Angeles, Dunedin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie de Hans Rottenhammer, sur le site qui lui est consacré http://www.hans-rottenhammer.com/
  2. Encyclopédie Larousse.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Encyclopédie Larousse

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site consacré à Hans Rottenhammer (anglais/allemand)

Sur les autres projets Wikimedia :